Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Tempête: près de 200.000 foyers privés d'électricité dans l'Ouest (ERDF)


Article publié par Châteaubriant Actualités le Vendredi 16 Décembre 2011

La tempête Joachim, qui a soufflé toute la nuit sur la Bretagne, a privé d'électricité près de 200.00O foyers dans l'Ouest (ERDF), dont 70.000 dans le seul Morbihan, a-t-on appris vendredi matin auprès des postes départementaux d'ERDF.



® Erdf
® Erdf
RENNES, 16 déc 2011 (AFP) - Les interventions sur le terrain pourront commencer quand le jour sera levé et quand le vent, qui a soufflé depuis jeudi soir par rafale de plus de 130
km, sera calmé, selon les mêmes sources.

Le Morbihan est le département breton le plus touché, avec à 07h00, 7.000 foyers sur 470.000 privés d'électricité, selon ERDF.
Il y a 25.000 foyers plongés dans l'obscurité dans le Finistère, 6.000 dans les Côtes d'Armor, 16.000 en Ille-et-Vilaine, 35 à 40.000 en Loire-Atlantique
et 30.000 sur la Vendée, selon la même source."Toute la nuit, on a fait les interventions d'urgence, on a paré au plus pressé. Dès que le jour va se lever, on est sur le pied de guerre", a déclaré
Jean-marc Tusseau, un responsable d'ERDF Morbihan qui a mis en place une cellule de crise, en liaison avec la préfecture.

Entre les agents et le personnel des entreprises privées sous-traitantes, près de 800 professionnels sont mobilisés en Bretagne, a-t-il précisé. Avec des rafales de vents de plus 130 km/heure, la tempête Joachim a mobilisé les secours toute la nuit de jeudi à vendredi, avec des routes coupées, des liaisons ferroviaires perturbées et un cargo échoué au sud de la
Bretagne qui a provoqué une pollution limitée.

RENNES, 15 déc 2011 (AFP) -
Les vents violents en Bretagne n'avaient qu'un impact limité jeudi à 7h30, avec une trentaine de sorties de pompiers dans le Finistère, alors que des risques de submersion avaient été redoutés dans cette région partiellement placée en vigilance orange, a-t-on appris auprès des secours.
"Nous assistons à un phénomène significatif, avec des vents de 120 km/h, mais sans submersion ni inondation à ce stade", a déclaré à l'AFP Frédéric Rose, porte-parole de la préfecture du Finistère.
Un centre opérationnel départemental a été mis en place à 03H00 du matin et des reconnaissances sur le terrain étaient effectuées, a-t-il précisé.
A 07h30, 28 sorties de pompiers avaient été recensées, principalement pour des arbres tombées et des toitures arrachées, et "aucun blessé" n'avait été signalé, a indiqué le porte-parole.
Dans le Morbihan et les Côtes d'Armor, aucun impact particulier n'a été constaté, ont indiqué les centres de secours.


RENNES, 14 déc 2011 (AFP) - Des vents violents pouvant atteindre 110 à 130 km/h sont attendus dans la nuit de mercredi à jeudi sur le littoral du Finistère, du Morbihan et des Côtes d'Armor, placés en vigilance orange jusqu'à jeudi 12h pour le risque de submersion, selon les préfectures concernées.
"C'est un dispositif qui est nouveau et qui comporte plusieurs niveaux, jaune, orange et rouge. Le département du Finistère sera placé en orange" en raison d'un risque de vagues fortes sur le littoral durant la nuit, a déclaré le directeur du cabinet du préfet du Finistère Frédéric Rose lors d'un point
presse à Quimper. "Des vents violents sont attendus pouvant atteindre 130 km/h sur les côtes", souligne la préfecture du Morbihan dans un communiqué. La période à risque se situe jeudi entre 4h et 12h. Les coefficients de marée étant relativement faibles (76 puis 74), "les surcotes (surélévations du niveau de la mer) restent relativement faibles, de l'ordre de quelques dizaines de cm", selon Météo-France "Les surcotes ou surélévations du niveau de la mer pourraient être de l'ordre de 10 à 20 cm", avertit la préfecture du Finistère, qui lance un appel à la prudence aux professionnels de la mer, aux plaisanciers et aux promeneurs.
"De très fortes vagues sont susceptibles de provoquer de très forts déferlements, phénomène aggravé par une houle avec une longue période (distance entre deux vagues, ndlr). Des submersions marines localisées sur les parties basses ou vulnérables du littoral de la façade Ouest peuvent intervenir au moment de la pleine mer (7H30 au Conquet)" jeudi matin, prévient la préfecture du Finistère dans un communiqué.
"On n'est pas dans une situation dramatique, mais dans une situation de prévention et d'anticipation", a précisé M. Rose.
Au large, "de très fortes vagues de secteur Ouest concernent une vaste zone s'étendant de l'entrée de Manche au fond du golfe de Gascogne avec des hauteurs significatives atteignant 6 à 7 m, qui se renforceront dans la nuit de mercredi à jeudi pour atteindre 8 à 10 m au large de la Bretagne", selon Météo-France.
La préfecture du Finistère recommande à la population de s'informer de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias locaux et d'éviter de circuler en voiture en bord de mer. En cas de nécessité, il faut limiter sa vitesse et ne pas s'engager sur les routes exposées à la houle ou déjà inondées.
Les habitants du bord de mer sont invités à fermer portes, fenêtres et volets en front de mer sauf les volets électriques et à surveiller la montée des eaux, et prévenir la mairie et les pompiers si nécessaire.
Quelques centaines d'abonnés étaient toujours privés d'électricité mercredi en fin de journée en Bretagne, après plusieurs coups de vent qui ont frappé la région depuis le début de la semaine.

