Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Gilbert Lafaille, MaM'Zelle Lily, Chant'Appart, Mouais, 28 Mars


Rédigé par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Mardi 3 Mars 2009 à 23:09 |

Gilbert Lafaille fait ses débuts dans la chanson (Les beaux débuts) au milieu des années 70, influencé par le folk-song anglo-saxon (Bob Dylan, Donovan) . Mamzelle Lily est une chanteuse qui n’a pas son organe vocal dans la poche ! Portraitiste des temps modernes, elle porte un regard amusé et ironique sur la vie. Samedi 28 Mars 2009 20h30, ils se produisent chez Danièle et Jean-René Lalloué, La Maison du Meunier 44590 Mouais, dans le cadre de Chant'Appart.


Gilbert Lafaille, MaM'Zelle Lily, Chant'Appart, Mouais, 28 Mars
En 1977, Gilbert Lafaille enregistre son premier album Le Président et l’éléphant qui remporte un franc succès : on l’entend sur les ondes, on le voit à la télévision, même si la chanson sur les safaris africains du président de la République ne plaît pas à tout le monde…
En 1979, le passage au Théâtre de la Ville, accompagné de la sortie de l’album Nettoyage de Printemps (Prix de l’Académie du Disque) est un triomphe. Suivra une série de concerts en France, Suisse et Belgique en compagnie de Gilles Vigneault
En 1980 sortie du troisième album Kaléidoscope qui contient les désormais classiques de Gilbert Lafaille : Trucs et ficelles, Neuilly blues, Deux minutes fugitives, La Foire du Trône… Sur cet album magnifiquement produit, l’artiste est accompagné par de fabuleux musiciens : Christian Escoudé, Maurice Vander, Pierre Michelot, Don Burke, Jean-Jacques Milteau, Joss Baselli, André Ceccarelli, Stéphane Grapelli , le tout sur des arrangements superbes signés Christian Chevallier.
Après un deuxième passage au Théâtre de la Ville, sort un album public Live in Chatou (1981) où l’on découvre une autre facette du chanteur, celle du comédien-imitateur déjanté (Charlotte), sketch hilarant, mi-parlé, mi-chanté, dénommé « skontch » par l’auteur !
Un drame personnel éloigne Gilbert du métier quelques temps. Il revient en 1984 avec un spectacle solo au titre explicite : « Je vais mieux ! », créé au Printemps de Bourges… un 1er avril !
Suivront l’album Folie douce aux accents californiens, très Steely Dan, un nouveau Théâtre de la Ville, ainsi que l’album L’Année du Rat.
Gilbert Lafaille se produit au Festival d’Avignon, au Printemps de Bourges et au Festival Performances d’Acteurs à Cannes.1989 est encore une année de grands changements : Gilbert sort un album très électrique, Travelling, arrangé par Jean-Marc Benaïs, album qui lui ouvre les portes du Japon.
Cette année-là, Gilbert tourne énormément à l’étranger (Etats-Unis, Japon, Pays de l’Est, Madagascar, Maghreb, Europe…) C’est en 1994 que sort le disque de la maturité, Ici, (Prix de l’Académie Charles Cros), aux arrangements signés Richard Galliano et Michel Haumont.

En 1996, paraît le CD Tout m’étonne , réenregistrement de chansons anciennes, assorti de trois inédits (Dents d’ivoire et peau d’ébène, Le Triangle des Bermudes, La Ballade de Jim Douglas). La chanson Dents d’ivoire et peau d’ébène, ouvertement anti-raciste, fera l’objet d’un vidéo-clip, récompensé comme un des dix meilleurs clips de l’année. Curieusement ce clip, diffusé dans les salles de cinéma, ne sera jamais montré sur les chaînes nationales de la télévision française…
Cette année, Gilbert chante au Bataclan.

Mai 1999 : Gilbert nous offre un 10ème album de grande qualité, La tête ailleurs. Des chansons merveilleusement habillées par ses fidèles amis musiciens Michel Haumont Jack Ada (guitares), Gilles Michel (basse). Un album ciselé de main d’orfèvre par un Gilbert Lafaille très inspiré. Honteusement boudé par les médias, Gilbert continue son bonhomme de chemin à la rencontre d’un public toujours aussi émerveillé par ses chansons douces ou grinçantes, graves ou drôles sur des airs bossa, jazzy ou folk… entrecoupés de sketches hilarants où il campe des personnages hauts en couleurs issus à la fois de notre quotidien et de son imagination débordante.

En 2003 Gilbert Lafaille se produit au Théâtre de Dix Heures pour trente représentations : cette rentrée parisienne est accompagnée de la sortie d’un second recueil de textes La tête ailleurs, préface de Philippe Delerm chez Christian Pirot, d’un DVD, d’un album studio et d’un album live en piano-voix avec Léo Nissim. La presse unanime le couvre d’éloges… la radio et la télévision l’ignorent.

Début 2007 il ajoute une nouvelle corde à son arc avec des lectures poétiques (« Les Soliloques du Pauvre » de Jehan-Rictus et « Poèmes à dire », poèmes du XIXème et du XXème siècle.)

Le spectacle « 30 ans de chansons » tourne depuis la rentrée 2007 avec Nathalie Fortin au piano.


Mamzelle Lily est une chanteuse qui n’a pas son organe vocal dans la poche ! Portraitiste des temps modernes, elle porte un regard amusé et ironique sur la vie et ses détours notamment lorsqu ‘elle se rit des « cons », titre de son album autoproduit sorti dans les bacs. (Avril 2007.)
«Lily écrit elle-même ses textes qui ont pour force d’être intemporels. Elle chante et enchante avec son côté paris swinguant à la façon des années 30, on retrouve quelque chose d’Edith Piaf ou de Mistinguett » Magazine Franco Fans : août/ septembre 2007.

Elle fait swinguer les vers et les mots sur des rythmes jazz, blues ou sur des mélodies plus aériennes comme celles du temps des gitans. Musicalement bercée par le jazz et la java, le scat, mais aussi par les musiques du monde et notamment celles des Balkans, sa voix vous emmène en voyage dans une dimension intemporelle. Une charmeuse tout en gouaille et en verve à découvrir sur scène.

« Un quartet à l’univers savoureusement rétro ! » 20 Minutes Nantes.
Nouvelle fraiche, elle vient de remporter le Prix du public au tremplin Georges Brassens qui s'est déroulé dans le parc du meme nom dans le 15ème à Paris ( octobre 2008 ) Un merci tout particulier à Mr Jacques Roussel, animateur de Radio Plurielle, et organisateur du tremplin.

Aujourd’hui Lily est accompagnée le plus souvent de deux musiciens : Olivier Delaire, contrebassiste et Marc Pouplin, guitariste. Mais vous pouvez aussi la croiser aux fils des scènes accompagnée de : Bertrand Dabo à la batterie et aux percussions, Philippe Dufresnoy au saxophone alto et soprano et de Samuel Hooge au trombone

Pratique

20 H 00 : accueil, 20 h 30 : début du spectacle, 23 h 00 : buffet froid en compagnie des artistes.
Entrées : 16 Euros par personne (spectacle + buffet avec les artistes). 9 € pour les étudiants et les chômeurs. Gratuits pour les moins de 12 ans. Faites en profiter parents, enfants et amis.
Pour réserver vos places : Nous faire parvenir votre chèque de participation, au nom de l’Association « Chants Sons », ou nous téléphoner au : 02 40 07 08 07, avant le 20 mars 2009.

9_1_.mp3 9[1].mp3  (355.98 Ko)


7.mp3 7.mp3  (352.34 Ko)




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.