Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Terra Botanica, 1 an déjà !


Article publié par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Mardi 10 Mars 2009

Il y a un an, bulldozers, pelleteuses et élagueurs investissaient le site du plateau de la Mayenne situé sur les communes d’Angers et d’Avrillé. Avec 110 000m3 de terre remuées, plus de 300 arbres remarquables ou exceptionnels plantés et une centaine d’entreprises en activité, le chantier Terra Botanica affiche une belle avancée. Fier de souffler sa première bougie, le futur parc à thème dédié à la découverte du végétal poursuit en 2009 ses objectifs pour une ouverture au printemps 2010.

Retour sur un an d’aventures, un an d’implication de l’ensemble des acteurs, un an de défis.



Terra Botanica, 1 an déjà !

Un espace de 11 hectares à métamorphoser. Le lancement des travaux a été donné mi-janvier 2008. Première étape déterminante, l’organisation des équipes, des planifications et du mariage des différents corps d’état. Débroussaillage, puis terrassement, clôtures, base de vie, drainage, furent les premiers travaux à mener avant d’aménager les 60 000 m2 de jardins, les 25 000 m2 d’espaces aquatiques, d’accueillir 40 attractions et animations, 33 bâtiments dont une serre de 1 300 m2 et un centre d’affaires de1 500 m2. Le tout, avec une priorité : sauvegarder le plus grand nombre d’espèces présentes sur le site, leur redonner forme après des années d’abandon et adapter les niveaux des sols et le tracé des pièces d’eau pour les préserver.

Aujourd’hui, loin des premiers coups de pioche, le parc Terra Botanica prend une autre envergure. Les avancées ne se résument pas à ce que l’on aperçoit sur le chantier. En coulisse, les premières animations et attractions commencent à prendre vie.


Au commencement...

De la partie visible du chantier…


« Chaque élément qui vient structurer le parc suscite une émotion. Chaque bâtiment, élément de voirie ou végétal qui habille Terra Botanica est une pièce de puzzle qui vient s’ajouter à un ensemble encore indicible. »

Quand les premiers bâtiments sortent de terre ! 4 mois après le démarrage du chantier, les travaux de VRD (Voierie Réseaux Divers) et de construction des bâtiments puis des serres ont débuté. Au fur et à mesure, plateformes, charpentes métalliques…sont venues agrémenter les premières bâtisses. Les fondations de grandes structures telles que les kiosques et les animations destinées aux enfants ont été réalisées. Et il y a quelques semaines seulement,certaines infrastructures ont été complétées comme la « Ballade des cimes » dans le secteur du « Mystérieux » qui embarquera le visiteur à bord d’une navette à pédales afi n de lui faire admirer les arbres depuis leur sommet. L’année 2008 a été clôturée par le lancement des premiers locaux techniques.

« Début 2009, la couverture de « La grande serre de l’extrême », située dans le domaine de « l’Apprivoisé», sera achevée. Elle devrait être aménagée et donc prendre son aspect défi nitif, d’ici quelques semaines. D’autres bâtiments sont en cours de construction comme « Les comptoirs aux merveilles » situés dans la zone du « Convoité » qui présenteront les trésors d’outremer de leurs milieux d’origine aux foyers européens, « Le théâtre de verdure » dans le « Généreux », les échoppes et le restaurant, » détaille Thierry Huau, Directeur de conception du parc et paysagiste.


Terra Botanica, 1 an déjà !

Terra Botanica se pense développement durable

En droite ligne avec la démarche développement durable adoptée dans Terra Botanica, les bâtiments respectent les exigences environnementales. C’est pourquoi, certaines façades, toitures et murs intérieurs seront notamment végétalisés. De tels équipements permettront d’une part de récupérer des eaux, mais également de limiter l’élévation de la température des bâtiments et de contribuer à la purifi cation de l’air dans les espaces à forte circulation.

La végétalisation sera lancée une fois que les poussières du chantier seront  limitées, c’est-à-dire fi n 2009, début 2010.

Le temps du végétal

Il y a un an, il était difficile de se projeter dans l’univers végétal qu’off rira le parc au printemps 2010. Les grands arbres, arrivés il y a maintenant 3 mois, donnent un nouveau visage au chantier


Un voyage aux pays de l’immensité
Près de 275 000 végétaux dont plus de 1 000 arbres « remarquables » et 400 sujets dits «exceptionnels » par leur taille ou par leur âge recouvrent progressivement Terra Botanica . Plus de la moitié des arbres « exceptionnels » proviennent de pépinières localisées dans la région des Pays de la Loire, les autres ayant été réservés auprès de pépinières européennes.

