Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Hamon Martin Quintet, Château de Châteaubriant, 24 Juin 2009


Rédigé par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Dimanche 14 Juin 2009 à 17:14 |

Au Château de Châteaubriant, l'exposition " Les Marches de Bretagne", C'est aussi l'occasion d'entendre Hamon Martin Quintet. Ce groupe emblématique de la jeune scène bretonne, se produit Mercredi 24 Juin à 20h30. C'est gratuit.


Hamon Martin Quintet, Château de Châteaubriant, 24 Juin 2009
L'épatant Duo Erwan Hamon & Janick Martin donnait autant de musique à écouter que de musique à danser...

La "bulle" musicale qu'ils créaient devant nous nous rappelait que les formules les plus dépouillées offrent bien souvent une musique intégrale, cohérente, et tout à fait adéquate à nos désirs de danse. Du coup, on pouvait se demander s'il serait utile que ce Duo change.

...Et puis un jour on apprend qu'un nouveau souffle a agrandi la bulle, et que le Duo est devenu Quintet : Erwan Hamon, Janick Martin, Mathieu Hamon, Ronan Pellen et Erwan Volant. Alors on se déplace pour aller les voir et les écouter.

A la manière dont ils s'installent sur scène, hauts, détendus et élégants, qu'on les connaisse ou pas, on pressent, on devine, on sait que ce sera exceptionnel. Quelques morceaux plus tard, on a oublié toute question sur la pertinence de transformer un Duo des années passées en Quintet d'aujourd'hui. Et d'ailleurs le nombre importe peu, il s'efface derrière l'efficacité, la souplesse et la grande virtuosité de l'ensemble. On pourrait donc dire, entre autres choses, que la musique du Quintet nous fait oublier d'être nostalgique.

Et puis, quand le Quintet Hamon-Martin quitte la scène pour on ne sait trop quelle destination - car il arrive que l'un d'entre eux reparte explorer l'Asie tandis qu'un autre rentre pour s'occuper de sa ferme quelque part en pays Gallo -, on reste là à se demander où est la limite entre une musique de terroir et toutes les musiques du monde, entre le particulier et l'universel... Car ce Quintet confronte les deux avec un sens de l'esthétique tellement fin qu'il donne envie d'abréger toute tentative d'explication textuelle !

Je n'écrirai donc pas d'avantage. Vos yeux et vos oreilles feront le reste...

Jean-Michel Veillon

> LES METAMORPHOSES
Gardien des traditions de Haute-Bretagne, le Hamon Martin Quintet élargit leurs horizons. Leur nouvel album (quatrième de l’histoire du groupe) aligne ridée, laridé, hanter-dro, rond paludier, polka... S’y ajoutent une jig et un plus exotique raga. Trad’ ou originales, les chansons sont comme il se doit peuplées de « belles demoiselles ». Les textes touchent par leur poésie souvent surréaliste (« Le grand voyageur »). Mais c’est la luxuriance des arrangements qui fait des « Métamorphoses » un disque à part. Les interventions des invités - le guitariste Jacques Pellen et le batteur Jean-Marie Nivaigne - n’y sont pas étrangères. Ils déchirent l’espace traditionnel de fulgurances jazz, rock ou ethniques, parfois déroutantes, toujours enthousiasmantes.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.