Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

L'Auberge Bretonne distinguée


Article publié par Châteaubriant Actualités le Mardi 22 Octobre 2013



Christian Alleaume de l'Auberge Bretonne tient à être au milieu de ses employés " C'est un travail d'équipe" ©Photo Marc Chauvin 2013
Christian Alleaume de l'Auberge Bretonne tient à être au milieu de ses employés " C'est un travail d'équipe" ©Photo Marc Chauvin 2013
Patron de l'Auberge Bretonne, Christian Alleaume est arrivé à Châteaubriant en avril 1989. " Il n'y avait rien, tout restait à faire"

Christian Alleaume est le chef heureux d'une table très prisée. Depuis plus de vingt quatre ans au service d'une clientèle exigeante. L’État français vient de lui décerner le titre de Maître restaurateur, professionnel confirmé. Ce titre honorifique n'est pas donné à tout le monde. Un audit externe est effectué sur plusieurs mois*. A la dernière visite, l'inspecteur se présente et demande à voir les frigos, la cuisine, il vérifie que tout est en ordre, que les dlc ( date  limites de consommation) sont bonnes.«  Nous devons travailler avec au moins 98% de produits frais pour pouvoir prétendre à l'appellation  »

Tout a commencé en 1989
Après un apprentissage au Galopin, avenue Janvier,  à Rennes, c'est en devançant l'appel sous les drapeaux, qu'il se retrouve bien malgré lui au 22e Rima d'Auvours. L'infanterie de Marine mène à tout, à condition d’en sortir. Puis l'intention de s'installer est déjà là, bien présente, c'est une formation de neuf mois en comptabilité gestion, qui mène Christian Alleaume à Bressuire. Retour en cuisine. Les Relais et Châteaux ne le quitteront presque plus, Audrieu dans le Calvados, puis la Côte St Jacques, à Joigny, où il est chef de partie, s'en suivront le château du XIXe siècle et demeure du XVIIIe siècle, étoilé au Michelin, puis un retour de deux ans et demi au Galopin, à Rennes où il prend du galon comme chef de cuisine. De nouveau, un Relais et Château à Faverge de la Tour, à l’entrée des terres froides de l’Isère pour une année.

D'avoir tutoyer les étoiles ne lui tourne pas la tête et l'envie d'avoir son affaire à lui devenait plus pressante : « Je cherchais un établissement entre Nantes et Rennes, Châteaubriant était bien situé. » Cela tombe bien, à Châteaubriant, il y a l'Auberge Bretonne, un restaurant pizzeria bien placé, mais où tout est à refaire. « Sans un sou, le banquier d'alors me suivra. C'était une autre époque.  »

Aujourd'hui, cette distinction, il la prend comme une revanche, lui qui eut préféré une enfance plus heureuse. Ce ne fut pas çà. Orphelin de père et de mère à l'âge ou d'autres font des rêves, il a fallu aller travailler. Aujourd'hui, il ne regrette rien. L'enfant de Saint Aubin d'Aubigné mesure le chemin parcouru. Après près d'un quart de siècle au service du meilleur de la gastronomie et à la tête d'une petite quinzaine de personnes, Christian Alleaume a le sentiment du devoir accompli. Il faut réserver longtemps à l'avance pour espérer une table et ses couverts d'argent.
« Ce panonceau sur la devanture, il vient consacrer le travail d'équipe, je dédie ce titre à mes employés avec lesquels je suis au quotidien. Certains sont là depuis plus de dix ans, alors... »

L'Auberge Bretonne
23, place de la Motte
44110 Châteaubriant

02 40 81 03 05

*Cet Audit est effectué par un Cabinet extérieur et reconnu. Il vérifie plus de 175 points relatifs à la réservation, l’accès, la signalisation, l’état général, l’extérieur du restaurant, l’accueil restaurant, la salle de restaurant, le service restaurant, la prestation assiette, les sanitaires, l’addition départ, l’hygiène en cuisine, l’affichage des informations réglementaires liées à l’activité de restauration. Il faut de plus posséder une carte représentative de la cuisine régionale ou du terroir, respecter des mesures d’hygiène conformément au respect de la charte de qualité et mettre à disposition un questionnaires de satisfaction à la clientèle.

Tout au long de leur vie de restaurateurs labellisés, les « Restaurateurs de France » s’obligent à garder le même engagement sur la qualité.
Enfin, les « Restaurateurs de France » doivent satisfaire à un audit de contrôle tous les trois ans.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.