L’arrivée de l’ensemble de ces végétaux sur le chantier nécessite un aménagement et une préparation spécifiques en amont. Durant des mois, les entreprises de paysage ont oeuvré sur des opérations de terrassement et d’ouverture des fosses de plantation. La terre, trop argileuse et donc inexploitable en son état, a par ailleurs été reconditionnée avec des substrats ou supports de terre adaptés à chaque espèce. Ainsi, aucune terre n’a été évacuée du site mais améliorée.

Quand les premiers arbres s’enracinent

C’est le 5 novembre dernier que Terra Botanica a accueilli ses premiers habitants, soit 7 Prunus lusitanica ‘Myrtifolia’ ou Laurier du Portugal ‘Myrtifolia’, 1 Cornus fl orida ‘Alba’ et 1 Cornus Florida ‘Cherokee Chief’ (Cornouillers de Floride) issus des Pépinières de Madame de Preaulx Carlo du Domaine des Rochettes à La Prévière. Depuis, d’autres végétaux, réservés depuis des mois, arrivent au fur et à mesure de pépinières angevines et de la région, mais également d’Allemagne, de Belgique, d’Italie ou des Pays-Bas en convoi spécial. Quant aux plantes plus exotiques importées d’autres continents, celles-ci sont acclimatées par des entreprises locales en attendant d’être réimplantées dans les serres.

« Mettre en place les boisements qui seront notamment isolés et peu accessibles dans le parc a été l’une de nos priorités. Il s’agit des îles, du bayou de Louisiane, des « Relais botaniques », de « Cape et d’épices » dans le domaine du « Convoité », du « Parcours du roi René » dans le « Généreux », des « Racines de la vie » dans le « Mystérieux ». D’ici quelques semaines, les entreprises de paysage entameront la mise en place des haies séparatrices de tailles et d’essences diff érentes. Houx, hêtres ou buis, elles auront pour fonction d’isoler les chambres de verdure. Ce compartimentage à la façon des labyrinthes, sera l’une des caractéristiques du parc. A partir d’avril, les grimpants et les vivaces seront plantés et off riront une nouvelle dimension aux jardins. Et ce n’est que fi n juin que les plantes exotiques arriveront, dès l’instant où l’on pourra les disposer dans les serres sans prendre de risque, tout en prenant en compte l’aspect climatique. Pour offrir au public un paysage de qualité, exotique et exubérant, il faudra toutefois prévoir 6 mois de pousse dans les serres avant l’ouverture de Terra Botanica . Le travail de finition, minutieux, se fera ensuite jardin par jardin » explique Thierry Huau, Directeur de conception du parc et paysagiste

Le sacre de l’eau

Le paysage de Terra Botanica change de jour en jour. Une phase très attendue en 2009, la mise en eau des bassins et des rivières puis la création de chutes d’eau. Actuellement, une équipe travaille
à l’amélioration de l’échantillonnage pour les rivières à débit rapide.

Concernant les effets d’eau, leur système est préparé et ne sera complété qu’à partir de moment où l’étanchéité des bassins sera finalisée, c’est-à-dire d’ici quelques semaines.

Terra Botanica est un chantier délicat. Les plantes, les arbres et même la terre sont fragiles. Les tâches doivent être méticuleuses et étudiées. Or, parfois, la nature reprend ses droits. Des intempéries telles que le dégel ont par exemple immobilisé les engins sur le site. Les rafales de vent datant de fin janvier et provenant du sud-ouest ont couché quelques grands bambous et cassé des branches sur quelques magnolias. « Suite à cela, nous avons décidé de positionner les plantes dans le sens du vent principal (sud-ouest) pour ne pas contrarier leurs formes. Concernant les grands bambous, nous souhaitons résoudre les problèmes d’haubanage (ou encrage) en testant un système de trépied », explique Thierry Huau, Directeur de conception du parc et paysagiste.


Terra Botanica, 1 an déjà !

…aux coulisses de Terra Botanica

Même si tous les éléments de scénographie ne seront visibles que dans les dernières phases du chantier, il n’en reste pas moins que depuis un an, près de 50 personnes sont à pied d’oeuvre sur les décors, les attractions, les voix, le mobilier, les films, les scénarios…

« Nous avons porté une grande attention à la spécificité du projet car Terra Botanica est un parc à thème dont le mode de conception est très exigeant et mobilise différentes spécialités telles que la réalisation, la rédaction de scénarios ou les effets spéciaux. De ce fait, nous avons consacré de nombreux mois sur les recherches historiques afin d’être au plus près de la réalité notamment pour les reconstitutions de costumes et de décors. Tout est conçu en atelier ou en studio de production audiovisuelle. Outre les éléments de décors qui seront installés tout au long de l’année, l’audiovisuel, les films, les spectacles seront mis en place à la fi n du chantier, quand toutes les structures seront édifiées.» précise Frédéric Ravatin, Directeur de la société Créatime, en charge de la conception des animations, du développement des jeux, des scénarios ou encore des décors.

