Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Conférence : La vie d’Albert Camus


Article publié par Châteaubriant Actualités le Lundi 4 Novembre 2013



Médiathèque de Châteaubriant, Jeudi 7 Novembre, 20 h 30, entrée libre.

Pour le centième anniversaire de sa naissance, Albert Camus est au cœur d’une conférence animée par Georges Garnier. Après avoir mené des conférences médicales et enseigné auprès d’étudiants de la faculté de médecine, Georges Garnier fera ses premiers pas de conférencier littéraire, lui qui dit beaucoup aimer la poésie. Pourquoi Camus ? Peut-être parce que les deux hommes sont nés dans la même ville, Alger, et qu’ils ont fréquenté le même lycée à quelques 30 années près. Et peut-être aussi grâce à un professeur de français-latin du lycée Bugeaud d’Alger, un berbère, qui connaissait bien Camus.

L’œuvre, l’itinéraire, la vie d’Albert Camus intrigue et passionne toujours. Il y a ses liens et ses rapports conflictuels avec le communisme, sa littérature si forte, célèbre, émouvante, ses engagements en faveur de l’Espagne républicaine de sa mère, et sa passion pour le théâtre. Camus intéresse encore par son refus des totalitarismes, des dogmes qui enferment et appauvrissent la pensée. Et aussi, par son déchirement entre la fidélité à ses origines et le respect des principes d’égalité. Avec au centre de ses pensées, l’Algérie dont le destin le bousculera. Toute l'œuvre de Camus est habitée par l'Algérie, le cadre de ses expériences, de ses activités et de ses premiers écrits. Camus c’est aussi « les Femmes de sa vie », Francine Faure, la mère de ses jumeaux, Maria Casarès, Catherine Sallers, Maria Casarès, mais aussi ses amis écrivains comme le Breton, Louis Guilloux.

D’Hiroshima à la peine de mort, du terrorisme à la politique, dans des essais ou dans des articles, Camus est intervenu dans le débat public, jusqu’à cet accident du 4 janvier 1960 qui interrompt brutalement sa vie mais aussi une œuvre. Le manuscrit que l’écrivain laisse inachevé est, Le Premier homme. Ce roman, nourri de sa vie et de son expérience, laisse percevoir l'intensité de ses souvenirs d'enfance, son amour pour l'Algérie, son déchirement devant la guerre, sa méditation sur la dignité des pauvres, son questionnement sur le dur chemin à inventer pour devenir un homme. Camus a été un penseur libre.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79









Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.