Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

ADSL en Loire Atlantique


Article publié par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Lundi 27 Avril 2009

L’opposition de Loire-Atlantique a consacré sa tribune dans le magazine du conseil général d’avril au problème des zones d’ombre ADSL. Ces zones d’ombre sont les différents endroits dans le département où il est encore aujourd’hui impossible de profiter d’un accès internet par ADSL.

Selon cette tribune, il reste à ce jour "73 zones d’ombre, 6 860 lignes
inéligibles et des milliers de personnes concernées" dans le département. Le coût maximum estimé pour traiter l’intégralité de ces zones est de 10,5 M€, dont 7 M€ seraient à la charge du département.



ADSL en Loire Atlantique
73 zones d’ombre, 6 860 lignes inéligibles et des milliers de personnes concernées. Voilà résumée la situation dans laquellese trouve le département de Loire-Atlantique dans le domaine du haut débit.

Alors que la majorité de Gauche répète qu’elle agit pour un département solidaire, elle conforte en réalité des territoires solitaires.
Pourtant, lorsque la Gauche a gagné la majorité en 2004, tout était prêt. La droite et le centre, considérant ce sujet comme prioritaire, avaient réalisé un véritable plan visant à équiper en trois ans l’ensemble du département.
5 ans après, rien n’a été fait par la majorité. Si elle a bien annoncé la mise en oeuvre d’une expérimentation sur 4 secteurs du département, les réalisations concrètes se font attendre. 4 sites pilotes pour seulement 277 lignes.
Une goutte d’eau, seulement 4 % des lignes.
Pendant ce temps, à La Chapelle-Launay, Pierric, Guenrouët, Missillac, Pont-Château, Sainte-Reine-de-Bretagne, Saint-André des-Eaux, Fay-de-Bretagne, Saint-Même-le-Tenu, Arthon-en-Retz…,des milliers de personnes, particuliers ou professionnels, n’ont pasaccès aux nouvelles technologie de l’internet.
Pour les élus du Groupe Démocratie 44, la couverture en haut débit de l’ensemble du département doit être une priorité pour les 3 années à venir. Elle permettrait, tout en rendant service aux habitants
du département, de constituer un maillon du plan de relance que le Groupe Démocratie 44 appelle de ses voeux.
Ainsi, à raison d’un coût estimé entre 60 000 et 150 000 € en fonction des caractéristiques de chaque site, le coût total de l’opération, pour les 69 zones d’ombres restantes,est au maximum de 10,5 M€.
Sachant que l’Union Européenne et la Région des Pays de la Loire sont prêtes à participer à hauteur de 3,5 M€, il resterait à la charge du département 7 M . Soit moins que l’opération Estuaire, biennale
d’art contemporain, soutenue à hauteur de 1 M€ tous les deux ans, pour chacune des trois éditions programmées.
Pour les élus du Groupe Démocratie44, il est tout à fait possible de financer cette politique sur 3 ans, à raison de 2,3 M€ par an :
- En faisant des choix politiques :
Les 2 M€ pour la création de deux pontons pour une navette fluviale entre Saint-Brévin-les-Pins et Saint-Nazaire, avant de savoir si la navette pourra circuler, ne doivent-ils pas être utilisés pour l’ADSL tant que des études sérieuses n’ont pas été menées ?
- En utilisant les résultats attendus du matraquage fiscal : en augmentant
de 27,5 % la taxe foncière, la majorité va récupérer plus de 22 M€ par an. N’est-il pas possible d’en utiliser 2,3 pour la couverture haut débit du département ?
Pour les élus du Groupe Démocratie 44, l’absence d’ambition et de volonté politique dans ce domaine est la preuve du mépris pour les territoires, notamment ruraux.
D’ailleurs, plusieurs centaines d’agriculteurs seront dans l’impossibilité
d’effectuer via Internet leur déclaration d’identification d’animaux et de mouvements d’animaux depuis leur exploitation.
En effet, alors qu’il sera obligatoire de télé-déclarer, comment faire si leur exploitationn’est pas couverte en haut-débit ?
Les élus du Groupe Démocratie 44 rappellent leur volonté de participer à la relance de l’économie de la seule manière efficace : l’investissement.
La couverture du territoire départemental
en haut débit est à ce titre parfaitement adaptée et
permettrait à tous les habitants du département, particuliers, entreprises, agriculteurs, milieu urbain
et rural, d’avoir accès aux mêmes
services : la vraie solidarité en somme !












Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.