Actuellement, tous les décors ont été dessinés, les effets scéniques exploitant l’eau ont été définis et testés, les scénarios ont été rédigés, les contenus ont été validés par une commission technique et scientifique. « A ce jour, nous travaillons sur le montage des films qui ont été tournés en décembre. D’autre part, les équipements d’accueil sont en construction. Quant à la mise en ambiance des jardins, elle devrait débuter avec l’installation de rochers et de cabanes d’ici fin février. »
  Sept des nombreuses animations qui constitueront Terra Botanica comportent des automates, tels qu’un chêne parlant ou un marin accueillant le public. L’enregistrement des voix est prévu courant mai et le montage final fin juin.

Focus sur « L’odyssée botanique »

Une attraction phare de Terra Botanica plongera le public dans les terribles tempêtes de l’Atlantique pour rejoindre le nouveau monde aux côtés du célèbre Alexandre von Humboldt, naturaliste et explorateur du XVIIIème siècle. À peine remis de leurs émotions« grands formats », les spectateurs se fraieront un chemin à travers une végétation aussi mystérieuse que luxuriante pour rallier le campement du botaniste Aimé Bonpland, au coeur de la jungle de l’Orénoque.

Pour rendre vivant ce grand spectacle à sensations, de nombreux eff ets spéciaux et scéniques ont été imaginés. Le public sera « immergé » au milieu de l’eau, élément majeur de cette attraction et un rideau d’eau de 14 m x 16 m se substituera au traditionnel écran de projection. Le tournage du fi lm a eu lieu le 16 décembre dernier en compagnie les acteurs Charles Berling (Nelly et Monsieur Arnaud, Ridicule, L’homme de sa vie) et Stéphane Freiss (Bienvenue chez les Ch’tis, Betty Fisher et autres histoires, Le Grand Rôle), interprétant respectivement Alexandre von Humboldt et Aimé Bonpland. Le travaille actuel se porte sur la numérisation du bateau et la construction du décor dans lequel le spectateur évoluera.

« Nous sommes très satisfaits de la scénographie qui touchera réellement le grand public. Notre démarche est la découverte du monde végétal dans toutes ses dimensions. L’approche est éducative, véritablement destinée aux grands comme aux petits. Les érudits auront toutefois la possibilité de s’exprimer et ou de s’informer lors de colloques ponctuels, » explique Jean-Pierre Chavassieux, Vice-président de la société d’exploitation du parc Terra Botanica

De nombreuses animations dont 3 autres grands spectacles sont en cours de création. A suivre…

Un an vu par Jean-Pierre Chavassieux,

Vice-président de la société d’exploitation du parc Terra Botanica « La bonne implication des acteurs concernés fait qu’en un an le chantier a avancé à grand pas. Bien plus vite que je ne l’aurais imaginé. La complexité du projet est telle qu’il faut tout mener de front et enchaîner des tâches diverses. L’année 2008 a été ponctuée de temps forts notamment avec l’arrivée des arbres dits « exceptionnels » et « remarquables » qui restera dans nos mémoires. Pour 2009, j’attends avec impatience l’aménagement de la grande serre située dans le secteur de l’« Apprivoisé » qui prendra son aspect définitif dans quelques mois. Face aux avancées constatées sur un an de chantier, je suis vraiment optimiste quant à l’objectif fixé au départ.

Terra Botanica est une formidable opportunité pour faire découvrir les richesses de notre département au grand public. Ce sera une vitrine exceptionnelle de l’Anjou et de la fi lière végétale. Avec Terra Botanica , nous inviterons les visiteurs à rechercher davantage d’informations, nous leur donnerons envie d’aller plus loin. Tout simplement. C’est aussi un lieu qui n’existera qu’au travers des hommes et des femmes qui lui permettront de s’animer. Mais pour réussir, Terra Botanica doit s’accompagner d’une communication forte, invitant les visiteurs à venir explorer ce parc unique. »

Explorer et découvrir Terra Botanica en avant-première Afin de donner un avant goût d’aventure à un public angevin de plus en plus impatient, Terra Botanica a réalisé deux outils de communication : une plaquette de présentation sur papier recyclé et un site web interactif off rant une visite à 360°.

Quand Terra Botanica s’ouvre et se découvre

Une plaquette ludique conçue à l’image de Terra Botanica invite le lecteur à venir explorer le parc et ses univers à travers de nombreuses illustrations. Ce support haut en couleur projette le public dans la future attraction angevine et ses nombreuses activités.

