Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Signature du schéma départemental des services aux familles pour la période 2014/2017


Article publié par Châteaubriant Actualités le Vendredi 4 Juillet 2014



Pour développer les services aux familles pour la petite enfance et le soutien à la parentalité, l’Etat, le Département, la Caisse d’allocations familiale de Loire-Atlantique (Caf), la Caisse de mutualité sociale agricole (Msa), l’Education nationale et l’Association des maires de Loire-Atlantique ont décidé de renforcer leur coopération, via un schéma de développement et de nouvelles instances de pilotage et d’animation départementale.

La nouvelle organisation s’attachera à  respecter les compétences de chacun et notamment des collectivités locales.
Dans un souci d’efficience, les moyens mis en œuvre seront prioritairement dédiés aux territoires prioritaires.
Ils viseront à réduire les inégalités d’accès aux services sur l’ensemble des territoires du département.

Pourquoi un schéma départemental des services aux familles ?
Le Gouvernement souhaite impulser une dynamique partenariale entre les collectivités territoriales et les partenaires sociaux afin de développer l’accueil de la petite enfance et l’accompagnement de la parentalité dans les départements, sous l’égide du Préfet.

Pour y parvenir, il regroupe l’ensemble des acteurs au sein d’une commission départementale des services aux familles.
La 1ère réunion de cette nouvelle instance se tiendra le 16 juillet 2014 à la Caf de Loire-Atlantique.

Le schéma départemental des services aux familles constitue le cadre sur lequel s’appuiera la commission départementale. C’est un outil de programmation et de planification financière et technique qui, en fixant des objectifs clairs et en prévoyant des moyens dédiés, permet le développement de la politique publique, dans le respect des compétences de chaque collectivité ou institution.

Un constat : des inégalités territoriales et sociales
L’essor démographique se poursuit sur le département, notamment en dehors de l’agglomération nantaise.
Le nombre de naissances élevé, conjugué à un taux d’activité féminine très important, entraîne des besoins importants en équipements et services petite enfance.
L’évolution des situations familiales (séparation, recomposition...) nécessite un accompagnement des parents pour favoriser la coparentalité et le maintien des liens avec l’enfant.
La progression de la précarité entraîne des situations de surendettement et d’impayés d’énergie de familles allocataires Caf.

Des moyens à mettre en place
Pour la petite enfance
-> Créer 4 000 places d’accueil du jeune enfant d’ici à 2017.
-> Augmenter le nombre de professionnels dans les Relais assistants maternels (Ram) et étendre la formule “guichet unique”.
-> Accompagner le développement des Maisons d’assistantes maternelles (Mam).
-> Permettre aux familles en situation de vulnérabilité d’accéder aux modes d’accueil.
-> Garantir un accueil pour les enfants handicapés.

Pour la parentalité
-> Faire connaître les actions existantes et en faire émerger de nouvelles.
-> Développer les services de soutien à la parentalité : augmentation de 30% de la capacité des espaces rencontre, création de 17 Lieux d’accueil enfants-parents (Laep) et de 60 Contrats d’accompagnement à la scolarité (Clas).

Développer l’information des familles sur leurs droits  et sur les services et réponses existantes.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.