Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Un cargo coule au large de Lorient après une collision avec un pétrolier


Article publié par © AFP le Vendredi 9 Décembre 2011



PC Opérations au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage pour l’Atlantique © Crossa/Etel
PC Opérations au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage pour l’Atlantique © Crossa/Etel
 LORIENT (Morbihan),  Le Florece, un cargo transportant de l'argile, a coulé vendredi à 6h30 au large de Lorient après une collision avec un pétrolier, l'Afrodite, sans faire de victime ni aucune pollution selon les premières constatations, a annoncé la préfecture maritime de l'Atlantique.
Le Florece est "un cargo de 88 mètres battant pavillon de la Dominique et transportant une cargaison dargile", a précisé la préfecture dans un communiqué.
La collision, dont les circonstances exactes ne sont pas connues, a eu lieu à 450 kilomètres au sud ouest de Lorient, dans une zone très fréquentée.
Le navire a sombré dans des fonds de 4.700 mètres "moins d'une demi-heure" après la collision, a précisé à l'AFP le lieutenant de vaisseau Michel Gayda, de la préfecture maritime.
Un navire, l'Océan Titan, battant pavillon américain, "sest dérouté pour leur porter assistance et récupérer à son bord les sept membres déquipage" en coordination avec le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) dEtel, selon le communiqué de la préfecture.
"Il n'y a absolument pas de blessé, ni pollution, ni matériaux flottants" pouvant comporter un risque pour la navigation, selon le lieutenant de vaisseau Michel Gayda.
L'Afrodite, pétrolier de 180 mètres battant pavillon des Bahamas, après une "investigation des dégâts causés par la collision", "fait route vers Lisbonne
accompagné de lOcéan Titan qui y débarquera les 7 membres déquipage du Florece", selon le communiqué.
Au moment de la collision, l'Afrodite faisait route d'Amsterdam vers Lomé avec une cargaison de 38.000 tonnes d'essence, a indiqué M. Gayda.
Des traces de collision ont été repérées "sur le flanc babord" du pétrolier par un avion des douanes dérouté sur les lieux pour vérifier notamment l'absence de pollution émanant du Florece ou de l'Afrodite, selon cette source.
Sur la zone du naufrage les conditions météo étaient mauvaises avec des vents de 50 à 55 km/h, la mer de niveau 4 et la visibilité moyenne à faible sous grains.
Ce genre de collision entraînant un naufrage sont "très rares", a assuré le lientenant de vaisseau.

9 déc 2011 (AFP) 




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.