Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Chatroom au Théâtre de Verre Châteaubriant


Rédigé par Châteaubriant Actualités le Vendredi 3 Décembre 2010 à 22:38 |

Théâtre de Verre, vendredi 10 décembre à 20h45


Chatroom au Théâtre de Verre Châteaubriant
« Chatroom », pièce écrite par l’irlandais Enda Walsh (version française) voit sa réalisation sur les planches belges, au Théâtre de Poche, par la mise en scène de Sylvie de Braekeleer. La pièce se fait connaître lors de l’édition 2009 du festival d’Avignon et devient le phénomène off du festival.

Les adolescents et l’hyper communication
« Chatroom » comme son nom l’indique est centrée sur Internet et les plates-formes virtuelles de rencontres qui existent aujourd’hui. 6 adolescents communiquent à travers ce tout nouveau moyen  de « socialisation ». Par écrans interposés, ils vont apprendre à se connaître, partager leurs vies, peut-être même un peu trop parfois . Des amitiés vont immanquablement se nouer, alors que l’un d’eux mettra fin à ses jours à la suite d’une rencontre malveillante.  Rien n’est exagéré, rien n’est caricaturé non plus. C’est un portrait tristement fidèle de notre société de l’hyper communication que nous sert Enda Wlash. Dans le texte de ce dernier, on ressent la solitude de ces 6 adolescents, leur sentiment d’isolement, derrière leur écran. Sur scène, en revanche, les ordinateurs sont absents. Mais ils sont représentés par des carrés au sol, dans lesquels chaque personnage est enfermé, face au public, dos à ses cyber-interlocuteurs.

Une pièce qui parle à tout le monde
Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette pièce s’ouvre à tout public, car les adolescents s’y retrouvent indéniablement et les adultes en apprennent un peu plus sur leur progéniture à travers les différents personnages. Les barrières de la morale sont écartées.
Les comédiens eux-même sont des adultes, et ils ont beau avoir entre 24 et 34 ans, on n’y voit que du feu.  Il leur a fallut s’imprégner du mode de vie « adolescent » des années 2000, et vivre à leur tour ce phénomène dans lequel ils n’ont pas vraiment eu le temps d’entrer.

Enda Walsh, auteur de la pièce :

Elève d'un génie de la littérature irlandaise contemporaine, Roddy Doyle, Enda Walsh a débuté sa collaboration avec le réalisateur Pat Kiernan à la Corcadorca Theatre Company à Cork (Irlande) en tant que scénariste et dès lors la compagnie verra sa renommée et sa popularité s'amplifier grâce à la production de nouvelles pièces.

Il vit et travaille actuellement à Londres. Enda Walsh a beaucoup écrit pour le théâtre et le cinéma. Il est également metteur en scène et comédien.

Sa première pièce, Fishy Tails, a été mise en scène par Emilie FitzGibbon pour la Graffiti Theatre Company à Shandon. Sa seconde pièce, The ginger ale boy, fut représentée au New Granary Theatre de Cork.

Le véritable succés de Walsh est le célèbre Disco Pigs, mis en scène par Pat Kiernan pour la Corcadorca Theatre Company et joué au Triskel Arts Centre de Cork en 1996. La pièce fut présentée au Festival de théâtre de Dublin la même année. Elle a été jouée au Théâtre de Poche en 1999 dans une mise en scène de Wajdi Mouawad. Sa pièce a reçu, entre autres récompenses, The Arts Council Playwrights Award, The Best Fringe Production en 1996, The Stewart Parker Award ainsi que The George Devine Award.

Son travail d'écriture et de mise en scène se poursuit par Sucking Dublin en 1997, Bedound au Royal Court en 2002, New electric ballroom en 2004, The small things et Chatroom joué en 2005 au Cottesloe Theatre à Londres. Sa dernière pièce, Walworth Farce a été écrite en 2006 pour le Festival d'Edinburgh.

Durée : 1h10
Interprètes : Adriana Fonseca, Olivier Lenel, Cédric Lombard, Elsa Poisot, Deborah Rouach, Julien Vargas

Tarif : 16,50 € ( 8 € pour les moins de 26 ans, étudiants et demandeurs d'emploi )

Théâtre de Verre Châteaubriant le vendredi 10 décembre à 20h45
Le Champilambart Vallet le mardi 11 janvier à 20h30
Espace socio-culturel Pierre Etrillard Redon le jeudi 13 janvier à 18h30 et le vendredi 14 janvier à 20h30




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.