Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

"Les Beaux jours" 2010 en Loire-Atlantique


Rédigé par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Mardi 4 Mai 2010 à 15:26 |

Après 4 premières éditions « Les beaux jours sur les sites départementaux », le Département renouvelle cette année une programmation, riche et diversifiée d’avril à octobre : musique, théâtre, jeux… Tout un programme au château départemental de Châteaubriant !


"Les Beaux jours"  2010 en Loire-Atlantique
Expos, théâtre, animations ludiques, musique et chant, danse, cinéma de plein air… Pour cette nouvelle édition, le Conseil général, propriétaire du domaine de la Garenne Lemot et des châteaux de Clisson et Châteaubriant, réaffirme ses intentions : inviter à faire (re)découvrir les sites patrimoniaux en organisant des spectacles et animations vivants, originaux, pour tous les publics et gratuits.

Musique, acrobatie et poésie, théâtre de rue, visites, ateliers jeune public… Le programme du château départemental de Châteaubriant est original, varié et festif. Au total, le site accueillera une vingtaine de rendez-vous festifs et proposera un calendrier de médiation renforcé pour tous les publics.  

54 rendez-vous gratuits et pour tous les publics
« La culture pour tous et partout en Loire-Atlantique » : cet objectif du Conseil général se décline notamment à travers la mise en place de manifestations comme « Les beaux jours sur les sites départementaux ».  
En conjuguant gratuité, diversité  et originalité des spectacles, cette 5e édition tient une nouvelle fois ses promesses ! Les sites patrimoniaux du Département, le domaine de la Garenne Lemot et les châteaux de Clisson et de Châteaubriant, deviennent, pour une saison estivale prolongée, des lieux originaux de convivialité et de rencontres avec des compagnies et des artistes. Spectacles, concerts, animations, expositions, cinéma en plein air, visites (…), animeront ainsi  ces sites départementaux avec une volonté toujours affirmée de rendre ces  lieux patrimoniaux vivants.

Pour les visiteurs, c’est l’occasion de découvrir des sites chargés d’histoire, accompagnés ou non par des médiateurs, à l’improviste ou lors de visites découvertes, et une invitation à explorer les lieux et toutes leurs richesses, faite aux curieux.

Construite en lien avec les grands rendez-vous nationaux, (Rendez-vous aux jardins, Fête nationale du 14 juillet, Journées Européennes du Patrimoine), la programmation prévoit également des dates qui lui sont propres et qui permettent de proposer une offre cohérente sur les sites départementaux.

Les chiffres des « Beaux jours »

3 sites départementaux : le domaine la Garenne Lemot, le château à Clisson, et, celui de Châteaubriant animés pendant 7 mois. 2 autres sites, l’église du vieux-bourg de St-Sulpice-des-landes et les Folies Siffait mis en musique pour des dates incontournables, la fête de la musique pour le premier, et les journées du patrimoine pour le second.

Plus de 10 000 spectateurs attendus sur les sites et encore plus de visiteurs, 54 rendez-vous, 15 compagnies artistiques, 15 associations, 11 journées d’animations, 4 projections en plein air et des dizaines de visites !  
 
Une programmation festive, familiale, accessible au plus grand nombre

Fort du succès du jeu-spectacle les Loups-garous de Thiercelieux proposé au château de Clisson l’an dernier par la Maison des jeux de Nantes, le Conseil Général a renouvelé le partenariat avec cette association d’éducation populaire pour le proposer également au public castelbriantais. Le 14 juillet, une grande journée d’animation est ainsi prévue, comprenant le jeu Objets Trouvés, sur l’histoire de Châteaubriant et un jeu à rôles dédié aux enfants de 6 à 10 ans, La vie de château.

Cette année, des dimanches après-midis festifs, se substituant aux séances de cinéma en plein air des éditions précédentes, et permettant aux familles d’assister, dans une ambiance conviviale, à des spectacles de théâtre, d’humour, d’acrobaties…. Dimanche 8 août, le spectacle Il était une fois par la cie Utopium Théâtre, plongera ainsi les spectateurs dans une parodie fantasque mettant en scène une conteuse diabolique qui détraque les contes de notre enfance. Les héros qui n’auraient jamais dû se croiser se retrouvent alors piégés ensemble. Pour le 2e après-midi festif de l’été, dimanche 22 août, une performance originale, Le cercle de la Cie Schpouki Rolls, prévoit un espace scénique défini par un cercle que tient le public : 2 comédiens prennent place pour de courtes séquences acrobatico-théâtrales.  Les Journées du Patrimoine feront aussi la part belle à la déambulation insolite des Animalis, étonnantes créatures colorées à roues et à moteur de la compagnie Le Masque en mouvement, à l’intérieur desquelles des comédiens s’interpellent, chantent ou racontent histoires et légendes.

