Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Promoplast Châteaubriant : 500 millions de sacs de troisième type


Article publié par Alain Moreau le Jeudi 27 Avril 2006

Unité d'impression de Promoplast copyright Biodégradables ou bio fragmentables, Promoplast, entreprise familiale basée à Châteaubriant , invente des sacs d’un genre nouveau.
Promoplast et ses 500 millions de sacs plastiques produits annuellement fournit 15 000 clients
environ en France et à l’étranger, principalement des pharmaciens et des charcutiers traiteurs.
Depuis son arrivée à la tête de la société, en 1995, Patrick Marion consacre toute son énergie à valoriser l’image des petits commerces. Ce manager adepte du pouvoir partagé, n’a de cesse d’inventer une autre façon de diriger… Impulser et non imposer : telle est sa devise !



Promoplast Châteaubriant : 500 millions de sacs de troisième type
Le secret du succès…
Entreprendre est une seconde nature chez ce rennais, issu d’une famille de commerçants.
A peine sorti de SupdeCo Paris, il entame une carrière internationale au sein du groupe Pechiney puis en Grande Bretagne dans une PME.
Dès son retour en France en 1995, Patrick Marion prend la direction de la société qui est alors sous la tutelle du groupe britannique Linpac. Cette cohabitation dure jusqu’en 2003, date à laquelle le géant anglais décide de vendre.

Vendre oui mais à qui ?
Les cadres de Promoplast de réaliser ce défi : racheter leur propre entreprise avec le soutien de l’Institut de participation de l’Ouest. En créant une société holding, destinée à acquérir l’intégralité des actions Promoplast SA, Patrick Marion devient actionnaire majoritaire et c’est le début d’une très belle aventure.
Créée il y a maintenant 32 ans, Promoplast emploie actuellement 140 salariés qui génèrent un
chiffre d’affaires de 15 millions d’euros. Elle commercialise ses produits en France, dans les
pays scandinaves et d’Europe du Nord.
Le site de production s’étend sur plus de 12 000 m² ; il dispose d’un atelier d’impression
performant doté de 6 imprimantes dont l’une de 8 couleurs. Son atelier de soudure compte
quant à lui 15 machines.
« Qu’on se le dise : Promoplast est une entreprise familiale qui ne s’embarrasse pas d’une
lourde hiérarchie. Sa structure juridique simplifiée (SAS) lui offre une grande liberté d’action. Elle fonctionne grâce à un système d’inter-groupe : chaque groupe travaille en totale autonomie sur des sujets précis … J’encourage les cadres à partager les décisions, à communiquer, à déléguer… Le choses deviennent complexes, une seule personne ne peut plus décider seul » explique-t-il…
De plus en plus beaux = de moins en moins jetés : il fallait y penser !

Sac Promoplast personnalisé
La PME entend poursuivre la production de sacs plastiques "classiques", fabriqués à base de
polyéthylène. Ces sacs, Promoplast les veut de plus en plus beaux "pour qu’on n’ait pas le geste réflexe de les jeter mais qu’on les conserve à vue d’une réutilisation future".
On sait peu par exemple, qu’ils peuvent servir de source d’énergie, que, contenant exclusivement du carbone et de l’hydrogène, ils sont recyclables à 95%, qu’ils se dégradent en quelques mois sous l’effet de l’air et de la chaleur…
Quand des sacs plastiques changent de nature…
Les sacs proposés ne sont pas de ceux que l’on retrouve accrochés aux grillages ou dans les
buissons. Leur nature est différente et la société entend bien le faire comprendre en dévoilant à ses clients une gamme de sacs inédits « propres » ET « plutôt jolis »…
Promoplast Plastibio Plastibio, un sac biodégradable à base d’amidon de maïs (il sent le pain) et de résine de polyester qui se dégrade en station de compostage ; un autre sacs à base d’amidon de pomme de terre qui n’est pas encore baptisé ; enfin, Evolis, un sac bio fragmentable qui se détruit sous l’effet de la lumière et de la chaleur.
Les procédés innovants développés par cette société qui prend les devants le démontrent : en
réfléchissant en amont au vu des contraintes qui se profilent (l’interdiction des sacs en sortir de caisse d’ici 2010 dans les magasins de plus de 300 m² par exemple), cette société règle des problèmes et trouve des solutions parfaitement adaptées.Sacs bio fragmentables. Les partenaires de toujours sont les commerces de proximité et les pharmaciens d’officine
auxquels l’entreprise fournit un produit personnalisé en petites séries.
Les sacs en polyéthylène et les sacs biodégradables répondent à une demande forte pour
laquelle la PME a réalisé d’importants investissements en R&D. Notons que les matières
premières utilisées pour la fabrication de ces produits provient exclusivement de fournisseurs
justifiant de certificats de conformité appuyés sur de solides brevets allemands et italiens.

Encrage : Promoplast se jette à l’eau !

L’entreprise a dans sa partie, adopté la logique des accords de Kyoto en affirmant sa volonté de s’engager concrètement dans une démarche de préservation environnementale.
Celle-ci s’est traduite par l’arrêt de l’utilisation d’encres à solvants au profit d’encres à base
aqueuse ne libérant dans l’atmosphère aucun gaz nocif volatile.
La recherche appliquée a une fois de plus, été boostée par l’entreprise pour pouvoir utiliser ce type d’encres propres dans toutes les couleurs auparavant exploitées.
Le pari a été gagné grâce au travail des équipes de production solidaire de la démarche et au
fournisseur d’encres, la société Coates Lorilleux.Résultats : ces efforts conjugués ont permis à l’entreprise de reproduire à l’identique les couleurs flamboyantes de ses anciennes productions.Avance technologique significative puisque Promoplast est, dans sa partie, la seule à avoir su relever ce défi. Effet boomerang bénéfique d’une politique très volontariste en terme de développement durable.





Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.