Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

L’économie sociale des Pays de la Loire face au vieillissement de ses salariés


Article publié par Jacques Stern le Jeudi 10 Février 2011

Dans l’économie sociale, plus d’un salarié sur cinq est âgé de plus de 50 ans. Les femmes sont de loin les plus nombreuses (63% toutes classes d’âge confondues), mais les hommes, qui occupent plus souvent des postes à forte responsabilité, sont proportionnellement les plus touchés par le vieillissement.



 Le problème du renouvellement des salariés est majeur car un tiers des postes de direction, d’encadrement ou de coordination est tenu par des salariés de plus de 50 ans. Une transition mal négociée peut donc être préjudiciable pour de nombreuses structures.

La région Pays de la Loire compte près de 15 000 établissements employeurs dans l’économie sociale, soit plus de 12 % de l’ensemble de l’économie régionale contre 10 % en France de province (hors Île-de-France). Le nombre de salariés la situe au 2e rang derrière la région Rhône-Alpes.

En Pays de la Loire, 21 % des salariés de l’économie sociale ont plus de 50 ans. En 2008, dans la région, 21 % des salariés de l’économie sociale ont plus de 50 ans contre 16 % dans le reste de l’économie. Les plus de 50 ans sont plus nombreux dans les mutuelles (23 %) que dans les structures associatives et coopératives (21 %).

Perspectives d’embauche dans l’économie sociale

D’ici 2018, environ 33 000 salariés de coopératives, de mutuelles, d’associations et de fondations  auront dépassé les 60 ans, soit autant de départs potentiels à la retraite. L’économie sociale pourrait donc constituer un vivier d’emplois non négligeable dans les années à venir. Alors que 39 % des  salariés seniors de l’économie sociale sont âgés de 56 à 60 ans, cette tranche d’âge ne constitue que 35 % des seniors du reste de l’économie.

D’ici 10 à 15 ans, 1/3 des postes de direction, d’encadrement ou de coordination à renouveler : un enjeu majeur pour les acteurs de l’économie sociale

D’ici 10 à 15 ans, un tiers des postes de direction, d’encadrement ou de coordination de l’économie  sociale devra être renouvelé. Ainsi, les besoins à venir en ressources humaines concerneront plus qu’ailleurs les postes qualifiés. La part des plus de 50 ans est en effet particulièrement importante parmi les cadres et chefs d’entreprises : 32 % contre 24 % dans le reste de l’économie. Le recrutement de jeunes salariés formés à ces fonctions ne compensera pas tout de suite ces départs massifs car ces postes exigent le plus souvent de l’expérience.

« La chambre régionale de l’économie sociale et solidaire se félicite de la collaboration avec la direction régionale de l’Insee des Pays de la Loire, et espère qu’elle puisse, dans les années à venir, se renouveler.

Fruit de cette coopération, ce premier état des lieux du secteur sur le vieillissement des salariés va être prolongé durant l’année 2011 par une enquête qualitative auprès des structures associatives, coopératives et mutuelles des Pays de la Loire. Interroger les entreprises de l’ESS sur la question des départs à la retraite permettra très vraisemblablement de repérer les besoins d’appui et d’information sur la gestion des ressources humaines et la mise en place d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. »





Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.