Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Festival Chant Libre, Châteaubriant, The DØ, The Bewitched Hands, Irma, Mr Jack and the Dirty Swingers


Rédigé par Alain Moreau le Mardi 15 Novembre 2011 à 19:32 |

The Do en concert à Châteaubriant, à la Halle de Béré, Samedi 19 novembre, dès 19h30


The DØ
En tournée européenne, The DØ s'arrête à Châteaubriant, une des très rares dates dans l'Ouest de la France.
Olivia Merilahti et Dan Levy se sont rencontrés en 2005 pour la composition de la musique du film L'Empire des loups. Ils composent leur première œuvre commune sous le nom de The Dø quelques mois plus tard : un EP de 3 titres incluant The Bridge is Broken, pour le spectacle de danse contemporaine Scène d’amour du chorégraphe finlandais Juha-Pekka Marsalo. Ils continueront régulièrement à travailler pour le cinéma (musique de The Passenger primée au Festival Premiers Plans d'Angers et celui d'Aubagne, de Camping sauvage, puis de Darling), la danse (Prologue, Perle et Cinderella de Juha-Pekka Marsalo et des lectures de poèmes de Carolyn Carlson) et le théâtre (Laure de Colette Peignot).
En 2008, leur premier album a émerveillé la France entière grâce à des tubes pop-folk aux airs de comptines, chantés en anglais par la délicieuse franco-finlandaise Olivia.
The DØ est de retour avec un nouvel album et des concerts grandioses guidant le public dans un fascinant labyrinthe musical qui navigue entre chanson, rock, électro et pop.
Le nom du groupe est formé des initiales des prénoms de ses deux membres mais renvoie aussi à la note do. Il est écrit avec un o barré et parfois (comme sur la pochette de leur album, sur leurs t-shirts etc.) avec une note de musique, une noire, en guise de « D ». Le o barré peut laisser penser aussi à l'origine de la chanteuse, mais à tort car cette lettre n'existe pas en finnois.

Festival Chant Libre, Châteaubriant, The DØ, The Bewitched Hands, Irma, Mr Jack and the Dirty Swingers
The Bewitched Hands
Ils sont six, viennent de Reims, et font un triomphe depuis quelques mois avec leur premier album Birds and Drums. The Bewitched Hands est le groupe que les Anglais nous jalousent, un tourbillon sonore sur fond de balades folk et d’élans psyché-folk.
Quand un groupe cartonne au niveau international en affichant une personnalité forte, on peut être sûr que dans les années qui suivent il fait des petits, chaque label cherchant un nouveau poulain capable de suivre le courant. Arcade Fire n'a pas échappé à la règle. Difficile, en effet, de ne pas percevoir l'influence du collectif de Montréal sur le premier album de ces « Mains ensorcelées » en provenance de Reims. A commencer par leur goût pour le chant choral (jusqu'à six voix) au service de chansons aussi courtes (rarement plus de trois minutes) que radieuses.
Ici, les mélodies possèdent une telle force que dès la seconde écoute on a le sentiment d'entendre des tubes. Il arrive même qu'on ne distingue presque plus les couplets des refrains, tant ces jeunes gens usent des choeurs, qui donnent à leur musique une fraîcheur évidente, voire un petit côté JMJ. Ce Birds and drums marquerait-il le grand retour du rock héroïque ? Il y a de ça. L'hymne Work et le final, magnifique, de Hard to cry, avec ses voix qui s'ajoutent progressivement, en sont les plus beaux exemples. La production place d'ailleurs la section rythmique loin derrière, et le mur de guitares en retrait pour que, comme sur Sea, chant et contre-chants laissent entrer le soleil. Un disque d'été en novembre, voilà qui est réjouissant.

Irma
Ovni dans le paysage musical, Irma fracasse tout sur son passage. Son charisme et son authenticité frappent au premier coup d’oeil. Ses compositions sont des petits bijoux de mélodies, un subtil mélange de soul, de hip-hop et de folk.


Mr Jack and the Dirty Swingers
Leurs prestations scéniques vivifiantes ont imposé les Nantais de Mr Jack & the Dirty Swingers pour représenter la région au Festival des Vieilles Charrues 2011. Une section rythmique de tous les diables et des cuivres flamboyants offrent un cocktail détonnant. Let’s go rock’n’roll !!!

Festival Chant Libre
Places debout - Tarifs : 18€ / 15 € (abonnés) / Pass Culture Région
Samedi  19 novembre 2011, 19h30, Halle de Béré, Châteaubriant




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.