Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Écarts de salaires entre hommes et femmes dans les Pays de la Loire


Article publié par Jacqueline HAMARD, Elmostafa OKHAM (Insee) le Jeudi 8 Mars 2012

Aujourdh'ui, c'est la journée internationale des femmes. Les écarts de salaires entre hommes et femmes sont plus importants dans les Pays de la Loire que dans les autres régions métropolitaines.



 Ils s’expliquent en partie par une durée du travail plus faible chez les femmes. En outre, celles-ci occupent plus souvent que les hommes des catégories d’emploi à faible rémunération. Les écarts subsistent également au sein d’une même catégorie socioprofessionnelle. Par ailleurs, les écarts de salaires s’amplifient avec l’âge, certainement du fait des interruptions de carrières des femmes, plus nombreuses que celles des hommes.

Le développement durable se réfère à trois dimensions : environnementale, économique et sociale. Cette dernière dimension, qui vise à assurer le bien-être de toutes et tous, passe par une réduction des inégalités sociales. En particulier, la durabilité sociale suppose une égalité des chances entre hommes et femmes. Le préambule de la constitution française de 1946 dispose que « la loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l'homme ». Les inégalités entre les genres subsistent pourtant dans nombre d’échelles de la vie sociale. Elles s'expriment notamment à travers les disparités de salaires entre hommes et femmes, emblématiques des inégalités professionnelles.
Écarts de salaires horaires nets entre hommes et femmes, selon l'âge en 2009 (en %)
Écarts de salaires horaires nets entre hommes et femmes, selon l'âge en 2009 (en %)

Des écarts de salaires qui ne reflètent qu’en partie la durée du travail…

En 2009 dans les Pays de la Loire, les écarts de salaires sont un peu plus importants que dans les autres régions : les femmes perçoivent en moyenne un revenu annuel net inférieur de 25 % à celui des hommes, contre 23 % en France métropolitaine (cf. Champ et Définitions). L’importance de ces écarts de salaires entre hommes et femmes s’explique d’abord par les différences de temps de travail.

Les durées du travail féminines sont en effet plus courtes que celles des hommes, principalement du fait des temps partiels qui concernent surtout les femmes. De surcroît, les Pays de la Loire étant la région française où la proportion de femmes travaillant à temps partiel est la plus élevée (une femme salariée sur trois), l’écart de revenu entre hommes et femmes est accru dans la région par rapport à la moyenne nationale. Si l’on se réfère au salaire horaire net, l’écart de rémunération entre hommes et femmes subsiste, bien qu’étant inférieur à celui observé en France métropolitaine : respectivement 15 % et 16 % en 2009.

Des écarts de salaires qui s’amplifient avec l’âge

L’écart de salaire horaire entre les femmes et les hommes s’amplifie avec l’âge, le salaire masculin évoluant plus vite que le salaire féminin. Si l’écart en 2009 est de 6 % pour les salariés à temps complet de moins de 26 ans, il est de 14 % pour les salariés qui ont entre 26 et 49 ans et de 21 % pour les 50 ans et plus. Ce phénomène peut être attribué en partie aux interruptions de carrières des femmes, plus nombreuses que celles des hommes, pour beaucoup liées à l’arrivée d’enfants.

Les écarts de salaires entre hommes et femmes peuvent s’expliquer par de multiples facteurs. Outre les différences de temps de travail et la répartition différenciée dans l’emploi, peuvent également intervenir le secteur d’activité, la taille de l’entreprise ainsi que des facteurs individuels tels que le niveau de diplôme, l’expérience professionnelle ou l’ancienneté dans l’entreprise. La prise en compte de tous ces facteurs socio-économiques ne permet toutefois pas d’expliquer la totalité des écarts. Des actions publiques visent à remédier à ces disparités : la loi relative à l'égalité salariale entre les femmes et les hommes de 2006, entre autres objectifs, vise la suppression des écarts de salaires entre les femmes et les hommes, notamment par le développement de la négociation collective, tant au niveau des branches qu'au sein de l'entreprise.… et les différences de profession

Les écarts de salaires horaires traduisent en partie le fait que les hommes et les femmes n’occupent pas les mêmes emplois et donc n’appartiennent pas aux mêmes catégories socioprofessionnelles.

Les femmes occupent notamment moins souvent des emplois de cadres (9 % des salariées en Pays de la Loire contre 15 % pour les hommes), catégorie pour laquelle le salaire horaire est en moyenne plus de deux fois supérieur à celui des ouvriers. Mais ces différences n’expliquent pas la totalité des écarts de salaires horaires. Quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle, le salaire horaire des femmes est toujours inférieur à celui des hommes. L’écart est toutefois sensiblement différent d’une catégorie à l’autre. En 2009, si la différence est relativement faible pour les employés (10 %) et les professions intermédiaires (11 %), elle est plus élevée pour les cadres (21 %). Ces disparités peuvent refléter la répartition différenciée des emplois entre les hommes et les femmes au sein de chaque catégorie socioprofessionnelle. Diverses études mettent notamment en évidence les difficultés rencontrées par les femmes pour accéder à des postes à responsabilité.

Écarts de salaires horaires nets entre hommes et femmes, selon la catégorie socioprofessionnelle en 2009 (en %)
Écarts de salaires horaires nets entre hommes et femmes, selon la catégorie socioprofessionnelle en 2009 (en %)





Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.