Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Marie Chartres, Médiathèque Châteaubriant, Mardi 24 Mars , 20h30


La Médiathèque de Châteaubriant est heureuse d’accueillir Marie Chartres, la bibliothécaire qui habituellement anime les rencontres d’écrivains depuis plusieurs années à la Médiathèque de Châteaubriant. Son premier roman « Bleu de Rose » paru aux éditions de l’Ecole des Loisirs dans la collection médium sera présenté lors d’une rencontre avec le public, le mardi 24 mars 2009 à 20h30 à la Médiathèque de Châteaubriant.

Rédigé parle Lundi 23 Mars 2009

Marie Chartres, Médiathèque Châteaubriant, Mardi 24 Mars , 20h30
L’auteure animera cette rencontre par la lecture d’extraits de son premier ouvrage. Un temps d’échange avec le public sous forme de questions réponses prolongera la rencontre qui sera suivie d’une vente dédicace.

Marie Chartres conjugue les verbes en couleurs. Redouter : le blanc de l’attente et de la séparation. Aimer : le bleu des mots de Zeus. Avancer : le rouge de la colère. Lire : le noir des pages lues dès l’enfance (un abri, son refuge) et données à lire aujourd’hui au cœur de la médiathèque de Châteaubriant (un métier, sa vocation). Écrire : un « chemin », de toutes les couleurs, pour équilibrer la gravité et la drôlerie de l’existence. C’est son premier Bescherelle. On sait déjà qu’elle n’a pas fini de réinventer la conjugaison de la littérature de jeunesse.

Résumé du livre « Bleu de Rose » :

 Le jour, Rose est la miss France des filles bizarres. Une solitaire avec des idées pas claires, tortueuses. Une raconteuse aussi, avec son sac sans fond d’histoires débordantes de poésie, pour mieux cacher son secret. Car la nuit, Rose grandit. Son frère, Nathan, a des araignées sur les poumons. Il va mourir. Il n’y a plus rien que cette idée. Et la colère. Rose se déteste. Rose déteste cette absence d’éternité. Rose déteste les jours et les nuits. Nathan, lui, voudrait aimer, une fois. Rose n’y pense même pas. Elle se sent vide, abandonnée, prisonnière.
Mais un jour, elle croise la route d’un certain Zeus. Il est bizarre, avec ses phrases hameçons qui se plantent dans les cœurs. Il a une sœur Iris, belle et libre, de l’âge de Nathan. Il lui parle, il l’écoute. Tout se bouscule. La vie reprend. Des mots bleus pour des peaux tristes et blanches. Cela pourrait être un poème de Rose. C’est demain.
@ l’Ecole des loisirs


Extrait d’un Interview animé par Chloé Mary, lectrice à l’Ecole des loisirs

Comment avez-vous eu l’idée de ce roman ? (ou peut-être plus simplement est-il parti d’une image, d’une situation, d’un morceau de vie, etc.)

Je voulais travailler sur la relation entre un frère et une sœur mais cette idée était plus ou moins inconsciente. Auparavant, j’avais écrit des petites choses, des textes ou des semblants de nouvelles ou poèmes.

www.cc-castelbriantais.fr
En les relisant, je me suis aperçue que ça tournait très souvent autour de la relation fraternelle, de son émotion. Ce ne fut donc pas un sujet mais une déduction : j’ai pensé que j’avais quelque chose à dire ou à ressentir autour de ça. Je sentais que c’était mon « chemin ». Mais je n’ai jamais réfléchi en tant que sujet. Il y avait aussi un thème qui me tenait à cœur, c’est celui de l’attente, de la peur. Il y avait toujours une image qui venait hanter mon esprit : ce que c’est pour un enfant ou un adolescent d’être réveillé en pleine nuit et d’être totalement effrayé par la vie. Oui, je crois que ça tournait beaucoup autour du verbe « redouter ».  Et éprouver ça tout seul dans son lit au milieu de la nuit, je pense que c’est terrifiant.

Ce roman est une histoire d’amours aux multiples couleurs, une tentative de recréer la vie par les mots, de combattre la maladie grâce à eux, une histoire de rencontres, un roman d’éducation, un voyage en terre poétique… Comment le qualifieriez-vous ?

-Il y a l’idée d’un cheminement. Un chemin de vie, un chemin de poésie. Rose est dans l’attente puis au fil du temps et de ses rencontres avec Zeus ou Iris particulièrement, il y a un élan qui s’opère en elle, un mouvement de vie et d’acceptation. Comme un accord qu’elle conclut avec la vie, l’amour mais aussi avec l’idée de l’absence ou celle de la disparition. Rose apprend l’équilibre dans cette histoire.


Rencontre avec Marie Chartres, auteure
Mardi 24 Mars 2009 à 20h30
Médiathèque intercommunale 5, place Saint Nicolas 44110 Châteaubriant

www.cc-castelbriantais.fr
La Médiathèque de Châteaubriant 5, place Saint Nicolas – Tél. : 02 40 81 03 33

www.cc-castelbriantais.fr

Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr





Châteaubriant Actualités par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00034-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commission Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.