La FNATH , permanence juridique

 blanville
Samedi 13 Octobre 2007

Notez [Ignorer]
je suis victime de maladie professionnelle reconnu le 26/06/2006 (tms) le mesdecin conseil m a consolide le 12/02/07.le medecin de famille m'a arrete pour depression à partir du 13/02/07.mon arret a été refuse pour arret de travail non justifié.j'ai demandé un recours
.une expertise chez le rhumatologue a ete faite.apte au travail.j'ai fait un recours devant la commisison qui a refuse mon recours "arret de travail non justifié" .j'ai ecrit au Tass et je dois me presenter le 8 novembre à 14h00.j'ai été reconnu travailleur handicape.mon employeur m a licencie le 13/06/07 pour refus de poste car le poste qui me proposé pouvait me faire reprendre mon emploi de caissiere.il était convenu avec mon employeur que je devais etre licencie pour inaptitude, alors il m'a fait un certificat à part pour un licenciement pour inaptitude.j'ai eu contact avec prométhé qui m'a dit de contacter Mr SOUAIS car je pense que j'ai besoin de votre aide car toute seule je n'y arriverai pas. je vous laisse mes coordonnées mail ....merci Nathalie Blanville
 hamon michel
Samedi 3 Novembre 2007

Notez [Ignorer]
bonjour je vous ecris car je suis en maladie professionnelle dans la f.p.t la commission de reforrme a reconnue imputable la maladie suite a mon travail je vais avoir 60 ans au mois de mars je voudrais savoir qui doit faire la demande de mise a la retraite est ce la victime ou la dgrh en souhaitant une reponse de votre part je vous remercie par avance
 FRANCHAUD
Samedi 17 Novembre 2007

Notez [Ignorer]
Madame, Monsieur,

Je suis arrêtée depuis le mois de février2006, reconnue en maladie professionnelle depuis le mois de janvier 2006 pour une épicondylite du coude droit et une algodystrophie de l'épaule et du poignet droit suit à une immobilisation par platre.
Je ne guerri toujours pas. Je ne sais pas ce que je vais devenir, je n'ai que 35 ans. Deplus, mes indemnitées journalières n'ont jamais augmenté depluis le debut 42,47brut, mon employeur m'a supprimé toute mes primes, mon 13ème mois, mes vacances acquis pour la pèriode du 1/06/2005 au 30/05/2006. une collègue de travail vient d'avoir la meme chose que moi et ellle reconnue aussi en MP. Mon employeur LA BRINKS à POITIERS dans la VIENNE se fou royalement de ses employées. ils n'ont pas accepter l'étude ergonomique que le medecin du travail propose a mon employeur il y a un an et demie, et maintenant on en voit les conséquences avec ma collègue de travail; psychiquement c'est très dur.

Je ne savais pas que votre association excitait. J'ai vu votre revue chez mon kiné.

encore merci de m'avoir lu.
 TEISSIER Olivier
Jeudi 22 Novembre 2007

Notez [Ignorer]
Le 11 novembre mon fils agés de 36 ans est décédés des suites de ses blessures d'un accident de la route mortel. Un jeune conducteur novice l'a percuté à 140 à l'heure à l'entrée d'un village limité à 50
 SEBBAGHI
Lundi 26 Novembre 2007

Notez [Ignorer]
MERCI DE ME PRECISER SI VOUS VOUS OCCUPEZ DE LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL

CORDIALEMENT
 pelletier elisabeth
Lundi 3 Décembre 2007

Notez [Ignorer]
bonjour voila mon histoire en resumer le 17 avril accident du travail :eventration le 30 octobre remis en maladie :le 14 novembre operation : au jour d aujourd hui contre expertise de la secu le 4 decembre et pas payer par la secu depuis le 30 novembre seule avec enfants et tout cela du a un poste non autorise par la medecine du travail merci mais que puis je faire pour etre aider
 SAUNIER
Mardi 18 Décembre 2007