Lla mise en place d’ateliers pour les plus jeunes : « Par à l’assaut ! », « A table ! Cuisine et repas au moyen-âge » et « Complot en Marches », pour les jeunes.  Pour les adultes, le Conseil général a crée une nouvelle thématique dans le cadre des Rencontres du jeudi, nommée « Un château de femmes ».  

Une tonalité bretonne au château départemental de Châteaubriant

La saison démarre ainsi en fanfare au château de Châteaubriant dimanche 9 mai avec l’orchestre macédo-breton Savaty Orkestar. Né de la rencontre entre un accordéoniste breton et une mythique fanfare tzigane, l’orchestre mêle ces deux cultures populaires.

La thématique bretonne reste au cœur du programme avec des concerts, et notamment une soirée exceptionnelle le 3 juillet avec Yann-Fañch Kemener. Le concert Dialogues témoigne de la richesse de la vie artistique bretonne et invite le public à l’exploration de la tradition bretonne. L’artiste et ses 2 complices, Aldo Ripoche au violoncelle et Florence Pavie au piano, croisent le répertoire des complaintes et ballades, ainsi que celui de la musique baroque pour offrir un propos musical audacieux et coloré dans un univers sonore à la fois libre et défini, savant et populaire.

Le duo Barbedette-Quenderff, offrira au public castelbriantais une autre lecture de la musique bretonne pour célébrer le souvenir de Françoise de Foix les 16 et 17 octobre. Le duo, né de la rencontre étonnante de la harpe d’Hoëla Barbedette et de la contrebasse de Delphine Quenderff, présente une musique personnelle aux influences diverses, imprégnée de tradition bretonne et de musique du monde et puise autant dans le répertoire populaire que dans les compositions de la scène actuelle.

Sans oublier, l’exposition Les Marches de Bretagne, les frontières de l’histoire, que les visiteurs pourront (re)découvrir jusqu’au 3 octobre 2010.  Au-delà de la valorisation de la culture bretonne, la notion de frontières sera également explorée notamment par la programmation du colloque Frontières oubliées, frontières retrouvées, en clôture de l’exposition. Une soirée dédiée au croisement des cultures transportera le public dans un voyage entre Orient et Occident avec le groupe Bayati, le 1er octobre. Issu de la Kreiz Breizh Akademi, l’orchestre est un des plus représentatifs de la scène bretonne actuelle avec un répertoire inspiré aussi bien de poètes persans et arabes que de poètes bretons.  

Jusqu’en octobre le château départemental de Châteaubriant, accueillera 8 compagnies présentant 8 spectacles et 6 journées d’animations.

Un printemps d’animations ancrées dans le territoire de Châteaubriant

Pour le Tournoi de printemps, qui a eu lieu pendant les vacances d’avril, sont ainsi intervenues des associations comme Les voix de la forge, Les Archers de la Mée, La Compagnie des Marches de Bretagne, le club d’escrime de Châteaubriant, Festalis Cochleare Nemoris, Ensemble Pastourel, La Maison des jeux de Nantes.

Le château, ancienne porte d’entrée du duché de Bretagne, s’associe par exemple à la Fête de la Bretagne / Gouel Breizh.

Organisé  par le Cercle d’échecs castelbriantais, le Tournoi d’échecs des Marches de Bretagne, le 19 juin au château de Châteaubriant, est un autre exemple de cette coopération. Autour des échecs jeu très pratiqué au Moyen Age, le château accueille une rencontre pacifique entre des licenciés de clubs des villes des Marches de Bretagne et pour les non licenciés des animations, de type initiation ou partie « simultanée ».

Au-delà  du château de Châteaubriant, la programmation s'étend à d’autres édifices de son territoire puisque s'ajoute, cette année, l’église du vieux-bourg de St-Sulpice-des-landes. Ouvert habituellement seulement à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, cet édifice rare et peu connu, propriété du département, possède le plus grand ensemble de peintures murales médiévales conservé en Loire-Atlantique. A l’occasion de la Fête de la musique, l’église accueillera ainsi un concert de l’ensemble Phoebus, composé de professeurs en école de musique, le 20 juin, pour l’interprétation d’un recueil baroque de Jacob Van Eyck, Le jardin des plaisirs de la flûte. Pour les spectateurs qui le désirent, une visite guidée de l’église est organisée par les médiateurs à l’issue du concert….




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.