Les 4 thématiques qui constitueront Terra Botanica , l’« Apprivoisé », le « Mystérieux », le « Convoité » et le « Généreux », se dévoilent au fil des pages. Un plan détaillé présentant l’ensemble des animations, actuellement en construction, off re les prémices des futures sensations.

Un site interactif pour visiter Terra Botanica Terra Botanica vient de lancer son site Internet :

www.terrabotanica.fr  Interactif et vivant, il off re une esquisse de ce que sera le parc à travers une visite virtuelle à 360°. L’internaute, propulsé au coeur de Terra Botanica , arpentera en quelques clics certaines parcelles du parc. De l’« Apprivoisé » au « Convoité », en passant par le  « Mystérieux » et le « Généreux », ce site web est un préambule destiné aux futurs participants de la grande aventure du végétal.

Une interface originale et des voies d’accès par centres d’intérêts :

• Le parc en 2010
• Le parc jour après jour. Les curieux pourront découvrir l’évolution du chantier à travers un état des lieux et de nombreux visuels.
• Infos pratiques : tarifs, période d’ouverture, localisation, plan du parc, événements d’entreprise,
restauration…
• Actualités
• Presse : communiqués de presse, dossiers de presse, photothèque…
• Espace professionnels
Ouverture Printemps 2010
A propos de Terra Botanica

Terra Botanica est le premier parc à la fois ludique et pédagogique off rant au grand public des rencontres interactives avec l’univers du végétal. Initié et mis en oeuvre par le Conseil Général de Maine-et-Loire, ce concept inédit de parc « ludactique » off re près de 110 000 m2 de jardins, d’espaces aquatiques et de serres, jalonnés de près de 40 attractions et animations. Organisé autour de 4 thématiques (le Convoité, le Généreux, le Mystérieux, l’Apprivoisé), Terra Botanica propose aux visiteurs de partir à la conquête du végétal. La zone de l’Apprivoisé suit l’évolution et l’adaptation des plantes. Quant à l’espace Mystérieux, il retrace les grands moments géologiques et climatiques de la planète. Le circuit du parc amènera également le visiteur à se transformer en aventurier dans le secteur du Convoité en le faisant voyager à travers diverses explorations ou découvrir l’union entre l’Homme et la Nature dans le secteur du Généreux.

Sur la base de 180 jours d’ouverture par an, le parc fonctionnera de manière continue de mai à août, toutes les fins de semaines d’avril à septembre et pendant les congés scolaires de Pâques et de la Toussaint. Terra Botanica ouvrira ses portes au coeur de l’Anjou au printemps 2010, sur les villes d’Angers et d’Avrillé.


Fiche Technique

Le Parc
• Superficie totale : 17 ha – parking, zone d’accès et lieux de maintenances compris
• Jardins et paysages : 6 ha
• Espaces aquatiques : 2,5 ha
• Cheminement : 1,5 ha
• Serres et Bâtiments : 1 ha

Les ambiances végétales

• Arbres exceptionnels (feuillus et conifères) : 367
• Fougères arborescentes, bambous et palmiers exceptionnels : 560
• Arbres et arbustes tropicaux : 5 500
• Rosiers : 510
• Arbres en forme libre : 1 350
• Arbustes de grande taille et plantes de haies : 5 300
• Arbustes : 16 000
• Plantes grimpantes : 520
• Pieds de vignes : 420
• Plantes vivaces et graminées : 16 000 m2
• Plantes de berges et plantes aquatiques : 2 600 m2
• Plantes annuelles et bulbes : 7 500 m2
• Murs végétalisés : 1 700 m2

Les intervenants

• Maitre d’ouvrage : Conseil Général du Maine et Loire
• Maitre d’ouvrage délégué : Sodemel
• Direction des études - Conception du paysage –

Scénographie : Interscène Thierry Huau
• Scénographie : Créatime
• Maitre d’oeuvre exécution : Coteba
• Architectes : Edifi ces Architectes, Jean de Gastines,

Site Architecture
• Programme-contenu et coordination thématique :
Terroirs de demain
• Plantations : Marcel Villette, ISS Couëron (44), Edelweiss (49), ISS Paris


En quelques chiff res
• Budget total : 83 millions d’euros HT
• Retombées économiques estimées à l’extérieur du parc :  8 million d’euros.
• Emplois : 65 emplois permanents prévus au sein de la direction générale et de deux directions opérationnelles « entretien, maintenance » et « accueil - animation - boutique ». L’équipe sera renforcée pour les 4 mois de haute saison par plus de 20 postes saisonniers.





Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.