Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Philippe Ménard au Théâtre de Verre, Châteaubriant


Rédigé par Châteaubriant Actualités le Dimanche 13 Mars 2011 à 17:07 |

Philippe Ménard Danse jonglage Mardi 22 mars – 20h45
Sur scène, des congélateurs et des boules de glace sus- pendus au plafond qui, lentement, vont finir par fondre puis se fracasser au sol. Dans cet espace incertain et menaçant
Philippe Ménard jongle avec cette matière en perpétuelle transformation et nous transporte dans un voyage identitaire au coeur de l’intime où il tente d’apprivoiser sa différence. Dans cet univers instable, il cherche un équilibre, celui d’un garçon dont le corps voudrait être celui d’une femme.

Philippe Ménard… jongle avec de la glace… celle dans laquelle il a enfoui ses souvenirs… pour qu’ils soient insensibles… immuables… “ces restes”… pour recommencer une vie différente… exiler cette enfance… il se devait d’apparaître comme un vrai petit garçon… lorsque les balles fondent, que le corps glisse… et tombe… en “Position Parallèle au Plancher”

Il réinvente une autre manière de voir le monde… de le danser… il laisse apparaître un autre équilibre… une autre identité… qu’il ne s’était pas autorisée… entre jonglage, danse et arts visuels, il entraîne [avec énergie et un grand sens de la mise en scène] au plus profond de nos ambiguïtés…

“Le cirque, le jonglage, c’est le moyen que j’ai trouvé pour répondre à mon besoin d’écrire ce que je vis et de le renvoyer dans le monde dans lequel je vis.” Philippe Ménard.

Biographie de Philippe Ménard :

Vainqueur de nombreux prix, le danseur Philippe Ménard refuse de s’enfermer dans les cadres exigus de la danse académique et décide d’expérimenter d’autres formes d’expression. Après être passé par le conservatoire d’Angers où il décroche son diplôme en danse classique, le jeune homme découvre le jazz. Danseur pour de nombreux projets, il finit par faire une rencontre déterminante. C’est avec la chorégraphe italienne Monica Casadei, dont il devient l’assistant, qu’il pratique une danse nourrie d’aïkido. Son expérience de travail avec l’artiste transalpine le conduit à créer en 2002 ‘BACINI’ au festival international LugoDanza. Après six ans de collaboration, il rentre en France pour travailler avec Claudio Ioanna, artiste avec lequel Philippe Ménard crée le duo ‘La Mue’. Ce spectacle fondateur porte les prémices de la future démarche artistique du chorégraphe : se débarrasser de ses peaux, de ses enveloppes, et les déposer non loin de soi dans le but de créer. En 2006, l’artiste fonde la Compagnie pm / Philippe Ménard crée l’année suivante ‘ON/OFF‘, pièce à la scénographie épurée où les trois danseurs bougent eux-mêmes les projecteurs et les enceintes devant le spectateur. En parallèle à son activité artistique, il obtient son diplôme d’Etat pour l’enseignement de la danse. A Paris, à Catane en Sicile ou à Ouagadougou au Burkina Faso, le pédagogue forme de futurs danseurs et chorégraphes. Artiste réformateur, Philippe Ménard vise à une déconstruction des mécanismes qui régissent le spectacle en montrant les choses sans artifices, en les déposant devant le regard du public sans avoir recours aux effets de scène habituels.




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.