Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Hang Art, Exposition Numéro Cinq


Rédigé par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Vendredi 13 Février 2009 à 10:57 |

L'expo 05 se déroulera du samedi 28 février au lundi 13 avril 2009
+ 15, 16, 17 mai pendant l’opération : L’art prend l’air, Elle regroupera Carol Houssais, Christophe Le Roux, Serge Paillard, Christian Pinault, les Setch, Fabrice Thomas, Jean Tirilly


Hang Art, Exposition Numéro Cinq
Christian Pinault Vit et travaille à Plouër sur Rance (29) Comme beaucoup de riverains, Christian Pinault a glané sur les grèves, tout ce que la mer a bien voulu lui rendre : bois flottés, métaux rouillés, galets lissés et verres dépolis… Collectionnés non pas pour le plaisir de les garder dans des caisses, mais pour leur faire subir une nouvelle métamorphose : faire de ces éléments, ici un corps humain, là une patte animale, ailleurs un visage… Les accoler, les changer, jusqu’à ce que, d’eux-mêmes, ils en viennent à trouver « leur » harmonie. Ajoutons que, fou de culture africaine, l’artiste varie les données au moyen du raku, des enfumages, etc. ; génère quel que soit l’individu obtenu, un délicieux mélange de tendresse, de spontanéité, de poésie qui ne se prend pas au sérieux, et d’humour un peu fou. Carol Houssais vit et travaille dans le Gers à Gaujan Carol Houssais a fabriqué sa première joujouille à l’âge de 7 ans. Elle a recommencé à la mort de sa mère et ne s’est plus arrêtée. En 9 années, elle en a réalisé plus de 17 000 ; elles font de 5 cm à plus d’un mètre et pèsent de 30 grammes à 4 kilos. Pour cette expo 05 au Hang-art, elle en a confectionné 1000 blanches pour une installation : Les os blanchies ou les mille Vies du Grand Ancêtre Houssais

Le Hang-Art, C'est Quoi ?

Un espace d’exposition situé en milieu rural, géré par l’association ABBAC qui a financé le bâtiment, en échange d’une utilisation du lieu pendant 12 ans, sans frais de location. Un bâtiment à ossature bois de 150 m2, bardé de planches verticales noires, composé de sept espaces limités par des cloisons de bois brut blanchi. 110 m d’accroche possible. Un lieu avec une direction artistique. Tous les artistes invités auront été choisis. En aucun cas les murs ne leur seront loués. Un espace où on décidera de venir comme on va au spectacle. Un lieu plus orienté vers l’art singulier, l’art à la marge, un art parfois déroutant mais toujours profondément humain. Un art qui questionne et qui amène les gens à échanger. L’ABBAC essaiera d’accompagner les visiteurs dans leur découverte, parfois il suffit de peu de mots pour les aider à regarder autrement : les rendre curieux, orienter leur regard, leur donner quelques clés pour pénétrer l’œuvre. Les œuvres exposées pourront être achetées si l’artiste le souhaite. Le montant de la vente leur sera versé directement. Ils redonneront 30 % à l’ABBAC en tant que participation aux frais d’organisation. Les frais de déplacement des œuvres, de communication et d’assurances, seront à la charge de l’ABBAC. Un contrat sera signé entre les exposants et l’organisateur. Produire une exposition coûte de l’argent : visites d’ateliers, reportages photos, interviews, transports, installation, matériel publicitaire, animations autour, vernissage, assurances et ne rapporte pratiquement rien, d’où l’importance des subventions. Les artistes plasticiens vivent très difficilement de leur travail, souvent sans aucune protection d’aucune sorte. Je rêve qu’un jour on puisse payer pour les exposer, comme les théâtres pour les spectacles. Le HANG-ART ne sera pas ouvert en permanence. Nous comptons réaliser deux expos différentes par an, chacune ouverte sur sept week-ends : 14 h 30 à 18 h 30 ou sur rendez-vous. Une visite guidée sera proposée le dimanche à 15 h. Nous comptons assurer aussi une visite avec les enseignants du secteur de Nozay ou au-delà afin qu’ils puissent revenir avec leurs élèves s’ils le souhaitent. Des ateliers d’arts visuels autour de chaque exposition seront aussi proposés aux écoles, dans leurs locaux scolaires. L’ABBAC embauchera un animateur pour les encadrer ou l’école traitera directement avec l’intervenant. Un petit coin salon de lecture sera aménagé dans le HANG-ART où nous mettrons à la disposition du public, notre collection de revues ou livres d’art en rapport avec l’exposition. Le HANG-ART sera un lieu vivant mais paisible où j'espère on aura plaisir à venir. François Chauvet



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.