RENNES, 14 déc 2011 (AFP) -
"Les surcotes ou surélévations du niveau de la mer pourraient être de l'ordre de 10 à 20 cm", avertit la préfecture du Finistère qui lance un appel
à la prudence aux professionnels de la mer, aux plaisanciers et aux promeneurs. "De très fortes vagues sont susceptibles de provoquer de très forts déferlements, phénomène aggravé par une houle avec une longue période (distance entre deux vagues ndlr). Des submersions marines localisées sur les parties basses ou vulnérables du littoral de la façade Ouest peuvent
intervenir au moment de la pleine mer (7h30 au Conquet)" jeudi matin, prévientla préfecture du Finistère dans un communiqué.
Sur les quelque 6.500 foyers, dont 5.000 sur le Finistère, privés d'électricité en Bretagne mercredi matin après un second coup de vent intervenu vers 5H30, seuls 2.800 (dont 1500 dans le Finistère et 850 dans le Morbihan) n'étaient toujours pas raccordés au réseau, selon un communiqué d'ERDF en fin de matinée.
"L'ensemble des clients seront normalement rétablis en fin de journée", selon ERDF.


RENNES, 14 déc 2011 (AFP) -
 Les coupures ont été enregistrées essentiellement à Plouguerneau, sur la côte Nord-Finistère, où 3.700 foyers devraient être raccordés d'ici midi, selon ERDF.   1.500 clients sans électricité se répartissent sur les trois autres départements bretons avec une majorité sur le Morbihan, selon ERDF. Sur les 6.500 foyers sans électricité, moins de 1.000 étaient toujours privés de courant depuis la nuit de lundi à mardi suite à un premier coup de vent qui a entraîné une rupture d'alimentation pour 20.000 foyers bretons au plus fort de la tempête.
Selon Météo France, des rafales à 105 km/h se sont abattues sur Brignogan (côte Nord Finistère) mercredi à 4H00 et à plus de 100 km/h sur Ouessant.
Une rafale de 150 km/h a été enregistrée au sémaphore de Saint-Nazaire où aucune coupure durable d'électricité n'était à déplorer mercredi matin. Météo France prévoit pour la journée de mercredi sur la Bretagne une situation instable avec averses et rafales de vent pouvant atteindre 90 km/h sur les côtes finistériennes. Le littoral du Finistère et du Morbihan a été placé en vigilance orange jusqu'à jeudi 6H00 en raison de l'"arrivée de très fortes vagues sur la Bretagne dans la nuit de mercredi à jeudi".

RENNES, 13 déc 2011 (AFP) - Quelques centaines de foyers bretons, essentiellement dans le Finistère, devraient rester privés d'électicité dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris auprès d'Electricité Réseau Distribution de France (ERDF).
Le nombre de foyers sans courant a été ramené de 10.000 en fin de matinée à 3800 en fin d'après-midi et à quelques centaines en fin de soirée, essentiellement dans le pays Bigouden (Sud-Finistère), la presqu'île de Crozon et le pays d'Iroise, a-t-on précisé de même source.
"Les chantiers se poursuivent même la nuit tombée", précise-t-on à ERDF.
 Au plus fort de la tempête, dans la nuit de lundi à mardi, 20.000 foyers bretons ont, au total, été privés d'électricité.
Quelque 200 employés d'ERDF étaient à pied d'oeuvre pour rétablir les lignes dans une quarantaine de communes pour des habitations disséminées, selon ERDF.
Le vent, qui s'est levé lundi en fin de journée, s'est renforcé dans la nuit pour atteindre les 110 km/h prévus sur le Finistère.
Les rafales ont même atteint 119 km/h à la Pointe du Raz, 118 km/h à Ouessant et entre 80 et 100 km/h à l'intérieur des terres, selon Météo France.




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.