Notez [Ignorer]
Bonjour,

Apres deux ans de longue maladie (cardiomyopathie), la sécu m a mis en invalidité 2ème catégorie. J ais repris mon travail pendant deux ans avant de contracte une autre maladie (le diabète) pouvant aggraver ma maladie initiale. Neuf mois âpres mon second arrêt maladie, la sécu à décréter de ne plus honorer mes indemnités journalière prétextant la mise en invalidité total en 2eme catégorie. Parce que trois ans d invalidités s était écoules.
Mes questions sont.
1- la sécu a tel le droit de supprimer mes indemnités journalières malgré que je sois toujours salarié.
2-ma pension d'invalidité ne m’était versée que quelques trimestres par ans suivant mes salaires. La pension représente 30 pour cent environs de mes salaires bruts. Alors que celui-ci devrait représentait 50 pour cent de mon salaires brut en 2ème catégorie.
-du fait que mon diabète n a rien à voir avec ma maladie initiale mais peut éventuellement l’aggraver, avait il le droit de supprimer mes indemnités journalières.
-le fait de ne percevoir que 30 pour cent de mon salaires brut, je suis contrait de reprendre mon travail contre tout avis médical. La sécu ne veut rien savoir.
-sur quoi se base la sécu pour me verse la pension d invalidités en deux émet catégorie. Soit 50 pour cent de mon salaire moyens annuel ou sur les salaires moyens annuelle correspondant aux dix dernières années travaillés, c est à dire le même mode de calcul que les premières catégories.

Cordialement
 vallet
Vendredi 11 Janvier 2008

Notez [Ignorer]
Madame , Monsieur
victime d'un accident du travail il y a un mois et au sein d'une entreprise ostreicole , je me demande parfois s'il ne vaut pas mieux soufrir en silence , et continuer a travailler malgre tout!...
Habitue a avoir a faire avec les administrations diverses , nous connaissons tous leurs fonctionnements compliques , longs , et qui sont parfois de veritables non-sens!
Comme je disais , victime d'un accident du travail , je n'ai jamais vu ca!!............
Les papiers a renvoyer a droite a gauche ... a l'ere de l'informatique... je n'arrive pas a comprendre et suis persuade qu'ils s'embrouillent eux memes ...
Bref , un mois apres mon accident , je n'ai absolument touche aucune indemnite!!
Est-ce la caisse de mon employeur qui me les verse , est la secu , est ce que ce sont les deux?
La msa , caisse de mon employeur a bien recu mon dossier mais attend ma fiche de paye.
Or , mon employeur , malgre toutes mes relances, n'a pu me la fournir qu'hier (11janvier...)
Inscrit comme demandeur d'emploi , l'assedic me reclame egalement cette fiche de paye afin de me verser mon allocation correspondant aux jours indemnises...
La securite sociale est surprise de n'avoir rien recu , ni de ma part , ni de la part de mon employeur...(personnellement j'ai tout envoye)
Je vous serais reconnaissant de me dire qui exactement dois me payer?
Plus je me renseigne , et plus il me semble comprendre que la secu aurait du me verser des indemnites depuis longtemps..., ce qu'eux semblent confirmer...
Voila , depuis un mois , aucun revenu..., pas paye mon loyer , ni les diverses charges , et survit comme je peux?
Je vous serais vraiment reconnaissant de pouvoir m'aider...
Vive la france et ses administrations!! j'vais repartir vivre en Afrique... , au moins on sait a quoi s'attendre... , ici c'est du grand n'importe quoi et du foutage de g.......!

 BOUQUET ALAIN
Jeudi 7 Février 2008

Notez [Ignorer]
mon épouse a arrpeté de travailler pour etre la tierce personne qui s'occupe de moi. Comment faire pour continuer à cotiser à la retraite. Merci pour votre réponse. Cordialement. Alain BOUQUET
 ALLEMANN Sylvie
Mercredi 13 Février 2008

