Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Guy Môquet, Une enfance fusillée, une année d'exposition sur les jeunes dans la résistance


Article publié par alain moreau le Lundi 23 Juin 2008

Reprenant le titre de l'ouvrage de Pierre-Louis Basse, consacré au Titi des Epinettes, Le Musée de la Résistance de Châteaubriant propose jusqu'en juin 2009, une année d'exposition sur l'engagement des jeunes.



Une exposition qui se veut rappeler "la dynamique de la jeunesse, qui dès juillet 1940, s'est opposée au régime fascisant"
De l'engagement des jeunes, à la naissance du maquis, en passant par les actions d'opposition, des instants de mémoire_ afin qu'elle perdure_ sont présentés à l'aide de panneaux et vitrines d'objets de la jeunesse de l'époque.
Le Musée de la Résistance répond ainsi au voeu du Président de la République de laisser aux générations futures, la mémoire des événements. C'est l'occasion pour Gilles Bontemps, président de l'amicale de prendre le contre-pied.

Le Musée de la résistance

Guy Môquet, Une enfance fusillée, une année d'exposition sur les jeunes dans la résistance
C'est surtout autour de la personnalité de Guy Môquet que cette évocation est proposée au visiteur. Des objets, de la maison familiale à Bréhal, dans la Manche, des jouets, des dessins, des cahiers de classe. Une plaquette est prévue pour juillet 2008, des conférences dans les établissements scolaires sont également prévues au cours de cette année.

Une exposition seule, si didactique soit elle ne suffit pas à comprendre l'histoire et il est nécessaire de lire le livre de Pierre Louis Basse, ainsi que de consulter tout ce qui a été écrit sur cette époque.L’Amicale de Châteaubriant Voves-Rouillé s’est fixé comme tâche de donner à la Carrière où furent fusillés les 27 otages du 22 octobre 1941, un caractère de mémoire historique.
C’est grâce à plusieurs souscriptions nationales et par les dons des adhérents que celle-ci put acquérir les différents lots de terrain dit « Le champ de la Sablière ».
- 21 juin 1948 : Achat du champ (lieu d’exécution)
- 6 décembre 1963 : Achat de la parcelle où fut édifié le monument des 27 otages.
- 18 avril 1978/ 16 avril 1980 Acquisition de parcelles complémentaires.
- 17 octobre 1986 : Achat de la ferme.
Les premières démarches pour le classement du site furent faites en 1949. Le site fut classé en 1993.
Le monument inauguré le 22 octobre 1950 fut réalisé par Antoine ROAL, sculpteur.
Depuis 1951, les alvéoles devant le monument contiennent un peu de terre des hauts lieux de la Résistance.
La ferme acquise en 1986 devient le Musée de la Résistance de Châteaubriant, avec une première exposition inaugurée en 2001. L’inauguration du Musée définitif a eu lieu le 21 octobre 2006.

Tout autour de la carrière sont installées en 1986 les stèles portant photographie et les indications personnelles de chaque fusillé.

En savoir plus :
Le très documenté "chemins de mémoire
Le Musée de la Résistance
La carrière des Fusillés lors de la commémoration

Guy Môquet, Une enfance fusillée, une année d'exposition sur les jeunes dans la résistance

Pierre- Louis Basse

Pierre-Louis Basse, né en 1958, à Paimboeuf, fils et petit-fils de résistants.

En 2000 il publie Guy Môquet, chez Stock. Un hommage au jeune résistant qui se trouvait, avant son exécution par les Allemands, le 22 octobre 1941, dans le même camp que le grand-père maternel de Pierre-Louis Basse, Pierre Garçon. Secrètement, la mère de l’écrivain récupéra, puis mit à l’abri, les planches où Guy Môquet et vingt-six de ses camarades, également fusillés, avaient écrit leurs derniers mots, puis en 2003 : Ma ligne 13, roman social entre fiction et reportage, édité par éditions Le Rocher puis Le Serpent à plumes, rencontre un vif succès
2004 : il écrit son deuxième roman, Ça va mal finir. Après avoir quitté Europe 1, il devient chroniqueur à Canal +, il collabore à Marianne et au Figaro, puis est officie comme rédacteur en chef à l’émission "Cult", sur France 5
2005 : Pierre-Louis Basse retrouve Europe 1, où il présente les émissions "Faites comme chez vous" et "Génération Europe 1"
2006 : dans Ma chambre au triangle d’or, le journaliste conte l’apprentissage d’une vie au cœur de l’opulent VIIIe arrondissement parisien.
En mars 2007, il rencontre less élèves de Guy Môquet et d'Etienne Lenoir à Châteaubriant. Il vient leur dire combien il est essentiel de ne pas oublier.
13 juin 2007 : sa biographie de Guy Môquet est rééditée
3 octobre 2007 : paraît son dernier ouvrage, 19 secondes 83 centièmes, l’histoire de la victoire de l’athlète noir américain Tommie Smith aux Jeux olympiques de 1968, à Mexico, sur 200 mètres Livres

Guy Môquet, Une enfance fusillée, une année d'exposition sur les jeunes dans la résistance
Guy Môquet -
"Une enfance fusillée"
Pierre-Louis Basse
Ed. Stock, coll. Essai, 2000
186 p. - 15,50 euros

Rappel des dates clé

. . . 1940 . . .
17 juin Demande française d'armistice.
Entrée des troupes allemandes à Châteaubriant.
18 juin Appel du général de Gaulle, lancé à la radio de Londres, pour engager les Français à résister contre l'occupant nazi.
22 juin 1940, Signature de l'armistice franco-allemand à Rethondes.
2 juillet, Installation du gouvernement français à Vichy.
11 juillet, Promulgation de l'État français par le maréchal Pétain.
11 octobre, Discours du maréchal Pétain annonçant le programme de la révolution nationale.
24 octobre, Rencontre Pétain-Hitler à Montoire.
30 octobre 1940, Discours du maréchal Pétain annonçant aux Français qu'il entre dans la voie de la collaboration.
9 novembre, Interdiction des centrales syndicales patronales et ouvrières par le
régime de Vichy.
. . . 1941 . . .
15 mai 1941, Naissance du Front national de luttes pour l'indépendance de la France.
22 juin, Invasion allemande de l'URSS (opération "Barbarossa").Appel du Parti communiste français à la lutte contre l'occupant et les
collaborateurs.
21 août, Attentat du colonel Fabien contre l'aspirant allemand Moser à
Paris. Mise en place du système des otages en France
24 août, Parution au Journal officiel de la loi instituant des tribunaux spéciaux contre les communistes.
3 septembre, Exécution par les Allemands de trois otages, à la suite d'un attentat ayant causé la mort d'un Allemand à Paris.
12 septembre, Exécution par les Allemands de trois otages, à la suite d'un attentat
ayant causé la mort d'un Allemand à Paris.
20 octobre, Attentat contre le lieutenant-colonel Holtz, Feldkommandant de Nantes.
21 octobre, Attentat contre le commandant Reimers à Bordeaux.
22 octobre 1941, Exécution de quarante-huit otages à Châteaubriant, à Nantes et au fort du Mont-Valérien.
24 octobre, Exécution de cinquante otages du camp de Souges, près de Bordeaux.
Novembre-décembre, Vague d'attentats contre des soldats allemands à Paris.
7 décembre, Attaque japonaise sur Pearl Harbor. Entrée en guerre des États-Unis.
15 décembre 1941, Exécution à la Blisière de neuf otages du camp de Choisel.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.