Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Angers : A quand un centre pénitenciaire digne des Droits de l'Homme ?


Article publié par Châteaubriant Actualités le Mercredi 19 Décembre 2012

Le Conseil général du Maine et loire, réuni en séance le 18 décembre s'interroge de l'avenir de la prison d'Angers



® corinnebouchoux.eelv.f
® corinnebouchoux.eelv.f
Quelques jours après le vote par Angers Loire Métropole du souhait de voir se réaliser une nouvelle maison d'arrêt, le Conseil général souhaite interpeller le Gouvernement :

La maison d’arrêt d’Angers, mise en service en 1856, a été construite pour accueillir 245 détenus.
Actuellement, environ 400 personnes sont détenues en permanence et l'établissement compte approximativement 500 écroués, ce dernier chiffre comptabilisant les porteurs de bracelet éìectronique dont le dossier pénal est géré par la maison d’arrêt depuis plusieurs années et les effectifs augmentent encore.

La structure ne répond ni aux normes d'incarcération ni aux exigences définies en termes d’hygiène. La vétusté des locaux, la promiscuité, la surpopulation sont palticulièrement soulignées. Les conditions de travail des personnels, y compris administratifs, ne sont pas davantage en conformité avec les besoins des missions qui leur sont confiées. L’état de très grande vétusté et d‘insaIubrité de la maison d’arrêt d’Angers réclame une intervention.

Lors de la précédente légisìature, la Garde des Sceaux avait pris la decision de construire un nouvel établissement. Et le directeur national de l’administration pénitentiaire avait annoncé qu’Angers fîgurait parmi les établissements à remplacer. Un nouveau centre de 500 à 600 places devait être opérationnel en 2015-2016. Au regard de ce dossier qui réclame réflexion et concertation, le Préfet de Maine-et­-Loire a conduit à partir de I’été 2010 une consultation en toute transparence, visant à choisir un lieu d’implantation.

Malheureusement, au début du mois d’octobre dernier, la Garde des Sceaux annonçait les travaux de construction des nouvelles prisons programmés en 2013, sans faire référence à celle d’Angers. De plus, l’Agence publique pour l'immobilier de la Justice (APLI), en charge au nom du Ministère de la Justice, des opérations pénitentiaires de construction et de rénovation, a publié la liste des opérations livrées depuis sa création et Ia liste de celles dont la réalisation est prévue dans le cadre du projet de loi de finances 2013, 2014, 2015. Sont distinguées les opérations  "En travaux " et celles  "En études ". Angers ne figure dans aucune des deux catégories.

Pourtant, les personnels de l'adminístration pénitentiaire, les détenus, les familles de détenus, sont  légitimes à demander une reconnaissance de leurs droits fondamentaux et alors, qu’une réponse était clairement envisagée antérieurement, alors qu’un rapport d’expertise, commande par des avocats angevins, a confirmé les conditions de détention indignes et a servi de base à des actions actuellement en cours auprès des tribunaux ;

La réalité et l'urgence ne peuvent pas être ignorées plus longtemps. Il est impératif que l'opération reste programmée et réalisée dans des  proches de ceux initialement actés.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.

Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.