Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Morbihan: cargo échoué, "pollution limitée", selon la préfecture maritime


Article publié par Châteaubriant Actualités le Vendredi 16 Décembre 2011

La pollution provoquée par le cargo TK Bremen qui s'est échoué dans la nuit sur une plage du Morbihan est "limitée" en volume et en surface, a déclaré à l'AFP Marc Gander, chargé de communication à la préfecture maritime de l'Atlantique



RENNES, 16 déc 2011-11h39 (AFP) -.
"La pollution est limitée", il y un "risque de boulettes circonscrit à la zone proche du bateau" qui se se trouve sur le sable couché sur le flanc, cap au sud, "avec une brèche côté babord, c'est-à-dire côté plage", a-t-il dit.
La disposition du bateau, qui contenait 180 tonnes de fuel et 40 tonnes de gazole, implique que le carburant va se répandre sur la plage: "c'est du fuel de propulsion, un peu moins lourd que le gasoil, mais ce n'est pas le fuel lourd de l'Erika", a dit le capitaine de frégate Marc Gander.

A marée haute, les premiers survols aériens ont permis de repérer "une nappe de 5 mètres de large sur un peu moins d'un kilomètre, juste à côté du bateau sur la plage", a-t-il précisé.
 
"La marée descend, on va pas tarder à arriver à basse mer" et de nouveaux survols aériens permettront d'évaluer l'ampleur des dégâts, a-t-il ajouté.
Le bateau, sous pavillon maltais, se trouvait au port de Lorient jeudi et a décidé d'appareiller en milieu d'après-midi, malgré les avis de tempête. Quand le cargo, qui devait rejoindre à vide l'Angleterre, s'est échoué en tentant de changer de point de mouillage, "une lègère fuite de pollution s'est échappée",
a précisé Marc Gander.
 
La tempête Joachim a sévi dans la nuit de jeudi à vendredi sur la Bretagne, avec des vents violents et de fortes vagues.
 
Au moment de l'accident, il y avait un vent constant de 80 km/h avec des
rafales à 115 km/h levant des vagues de 5 à 7 mètres avec une visibilité de 2à 3 km.

16 décembre, 6h30- Un cargo s'échoue au sud de la Bretagne, la côte polluée. Un cargo battant pavillon maltais transportant du ballast s'est échoué à cause de la tempête près de la côte sud de la Bretagne, non loin de la ria d'Etel (Morbihan), en provoquant une pollution du rivage, a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture maritime de Brest . Le plan POLMAR a été déclenché quand une fuite d'hydrocarbures a été constatée sur l'une des cuves formant une nappe d'1 km sur 5 m se dirigeant vers la plage d'Erdeven, entre Lorient et la presqu'île de Quiberon, selon un communiqué de la préfecture du Morbihan. Des barrages flottants vont être déployés pour tenter de contenir la pollution et les autorités préparent une opération de pompage et dépotage vers des bacs de décantation à terre pour vider le navire qui contient 180 tonnes de fuel et 40 tonnes de gazole, selon la même source. Les 19 membres déquipage ont été évacués par hélicoptère vers la base aéronautique navale de Lann-Bihoué, selon la préfecture maritime.
Le pompage rendu impossible depuis la mer en raison des conditions météo, sera effectué par la terre, selon la préfecture maritime.
Au moment de l'accident, soufflait un vent constant de 80 km/h avec des rafales à 115 km/h levant des vagues de 5 à 7 mètres avec une visibilité de 2 à 3 km. La tempête Joachim sévit depuis jeudi soir sur la Bretagne, avec des vents violents et de fortes vagues.

Le plongeur-sauveteur de la Marine a constaté une brèche dans la coque du navire de 109 mètres, qui avait quitté le port de Lorient jeudi après-midi pour mouiller au nord de l'île de Groix et attendre de meilleures conditions météorologique avant de reprendre sa route vers l'Angleterre, selon la préfecture maritime.

Le TK Bremen, un navire de 109 mètres, avait quitté le port de Lorient jeudi après-midi pour mouiller au nord de l'île de Groix afin d'attendre de meilleures conditions météorologique avant de reprendre sa route vers l'Angleterre, selon la préfecture maritime.

Le cargo a eu de grosses difficultés pour tenir son mouillage, a tenté de rejoindre un secteur plus abrité mais s'est mis à dériver avant de demander assistance au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) dEtel, selon la même source.

Le remorqueur portuaire de Lorient n'a pu se rendre sur place compte tenu des conditions météo et à 2h, le TK BREMEN a alerté quil venait de séchouer selon la préfecture maritime.

(AFP) 





1.Posté par Nicolas le 16/12/2011 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’échouage du bateau est surement du à l'effet de carène liquide due au fait du faible chargement du navire.... malgré les conditions climatiques je considère ca comme une faute professionnelle

Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.