Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Isabelle Prime, une médiation en cours


Article publié par Châteaubriant Actualités le Vendredi 27 Février 2015



Une manifestation dans la capitale du Yémen, Sana’a, en 2014. Photo IRIN/Adel Yahya ONU
Une manifestation dans la capitale du Yémen, Sana’a, en 2014. Photo IRIN/Adel Yahya ONU
Selon l'agence Reuters, une médiation serait en cours pour libérer Isabelle Prime et son accompagnatrice yemènite Chérine Makkaoui.

Des responsables tribaux yéménites auraient engagé une médiation entre les ravisseurs d'Isabelle Prime, jeune française et de son accompagnatrice, enlevées mardi 24 février 2015 à Sanaa, et des responsables locaux de la milice chiite houthi pour obtenir leur libération, selon des sources tribales.

Les deux femmes, enlevées à un barrage de Sanaa alors qu'elles se rendaient en voiture au travail, ont été emmenées par leurs ravisseurs dans une zone tribale située à l'extérieur de la capitale, ont dit ces sources à Reuters.

Âgée de 30 ans, Isabelle Prime est consultante depuis 2013 au Yémen pour la société Ayala Consulting Corporation, qui collabore notamment avec la Banque mondiale.

Mercredi, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a indiqué que l'enlèvement n'avait pas encore été revendiqué et que tous les services étaient mobilisés pour obtenir sa libération.

La France a fermé son ambassade le 13 février et appelé ses ressortissants à quitter le pays.
Les enlèvements d’étrangers sont courants au Yémen. Ils sont souvent le fait de tribus qui cherchent à obtenir des rançons ou la libération de prisonniers détenus par le pouvoir central.
La milice chiite des Houthis a pris le contrôle de la capitale, Sanaa en septembre 2014, les miliciens chiites, dont le fief se trouve dans le nord du pays, sont entrés dans la capitale Sanaa en septembre et ont depuis pris le contrôle de nombreux bâtiments gouvernementaux par la force, poussant l'exécutif à la démission. La situation sécuritaire s'est nettement dégradée au Yémen depuis que le président Abd-Rabbou Mansour Hadil a fui au sud du pays.Le Yémen est «au bord du précipice», selon Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.

Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.