Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Un mauvais plan algues vertes : le gouvernement à la botte de la FNSEA !


Article publié par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Mercredi 3 Février 2010

Ca y est, le plan de lutte contre les algues vertes promis cet été par François Fillon vient enfin d'être présenté en Conseil des ministres, quasiment un mois avant la date du premier tour des Régionales 2010.



La candidate préfète Bernadette Malgorn était d'ailleurs ce jour en baie de Saint-Michel-en-Grève, -un véritable « site com' »-, même si ce n'est pas la meilleure période pour constater les dégâts des nombreuses autorisations-régulations d'élevages pilotées par l'Etat dont elle fut en son temps un élément très actif.

Il faudra attendre vendredi pour se faire une idée précise des propositions faites à partir des préconisations de la mission interministérielle mais, d'ores et déjà, tout laisse augurer que l'Etat restera à la botte de la FNSEA. Cogestion quand tu nous tiens ! En effet, on n'entend guère les réactions du syndicat majoritaire qui, via les chambres d'agriculture fait office de véritable sous-traitant des politiques de restauration de qualité de l'eau mises en place sur les bassins versants. Si on ne l'entend pas, c'est que ses propositions ont largement été entérinées en haut lieu.

Que nous annonce-t-on dans l'immédiat ?

Une somme importante de 134 M€ sur quatre ans pour financer, sur le volet curatif, le ramassage, le stockage et la méthanisation (très coûteuse) des algues vertes, sur le volet préventif, la mise aux normes des stations d'épuration et « ensuite (ensuite seulement !) des mesures sur les changements de pratiques agricoles », également un soutien à la recherche car on aurait un gros problème de connaissance sur les algues vertes ! Le Conseil scientifique de l'environnement de Bretagne appréciera, lui qui fournit depuis des années un gros travail de recherche en s'appuyant entre autre sur  les analyses de l'IFREMER. Il faut dire ici au gouvernement qu'il ne doit pas prendre les Bretonnes et les Bretons pour des imbéciles. Les origines de la pollution sont clairement identifiées, tout comme l'inaction de l'Etat -d'ailleurs jugé responsable sur ce dossier par la Cour d'appel de Nantes- qui multiplie les effets d'annonce en espérant masquer une inertie de plus en plus inacceptable pour l'opinion publique. Les rentiers de l'agriculture ne sont pas les agriculteurs qui eux disparaissent chaque année en nombre victimes des crises à répétition d'un système à bout de souffle.

Que le gouvernement confie la gestion de ces 134 M€ à la Région, nous saurons les utiliser au mieux pour maintenir et développer une agriculture de territoire, respectueuse de l'environnement et créatrice d'emplois. Cet argent pourrait aisément nous permettre de mettre en œuvre la politique expérimentée avec succès il y a 15 ans à Munich et qui a permis de développer l'agriculture bio en renforçant l'économie locale, de limiter fortement les intrants chimiques et au final la facture des consommateurs d'eau. La lutte contre les algues vertes prendra du temps et aura un prix mais c'est aussi l'occasion de redessiner un autre modèle agricole pour la Bretagne, avec les agriculteurs et l'ensemble des citoyens.

Risque de santé publique ou pas, le gouvernement ne semble pas vouloir prendre ce chemin.


Marie-Pierre Rouger
Bretagne Ecologie



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.