Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Louise Desbrusses


Rédigé par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Mercredi 29 Avril 2009 à 01:01 |

L’association 3 Petits Points de suspension de Châteaubriant invite Louise Desbrusses, Mercredi 29 avril 2009 à 19h30, au 22 rue Rigale 44110 Châteaubriant


Un jour derrière un bureau. Un jour derrière un autre. Au milieu des concepteurs (des conceptrices surtout). Vous errez. Vous vous sentez nue. Le bureau de Plume était petit (une coquille, perdue). Là, c’est grand. Votre dos est fragile. Vous ne voyez pas ce qui arrive. (est-ce important ?) Personne ne fait attention à vous. Là ou pas là, pareil. Non, différent. Ils n’aiment pas trop. Pour parler entre eux. Vous gênez (au début surtout). Puis ils s’habituent.

Louise Desbrusses, L’argent, l’urgence © P.O.L 2006

 D’elle on ne sait rien et c’est aussi bien », écrit Pierre Assouline dans son blog du monde.fr. D’elle. De moi donc. La biographie, même la plus courte, exercice pas désiré : que le livre soit lu pour lui-même, sans a priori ni arrières-pensées. La biographie, même vraiment très courte : exercice impossible. Choisir quoi dans toutes ces années. Le plus exotique ? Le plus mytérieux ? Le plus banal ? Le plus trash ? Quel portrait composer ? Ou alors, classique, mentionner la ville où l’on vit et son année de naissance. Qui croit que l’on sait quelque chose quand on sait cela ? Ça occupe le temps d’un “A son âge, elle s’en sort bien” ou d’un “oui, mais elle a quand même déjà... “, c’est selon. Et c’est tout. Quand à la ville, à moins d’habiter Tombouctou ou Zanzibar...

La photo. Même préoccupation. Je sais lire une photo. Je sais comment on la fabrique. Je sais ce qu’on peut lui faire dire. Les conventions dans la représentation des écrivain(e)s. Quelle image alors ? Et pour quels commentaires ? “Plutôt pas mal” , “ah je la voyais pas comme ça” ou encore les élégants : “sortable encore”, “plus toute jeune”, “je me demande ce qu’elle donne en vrai” ou pire. Quel rapport avec le travail de l’écriture ? Alors autant jouer. A tout. Sauf la classique photo. Le poncif. Sortir du cadre. Des usages.




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.