Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Tous à la Charrue


Rédigé par Alain Moreau le Vendredi 10 Février 2017 à 11:12 |

Nolwenn Cadou, de passage à Châteaubriant Actualités est allée à la rencontre de celui qui a su lui répondre avec malice. Dans cette vidéo bricolée, Jonathan Guillaume parle avec tendresse des artistes qui se produisent à la Charrue.


Voila trois ans et demi que Jonathan Guillaume préside aux destinées de la Charrue, au 28 de la rue de Couëré, dans la vieille ville de Châteaubriant. Un lieu qui se veut convivial avec une part belle donnée à la scène vivante. Ainsi, concerts, expos, débats ou évènements littéraires s'y succèdent tout au long de l'année. Pas étonnant que l'on y retrouve un public fidèle. La clientèle de la Charrue est semblable aux lecteurs de Tintin, de 7 à 77 ans. On peut même y venir accompagné de son chien. Oui, Jonathan Guillaume est un doux dingue de Bande Dessinée et de livres. Un espace bouquins accapare la grande part d'un mur de pierres. Aux cotés des petits mickeys, spirous et autres joyeux tintinesques albums, des livres de l'histoire ouvrière, du patrimoine du Pays de Châteaubriant côtoient des jeux de société traditionnels, Jenga, Abalone, piste de dés...C'est cosy, rassurant. Tel un refuge pour le client de passage.
Il est toujours amusant de voir que ceux qui font bouger la cité castelbriantaise ne sont pas toujours des natifs du crû.
Le mercredi, jour de marché, la Charrue ouvre dès 11 h. On y voit les chalands, les sacs et cabas emplis de produits locaux, se retrouver autour d'un thé, d'un café ou d'une bière (toute aussi locale parmi un choix impressionnant). L'après-midi du mercredi, le lieu se transforme en salle de répétition. La Jutuncha, groupe de musique des Andes y répète avec célérité et bonne humeur.

Et tout le long de l'année, des nouveautés, de petits bijoux et des redoublants. Certains ont pris l'habitude de revenir chaque année et font étape à la Charrue à chaque tournée.

Vendredi 17 février à partir de 20h30, La Charrue accueille une nouvelle exposition, « Une obscure échappée », composée des textes de Nicolas Barette et des dessins au fusain de Lionel Tarchala. Ozibut et Bad Mood Boy.

Ozibut, une musicalité frugale et alfanumérique dans le style « dark-salope-à casquette », un jeune qui sait ce qu’il veut dans la vie.

Bad Mood Boy, un country-rocky-folky-punky-bluesy rennois envoutant.
 


Mer © Lionel Tacharla
Mer © Lionel Tacharla



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.