Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Daniel-Rémy Jagault lutte grâce au jeu


Article publié par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Vendredi 2 Octobre 2009

Daniel-Rémy Jagault sera présent à La Maison de l'Ange, Dimanche 4 Octobre pour présenter un jeu de son invention. La belle aventure est portée par une association dont le but est de venir en aide aux personnes atteintes de dépression.



Daniel-Rémy Jagault présentant son jeu.
Daniel-Rémy Jagault présentant son jeu.
En 2003, Daniel-Rémy Jagault se rendait à l’hôpital de jour à Rennes pour des séances de chimiothérapie. Rentré le matin pour n’en sortir que le soir, D.R.J. avait le temps de penser et se promettait à présent de prendre le temps et d’oser mettre ses projets en œuvre : entreprendre pour une cause humanitaire. Séance de chimiothérapie après séance de chimiothérapie, l’idée faisait son chemin.
Pour lui, il s’agissait de participer à une action pour une noble cause. De créer, d’organiser, afin de récolter des fonds, ne fusse qu’une modique somme, pourvu qu’il apportât sa contribution. Daniel-Rémy Jagault pensait également aux personnes au cœur généreux, qui avaient donné d’elles-mêmes pour la recherche, ainsi qu’aux chercheurs et grâce à toutes ces bonnes volontés, il existait un traitement qui optimisait une guérison de sa maladie à 95%.

Il était donc bien logique pour lui, une fois sa santé recouvrée, de prendre le bâton de relais.

"Avec la chimiothérapie, je perdais mes cheveux momentanément. C’est à la fin de la deuxième séance, en me levant le soir que je remarquais pour la première fois et avec stupéfaction, la grande quantité de cheveux restée sur mon oreiller."

Dès la première séance de chimiothérapie, Daniel-Rémy Jagaulta été victime d’une dépression réactionnelle qui ne l’a plus quittée depuis.

"J’ai plongé dans un gouffre sans fond avec pour obsession, le suicide. Je connaissais déjà la maladie et ce fût mon salut, car malgré ma femme merveilleuse, ma fille aînée adorée âgée de 6 ans et mon dernier petit trésor de 6 mois seulement, je le dis sans honte, je serai assurément passé à l’acte. Dans les moments terribles de la dépression, plus rien ne compte et les horribles souffrances conduisent au suicide."

"C’est dans la nature que je me retrouve."

Comme à peu près tous les papas qui le peuvent et le veulent, Daniel-Rémy JAGAULT aide ses enfants dans leurs travaux scolaires. Fin 2005, alors que l’ainée de ses filles était en CM1 et se heurtait à l’apprentissage des tables de multiplications, l’idée lui vînt de créer un jeu, pour ainsi permettre d’apprendre dans la joie et la bonne humeur. En effet, l’occasion n’allait pas tarder à se présenter. Une période, qualifiée de profonde dépression, survînt à nouveau avec son lot d’épreuves. C’est pourtant pendant cette période d’anéantissement de plusieurs mois qu’il allait créer le jeu de société « J’apprends à calculer. »

"Je me souviens être resté longtemps devant ma grande feuille blanche, d’avoir tracé une première ébauche. Puis, peu à peu, jour après jour, mois après mois, totalisant un nombre d’heures de travail considérable, je parvenais à contempler le jeu quasiment terminé. C’est seulement à la fin de cette longue période difficile, pénible, éprouvante que je ressentais : Joie, réconfort et confiance en moi retrouvée. Alors, je me suis dit que c’était l’occasion de partager, d’offrir et d’entreprendre, de réaliser mes projets nés sur mon lit d’hôpital."
 
L'association a pour but, la lutte contre la dépression. Son grand défi est d'assumer le conditionnement du jeu par des salariés qui souffrent de dépression. Proposer un nouveau départ, un nouvel espoir.

Dimanche 4 Octobre, Maison de l'Ange, Rue de Couëré, Châteaubriant. Gratuit.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.