Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant
8    A    B    C    D    E    F    G    H    I    J    L    M    N    O    P    R    S    T    U    V    W    Z
La Compagnie de Châteaubriant :
ORGANISATION ET ACTIVITE DU GROUPEMENT DE
GENDARMERIE DEPARTEMENTALE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE
Présentation générale
L'assiette territoriale de la gendarmerie s'étend sur 212 des 221 communes du département.
Les neuf autres communes (agglomération nantaise et nazairienne) sont en ZPN.
Au dernier recencement de 2006, la population totale en Loire-Atlantique s'élève à 1.268.173
habitants dont 815.880 en ZGN (soit 64 %).
L'effectif de la gendarmerie dans le département est actuellement de 1113 personnels dont
57 officiers, 250 gradés, 632 gendarmes dont 125 OPJ, 174 gendarmes adjoints.
Organisation de la gendarmerie au sein du département
Commandé par le Colonel AUFFRET, le groupement de gendarmerie départementale de
la Loire-Atlantique (GGD44) est composé d'un groupe de commandement, de six
compagnies de gendarmerie départementale, d'un escadron départemental de sécurité
routière (EDSR) et d'unités spécialisées rattachées directement à l'échelon groupement.
o Le groupe de commandement est composé d'un état-major opérations -
renseignement (EMOR) et d'un groupe soutien-RH.
L'état-major opérations-renseignement suit l'ensemble de l'activité
missionelle du GGD44 dans toutes ses domaines de compétence
(police judiciaire, renseignement, ordre public, ....). Il est composé de
deux unités et d'un service ayant une vocation départementale.
o la BDRIJ (brigade départementale de renseignements et d'investigations
judiciaires) : composée de 23 personnels, cette unité est organisée en trois
cellules :
une CRIJ (cellule de renseignements et d'informations judiciaires)
destinée à analyser la délinquance, à alimenter les bases judiciaires
nationales et à effectuer les rapprochements judiciaires entre les
affaires pouvant présenter des liens ;
une CIC (cellule d'identification criminelle), composée de techniciens
en identification criminelle (TIC), d'analystes en recherche criminelle
(ARC) et d'un analyste en nouvelles technologies (N'TECH), cette
cellule est destinée à réaliser les opérations techniques d'enquête plus
complexes pour complèter les compétences des officiers de police
judiciaire (OPJ) des unités territoriales ou de recherches ;
une cellule ESI (étrangers en situation irrégulière), destinée à appuyer
les unités territoriales dans le traitement des procédures administrative
et judiciaire pour toutes les affaires en relation avec l'immigration
irrégulière.
o le CORG (centre d'opérations et de renseignement de la gendarmerie)
composé de 29 personnels. Cette unité est organisée en deux entités
distinctes:
une cellule opérationnelle qui répond de jour comme de nuit à tous les
appels d'urgence émanant de la ZGN (17) et coordonne les
interventions ;
un cellule renseignement chargée de l'animation et du suivi du
renseignement dans tous ses aspects (hors informations judiciaires).
o le STSIC (service technique des systèmes d'information et de
commandement) : composé de 9 personnels, ce service assure l'installation et
le dépannage des moyens radio et informatiques de toutes les unités du
département.
Le groupe soutien RH est a pour mission d'assurer la gestion des
ressources humaines et le soutien logistique de tout le groupement. Il
est composé 22 militaires répartis en quatre services ( administration
du personnel - active et réserves ; logistique-finances ; affaires
immobilières ; service automobile).
Six compagnies de gendarmerie départementale, qui couvrent tout le département
hors ZPN pour l'exécution des missions de sécurité publique générale, de police
judiciaire et de sécurité routière. Chaque compagnie est composée d'un groupe de
commandement (GC), de 2 à 8 communautés de brigades (COB) ou brigades
territoriales autonomes (BTA), d'un peloton de surveillance et d'intervention de la
gendarmerie (PSIG) et d'une brigade de recherches (BR).
Une brigade de recherches (BR) se consacre exclusivement à la police judiciaire.
Elle assiste les unités territoriales et prend à sa charge les enquêtes nécessitant une technicité particulière.
Un peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) a pour vocation d'apporter un appui aux unités territoriales pour la conduite des interventions difficiles. Cette unité assure également des services de surveillance générale, de jour et de nuit, en complément des patrouilles effectuées par les unités territoriales. Trois des PSIG du département disposent d'une équipe cynophile « pistage-défense », employée de manière très régulière pour les opérations de recherche de personnes disparues.
L'ensemble du département est couvert de la manière suivante :
o NANTES (119 627 habitants) composée de 5 brigades territoriales autonomes
(BTA), d'une communauté de brigades (COB), d'un PSIG et d'une BR. Son effectif est de 195 personnels ;
o REZE (209 550 habitants) composée de 4 BTA, de 4 COB, d'un PSIG et d'une BR. Son effectif est de 221 personnels ;
o PORNIC (89 891 habitants) composée de 3 COB, d'un PSIG et d'une BR. Son
effectif est de 107 personnels ;
o CHATEAUBRIANT (114 423 habitants) composée de 3 COB, d'une BTA, d'un PSIG et d'une BR. Son effectif est de 125 personnels ;
o SAINT-NAZAIRE (129 100 habitants) composée de 3 BTA, de 2 COB, d'un PSIG et d'une BR. Son effectif est de 170 personnels ;
o ANCENIS (55 128 habitants) composée de 2 COB, d'un PSIG et d'une BR.
Son effectif est de 74 personnels.
Un EDSR (Escadron Départemental de Sécurité Routière) : composé de 112 militaires, l'EDSR regroupe toutes les unités motorisées du département. Ces unités se consacrent de manière prioritaire à la lutte contre l'insécurité routière.
o 4 brigades motorisées (SAINT-NAZAIRE, REZE, SAINT-HERBLAIN,
PORNIC) qui complétent dans leur zone de compétence l'action des unités territoriales sur les axes principaux et secondaires du département ;
o 3 pelotons d'autoroute (ANCENIS, PONTCHATEAU, NOZAY). Ils assurent les missions de sécurité publique générale et de lutte contre l'insécurité routière sur les voies express ou autoroute ;
o 1 brigade rapide d'intervention (BRI) équipée d'un véhicule type SUBARU et destinée à lutter principalement contre les grands excès de vitesse sur les axes principaux (voies express ou autoroute).
Des unités spécialisées rattachées directement au groupement :
o Une brigade nautique à Pornic (4 personnels) destinée à la surveillance du littoral (police des pêches, contrôle des navires de plaisance,...) ;
o Une brigade fluviale à Nantes composée de14 plongeurs à paliers hautement qualifiés, capables d'effectuer des plongées profondes (60 m) et qui sont compétents sur toute la façade Atlantique ;
o la brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) : composée de 6 militaires, cette unité intervient dans les milieux sportifs, scolaires et associatifs pour délivrer des messages de prévention dans divers domaines (rappel de la loi, stupéfiants, sécurité routière,...) et procède également aux
auditions filmées des mineurs victimes.
D'autres unités de la gendarmerie nationale sont implantées sur le département, mais elles ne relèvent pas du groupement de gendarmerie de la Loire-Atlantique :
o Le groupement gendarmerie mobile (GGM) III/3 à NANTES dont deux des
EGM qui le composent sont également implantés en Loire-Atlantique : l'escadron de gendarmerie mobile 31/3 de Nantes
l'escadron de gendarmerie mobile 35/3 de Saint-Nazaire
o L'antenne de la section de recherches d'Angers à Nantes ;
o Le détachement aérien de la gendarmerie (DAG) à Montoir de Bretagne (1 hélicoptère);
o La brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA) sur l'aéroport Nantes-Atlantique ;
o La brigade de gendarmerie maritime de Pornichet (un patrouilleur).


