Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Les Marches de Bretagne, Sceller le Rapprochement


Rédigé par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Vendredi 26 Juin 2009 à 01:40 |

Jean-Yves Le Drian, Président du Conseil régional de Bretagne et Patrick Mareschal, Président du Conseil général de Loire-Atlantique ont fait le chemin de Châteaubriant, à mi distance de Nantes et Rennes pour la sixième réunion de la Commission mixte des deux collectivités.


Jean-Pierre Thomin, Yanick Lebeaupin, Jean-Yves Le Drian, Patrick Mareschal et Colette Breard,
Jean-Pierre Thomin, Yanick Lebeaupin, Jean-Yves Le Drian, Patrick Mareschal et Colette Breard,
L'occasion d'inaugurer l'exposition consacrée aux Marches de Bretagne, au château de Châteaubriant, un événement rare, co-financé par les deux instances.

Sceller le rapprochement

Aux cotés des présidents, étaient présents, les membres du comité de pilotage : Yanick Lebeaupin, vice présidente du CG44, Colette Bréard, de la région Bretagne, en charge du Tourisme,  M. Jean-Pierre Thomin, conseiller régional en charge de la politique linguistique au Conseil régional de Bretagne,...
« Les Marches de Bretagne, les frontières de l’histoire ».
 3 rendez-vous distincts –une exposition, un colloque, une route culturelle et touristique –visant le même objectif : valoriser un socle culturel commun à travers l’évocation d’une frontière historique méconnue, les Marches de Bretagne. Dans ce cadre, 2 parcours d’interprétation sont également organisés aux châteaux départementaux de Clisson et Châteaubriant.
Les Marches de Bretagne, un projet,  en germe depuis 2005, initiative de la Région Bretagne et du Conseil général de Loire-Atlantique. Les deux collectivités ont créé une commission mixte porteuse de projets communs avec la volonté de renforcer le rapprochement des territoires tout en valorisant une culture commune à leurs habitants. Les Marches de Bretagne est l’un des premiers rendez-vous coproduits par les deux collectivités, aujourd’hui séparées par une frontière administrative, et qui, à travers cet événement, ont souhaité faire revivre l'ancienne ligne frontière du duché de Bretagne qui les réunissait.

Repérée comme axe majeur de valorisation par des communes ou des départements dans le cadre d’événements culturels, l’histoire de l’ancienne frontière du duché de Bretagne dépasse les territoires du département et la région et devient le trait d’union d’ plus large périmètre composé de 3 régions (Pays de la Loire, Bretagne et Basse-Normandie) et 6 départements (Loire-Atlantique, Ille-et-Vilaine, Maine-et-Loire, Manche, Mayenne, Vendée).

Un colloque dès l'automne 2010 qui verra s'affronter le spécialistes sur la notion de marches, de frontière et une route culturelle virtuelle conçue par le Pôle  Images et réseaux de  Lannion seront les deux autres volets de cette Manifestation.


Les Marches de Bretagne, au Château de Châteaubriant, jusqu'en octobre 2010.
Entrée libre.


Les Marches de Bretagne, Sceller le Rapprochement
Que sont les Marches de Bretagne ?
Apparue au VIIIe siècle, les Marches de Bretagne sont d’ abord une zone stratégique. Dès leur arrivée au pouvoir en Gaule, les Carolingiens cherchent à imposer leur autorité sur les régions périphériques. En 753, le roi des Francs, Pépin le Bref, conduit son armée en Bretagne pour soumettre la région par la force.
La Marche - une contrée séparant deux États, royaumes, provinces ou pays sans que soient véritablement fixées de limites - a alors pour rôle de contenir les Bretons installés en Armorique depuis le IVe siècle, et de protéger le royaume franc contre des incursions.
Puis, du XIe au XVe siècle, elle devient une zone d’échanges économiques, sociaux et culturels, ainsi que le terrain d’affrontements et de guerres entre ducs de Bretagne et rois de France.
Sur la frontière du Duché de Bretagne, étaient les forteresse de Dol de Bretagne, St Aubin du Cormier, Fougères, Rennes, Vitré, La Guerche de Bretagne, Châteaubriant, Guérande, Nantes, Ancenis, Machecoul, Clisson et La Bénate. Coté français,  répondent, côté français, les places fortes du Mont St Michel, Avrranches, St Hilaire du Harcouët, Mayenne, Laval, Craon, Château-Gontier, Pouancé, Champtocé sur Loire, Angers, Tiffauges, Montaigu, Palluau, La Garnache, ou Noirmoutier. Au cœur de cette frontière, le château départemental de Châteaubriant.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.