Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Guillaume Ledoux (Blankass) et Kent au Théâtre de Verre Châteaubriant


Rédigé par Châteaubriant Actualités le Jeudi 10 Février 2011 à 22:56 |

Guillaume Ledoux,, Leader de Blankass, revient à Châteaubriant, au Théâtre de Verre où le groupe avait enregistré son Live devant une salle comble. Au programme, Kent sera également de la partie, samedi 19 février à 20h45.


Guillaume Ledoux (Blankass) et Kent au Théâtre de Verre Châteaubriant
Guillaume Ledoux est né le 26 décembre 1970 à Châteauroux, vers 7h00 du matin.

En 1981, il forme le groupe Zéro de conduite, avec son frère Johan, son copain Franck et sa cousine Anne-Sophie. Quelques morceaux, trois accords, des concerts dans les collèges et les MJCs... En 1983, après une rencontre improbable sur le quai d'une gare, Jeffrey Lee Pierce, le chanteur de Gun-Club, craque sur le groupe, et insiste pour que les quatre mômes jouent avec lui au Printemps de Bourges.  Un drôle de conte de fées commence, et par un doux soir d'avril, à douze ans de moyenne d'âge, Zéro de Conduite ouvre le bal devant Gun-Club et U2.
À côté de la batterie trop grande pour lui, deux personnes encouragent Guillaume en se marrant. C'est Bono et The Edge qui n'en croient pas leurs yeux...
En 1984, le groupe signe chez RCA. En mars de la même année, Joe Strummer les choisis pour la première partie des Clash, à Paris Balard. Suivront des dizaines et des dizaines de concerts des deux côtés de l'atlantique, des rencontres et collaborations géniales avec The Inmates, Johnny Thunders, Lords of the new Church ou encore Serge Gainsbourg...

En 1990, Guillaume et Johan ont grandi et forment Blankass, véritable creuset musical, où les deux frères vont pouvoir mélanger influences rock, folk, chanson, et instruments électriques et traditionnels...

Dès 2005, pendant l'enregistrement d' « Elliott », Guillaume commence à composer et écrire des oeuvres plus personnelles, plus intimistes, allant au bout de ses envies « chansonnesques », amoureux de Trenet, de Gainsbourg, de Brel et de Perret...
En 2008 commence la collaboration avec son éditeur, Strictly-Confidential (Miossec, Nada Surf, Eiffel, Florent Marchet...), et Guillaume part sur les routes avec ce nouveau projet, accompagné de son pianiste, Cédric Milard. .

Samedi 19 Février
Guillaume Ledoux + Kent

Theatre De Verre
27, pl Charles de Gaulle
44110 Châteaubriant


L’histoire commence il y a environ un an. Après son album « L’homme de Mars », projet ambitieux qui réunissait sons et images, poésie et science-fiction, Kent se sent l’envie de crapahuter en plus simple équipage. Avec Fred Pallem, musicien, homme-orchestre et co-réalisateur du disque avec Bertrand Fresel, il s’embarque dans une tournée baptisée « Panorama tour », dont le but avoué et avouable est de rejouer à deux guitares, pas forcément acoustiques, ses chansons préférées. Au bout d’un long périple aux escales largement fréquentées, l’idée germe : proposer un enregistrement de ces versions inédites, en forme de bilan futuriste, de souvenirs rajeunis.

Kent, on le sait, est un fieffé bourlingueur. Guitare au dos, plume en bandoulière, il visite sans relâche depuis déjà trois décennies les contrées de la bande dessinée, de la littérature et de la chanson. Ce disque en est le reflet, à la fois riche et dépouillé, fidèle et spontané. Un voyage en images sonores, qui retrace les étapes d’une vie de musique, des chahuteurs Starshooter au baladin nullement badin d’aujourd’hui.

Une telle randonnée ne pouvait s’entreprendre qu’avec des compagnons de choix : Arthur H, dans un étonnant remake du « Betsy Party » qui fit pogoter nos années punks ; Dominique A, donnant la réplique au millimètre dans « Je suis un kilomètre » ; Barbara Carlotti, en muse vouée à « Tous les mômes » ; Agnès Jaoui, mêlant sa voix à ces « Paroles d’homme ». Et la grande, l’intense Suzanne Vega, dans une sensuelle version franco-américaine du désormais intemporel « Juste quelqu’un de bien », étonnant tandem qui revisite en douceur et profondeur une chanson qu’on croyait archi-connue.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.