La Grigonnais :
Maire : M. François FAVRY
Secrétaire générale : Mme Dominique PELLUCHON
Mairie : 3, rue de l’abbé Merel 44170 La Grigonnais
Tel : 02 40 51 36 61 Fax : 02 40 51 31 71
1301 habitants, d’une superficie de 2122 ha. Précédemment rattachée à la commune de Vay, elle a pris son autonomie le 1er janvier 1959.
Le bourg s’est constitué de part et d’autre de la route nationale 171 (Châteaubriant/Saint-Nazaire) et est à proximité immédiate de la voie express Nantes/Rennes. La commune est traversée par le ruisseau « Le Pirudel ».
Plan
En savoir plus

Login :
Identifiant ou code d'accès utilisé pour se connecter à internet, au courrier électronique ou à un extranet.

Luc-Alexandre Ménard :
Directeur des Affaires Publiques
Né le 3 août 1944 à Ruffigné (France).
Titulaire d’un D.E.S de droit public et ancien élève de l’Ecole Nationale d’Administration.

Auditeur puis conseiller référendaire à la Cour des Comptes, il est conseiller technique au cabinet du Ministre de l’Intérieur en 1978 avant d‘être détaché chez Renault en 1981 pour y occuper le poste de Responsable Financier des filiales Europe. Par la suite, il occupe diverses fonctions au sein du groupe : Directeur Général de Renault Allemagne (1986), Directeur de l'Europe du Sud (1993), Directeur Commercial France (1994). Nommé Directeur du Mercosur en 1997, il devient Directeur des Opérations Internationales le 1er juillet 2002. A partir de septembre 2002, il préside le Conseil d'Administration de Dacia. Il est nommé Directeur des Affaires Publiques de Renault le 1er juillet 2005.
Luc-Alexandre Ménard est membre du Comité de Direction de Renault.

8    A    B    C    D    E    F    G    H    I    J    L    M    N    O    P    R    S    T    U    V    W    Z




Châteaubriant Actualités par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Siret : 498 366 988 00034-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commission Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.