Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Cueillant La Violette, Conservatoire Châteaubriant, Samedi 11 octobre 2008 à 17h00


Rédigé par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Vendredi 3 Octobre 2008 à 00:15 |

Le tout nouveau Conservatoire de Châteaubriant propose "Samedi en Scène". L'école de musique de Betton inaugure la saison avec un compositeur du 16ème sciècle. Samedi 11 Octobre, 17h, Gratuit.


Cueillant La Violette, Conservatoire Châteaubriant, Samedi 11 octobre 2008 à 17h00
« CUEILLANT LA VIOLETTE» (du nom d’un air de cour de Guillaume de Chastillon, compositeur vivant à Caen à l’époque d’Henry IV) est un programme musical élaboré et proposé par les élèves des classes de musiques anciennes de l’école de musique de Betton en Ille et Vilaine pendant l’année 2007-2008. Ce programme a été donné à Betton, Saint Pern, Lanhélin, les Iffs et sera repris pour le premier « Samedi sur scène » présenté au Conservatoire de musique, danse et art dramatique du Castelbriantais le samedi 11 octobre 2008 à 17h00.

A la vingtaine de musiciens, instrumentistes et chanteurs venus de Betton, seront associés des élèves de la classe de flûtes à bec du conservatoire.

L’occasion d’entendre les voix se mêler en contrepoint, agrémentées des timbres savoureux des flûtes à bec (de la sopranino à la grande basse) , chalumeaux (ancêtres des clarinettes), violes de gambe, violon, violoncelle et clavecin.

Ce programme à la fois poétique et festif est composé d’airs à danser, de chants élégiaques, de complaintes et d’airs à boire écrits par des musiciens français des XVIèmes et XVIIèmes siècles tels que Guillaume de Chastillon, P. Certon, Phalèse, J. d’Estrées, M. Marais, JB Lully, MA Charpentier.. et plusieurs anonymes..

Une heure de musique « pour se resjouir ou s’esmouvoir.. »
Coperario or Gray’s inn ( ballet de John Coperario)
Une jeune fillette ( un « standart » du XVIème)
Oh madame, perds je mon temps? (d’après P. Certon)
Suite de Bransles ( J. d’Estrées)
Poussé d'un bel espoir ( Guillaume de Chastillon)
Cueillant la violette ( Guillaume de Chastillon
Pièce de clavecin ( Forqueray ou Couperin..)
Gavottes (M. Marais, Lully pour « le coucher du Roy »
Doux charme de ma solitude ( anonyme 1703)
Veux tu compère Grégoire ( MA Charpentier)
Sarabande (consort de violes) (Nicolaï)
Robin et Marion ( anonyme 1709)
Tourdion (quand je bois du vin clairet) ( Cl Gervaise)
sous la direction de Dominique Renard, et Michaëlle Lemarié

CHASTILLON de la TOUR, Guillaume de (v. 1550 (Caen)-26 mai 1610 (Caen))

On possède peu de documents sur le début de la vie de ce compositeur normand. En 1592, il fait publier le premier de ses trois volumes d'airs chez son ami l'éditeur caennais Jacques Mangeant. En 1603, il compose des musiques pour la visite officielle d'Henri IV à Caen. Chastillon était très attaché au roi. Il n'est donc pas impossible que sa mort, survenue dix jours après l'assassinat du roi par Ravaillac, n'ait pas été naturelle, si l'on en croit un poème écrit par l'un de ses amis. Sa disparition marque la fin des compositions protestantes françaises à l'époque de la Réforme.
Guillaume de Chastillon est un compositeur caennais, Les textes de quelques unes de ses chansons ont été écits par François de Malherbe, célèbre poète également originaire de Caen.

chastillon20guillaume20_20adieu20delices20de20mes20jo.mp3 Chastillon20Guillaume20-20Adieu20delices20de20mes20jo.mp3  (4.55 Mo)





Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.