Notez [Ignorer]
Madame , Monsieur . Je me suis mariée au Maroc le 17/04/07 avec un marocain , qui s'est marié pour venir en France . Je suis en longue maladie depuis 08/2006 , maladie orpheline (fibromyalgie ).Tant que celui ci ne travaillait pas , il était trés agréable . Mes enfants et moi méme , nous lui avons expliqué qu'il était normal ( je lui avais bien expliqué que je ne possédais rien ) de contribuer aux charges de la maison étant l'homme de la maison et que si il voulait tenir ses promesses de me rembourser moitié des frais de voyage , il lui fallait travailler , comme il souhaitait mettre de l'argent de "coté" , et qu'il était prévu que lorsque mon dernier fils serait installé , nous irions au Maroc pour ouvrir la propre entreprise de maçonnerie et que mon mari n'aurait plus qu'a superviser .En octobre 2007 , mon mari s'est montré trés agressif . Il a quitté le domicile conjugal , et travail dans l'entreprise du village , lui ayant fait recontrer l'entrepreneur en aout et ai hébergé dans un bungalow a coté du dépot bénéficiant de l'eau et electricité . Je me retrouve endettée comme je ne l'ai jamais été , car en septembre il avait été d'accord pour le rachat d'un véhicule pour lequel j'ai fait 4 chéques de 700 euros , 2 sont déja payé . La banque m'a fait 2 découverts de 200 euros sans mon accord et le premier a été comblé avec l'aide de mes enfants , et pour le second j'ai prit en accord entre la banque et moi dépurement , seulement , les 700 euros que je touche par mois sont encloutis par les frais de rejets aussi important que les sommes rejetées , je suis inscrite au resto du coeur . Pour élever mes enfnts le papa n'ayant jamais contribué aux dépenses , j'ai travaillé en enchainant des jours et des nuits plus les week end , les vacances , me voila bientot a la veille d'étre expulsée . Cette histoire a laquelle j'ai cru aprés 17ans de vie seule , va anéantir toutes ses années de travail de contrainte , mes enfants ont pu suivre des études et les ainés ont de bon poste mais démarre juste et je les ai entrainés dans ma galére . Si je ne les avais pas rien ne me retiendrais sur la terre , mais heureusement ils sont là pour me convaincre ainsi que mes amis que je leur suis utile . Vous remerciant de préter un moment a mon histoire et peut étre me conseiller , je vous prie d'agréer , Madame , Monsieur l'expression de mes sincéres salutations .
 BEAUMONT ALAIN
Lundi 17 Mars 2008

Notez [Ignorer]
Madame,Monsieur.etant en arret maladie depuis le 20/01/2008 suite a une chute en qwad et etant sans emplois depuis 2 ans,je suis retraité militaire donc je touche une petite retraite,j'ai apris aujourd'hui le 17 mars 2008,que la caisse militaire don je fais toujours parti ne peu pas me payer les imdemités journalier car je touche une retraite trop elever,je voudrais savoir si il sont dans leur droit,vous remerciant de prêter attention et peut etre me conseiller.
cordialment
 bernard
Mardi 18 Mars 2008

Notez [Ignorer]
Je recherche vos actions juridiques sur le paiement des franchises par les victimes d'accidents du travail.Si le remboursement des franchises n'est pas fait dans le cadre de la branche accidents du travail ,des poursuites contre les employeurs peuvent -elles se faire au titre du dedommagement civil.Qu'avez vous fait concretement pour avoir des chances reelles de resultats.
 combe alida
Mardi 25 Mars 2008

Notez [Ignorer]
bonsoir, j ai une invalidité de 1ere categorie, je suis en activitée, j sais que le calcul se fait au proratat de mon salaire, je voudrais savoir comment s etablit le calcul, ex:si je gagne en salaire 750 euros ai je droit a mon invalidité,de 250 euros, car je ne comprend leur compte a la secu, merci baucoup.
 parmeland patricia
Vendredi 19 Septembre 2008

Notez [Ignorer]
Bonjourà la recherche d'un emploi depuis janvier 2007 sans aucun droit ouvert depuis sep 2007 je me retrouve avec une siatique +hernie discal non operable prise en charge par la securité social pendant si mois et reconnue en longue maladie je ne percois plus rien au bout de six mois indemnisation d'arret de travail donc malgré mon handicap je me suis mise de nouveau à la recherche d'un emploi (je suis dans le médical) mais pas possible pour moi de chercher dans ce secteur je ne peut ni rester debout ni marcher trop longtemps donc boite d'interim et là bien sur toutes les portes se referment je n'ai aucun revenu que me reste t'il comme solution? amicalement
 BJ
Samedi 11 Octobre 2008

Notez [Ignorer]
il fallais voté josé bové
 da rocha
Mardi 29 Mars 2011

Notez [Ignorer]
bonjour
Mon conjoint fait de la tesion et apres de nonbreux examens on ne c'est toujours pas dou sa vien ....
mais apres un bon moment en maladie il souhaite reprendre son travaille mais son medecin administratif ne l'accorde pas peut il contester la discisoin
de ce medecin...

Votre nom :


Votre email :
 (non publié)


Message
Balise embed   Annuler ou
Votre vidéo sera affichée en dessous de votre post.






Châteaubriant Actualités par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00018-APE : 9499Z. CPPAP en cours