Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Pollution de l'Oudon à l'ammoniac : une catastrophe écologique locale


Article publié par Châteaubriant Actualités le Vendredi 25 Mai 2012



Une pollution de la rivière l'Oudon a été constatée le lundi 14 mai 2012 en aval de Craon (53) et jusqu'à Châtelais (49). Les conséquences pour l'environnement ont été immédiates : forte mortalité de poissons mais aussi dégradation de toute la faune et flore aquatiques. Les associations de protection de l'environnement agréées en Mayenne et en Maine et Loire portent plainte contre X.

Une pollution inadmissible et lourde de conséquences pour l'environnement Le constat est frappant, l'eau est noire et de nombreux poissons morts flottent à sa surface. Le
jeudi 17 mai, il a été constaté, par prélèvement, 40 mg d'ammonium par litre alors que la norme acceptable pour la santé humaine est de 0,4 mg/litre.
A ce jour, plus d'une tonne de poissons morts (brochets, anguilles, ...) a été retirée. La flore a aussi payé un lourd tribut du à cette pollution et mettra du temps avant de s'en remettre.
L'ammonium piégé par les sédiments sera relargué régulièrement et continuera à agir de façon négative sur les écosystèmes pendant longtemps.

Captage d'eau potable fermé
Le captage d'eau potable de la station de Saint Aubin du Pavoil (49) géré par la SAUR a dû être fermé le jeudi 17 mai au soir car la teneur d’ammonium était de 12 mg/litre. Lundi 21
mai, la teneur était toujours de 5,8 mg/litre, justifiant le maintien de sa fermeture. Jusqu'à quand le sera-t-il ? Cette pollution de l'Oudon a des conséquences sur l'alimentation en eau
potable, en aura-t-elle sur la santé des citoyens ?

Les associations déposent plainte contre X
Les associations de protection de la nature et de l'environnement s'indignent d'une telle pollution, qui constitue un délit. Par conséquent, FNE Pays de la Loire, la Fédération pour
l'Environnement en Mayenne, la Sauvegarde de l'Anjou et Mayenne Nature Environnement déposent une plainte contre X auprès du Tribunal de Grande Instance de Laval.
Elles s'interrogent aussi sur le silence des services de l'État sur cette pollution et espèrent que ces derniers prendront rapidement ce dossier en main.
La société Célia, appartenant au groupe Lactalis, est montrée du doigt. Les associations attendent de connaître les résultats des investigations de la gendarmerie et de l'ONEMA pour
poursuivre leur action juridique.




1.Posté par JM le 30/05/2012 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelqu'un a t-il des nouvelles de cette pollution ?

Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.