Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Aéroport de Notre Dame des Landes, la FNSEA dément


Article publié par Alain Bernier le Mercredi 24 Juin 2015



Alain Bernier, président de la FNSE © DR
Alain Bernier, président de la FNSE © DR
Alain Bernier président de la FNSEA44 souhaite porter à votre connaissance le démenti suivant :
Alain Mustière, président des ailes pour l’Ouest tient une réunion ce jour à St Aignan de Grand Lieu, sur le projet de transfert de l’aéroport.

Alain Mustière annonce avoir invité le président de la FDSEA du Tarn pour parler de leur gestion avec les zadistes dans la cadre du projet agricole de barrages sur SIVENS.

La FNSEA44 réaffirme sa position toujours tenue sur ce dossier à savoir :

- Nous sommes opposés au projet de transfert d’aéroport car ce projet, non agricole contrairement à SIVENS, est fortement consommateur de foncier agricole,
- Nous refusons de défiler et manifester aux côtés des anti-aéroports c’est-à-dire aux côtés de partis politiques, d'associations environnementales, de groupes d’activistes et d’anarchistes qui salissent notre profession tout au long de l'année,

- En tant que syndicat responsable, nous œuvrons pour un accompagnement adapté des agriculteurs impactés, dans l'hypothèse où l'aéroport serait construit. C’est un investissement qui nécessite de déployer une grande énergie.

Alain Mustière vous ment.

Le président de la FDSEA du Tarn ne se déplacera ce jour en Loire Atlantique. Le projet d’aéroport n’est pas un projet agricole contrairement à SIVENS. C’est aux pouvoirs politiques de prendre leurs responsabilités quant à l’évacuation des zadistes.

Alain Bernier
Président FNSEA44


Tags : Aéroport



1.Posté par Leblanc le 23/06/2015 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Léo Ferre chantait "Pauvre Rutebeuf", Nous pouvons, à notre tour clamer: "pauvre Mustière!" qui prend ses désirs pour des réalités.

J' apprécie de lire que la FNSEA est contre le projet NDDl.
Elle a le droit de ne pas manifester ni de défiler auprès des opposants, mais l'amalgame qu'elle fait entre anarchistes, activistes et l'immense majorité des opposants pacifiques mais déterminés n'est ni juste, ni sain, ni la vérité.
Je constate encore ces derniers jours que le déversement de tonnes de détritus de tous ordres devant les magasins d'alimentation n'est pas davantage exemplaire.
Il faut de la cohérence : oui à la production française, oui à sa valorisation, oui à la taxation de produits alimentaires et autres fabriqués à l'étranger à bas coût (en exploitant d'ailleurs des êtres humains). Préserver la planète et ceux qui produisent une alimentation saine pour nous nourrir implique de dénoncer le gâchis consumériste et la pollution inutile (mais subventionnée, telle NDDL) dont l'agriculture sera demain la première victime.
Or, aujourd'hui, les politiques sont aux ordres des lobbys destructeurs. Leurs discours sont en contradiction avec leurs actes. Les mensonges sont les modes d'emploi de leur survie. Les manifestations pacifiques ne sont absolument pas entendues. La FNSEA l'a d'ailleurs compris. Il suffit de constater certains de ces modes d'action.

Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.

Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.