Facebook
Twitter
Mobile
Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Cantate pour la Paix, Eglise St Nicolas, Mardi 11 Novembre 2008, 16h30, Châteaubriant


Rédigé par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Mardi 28 Octobre 2008 à 02:52 |

Concert d'exception à Châteaubriant avec la représentation de "Kan Evid an Peoh"
L'occasion est trop rare...


Cantate pour la Paix, Eglise St Nicolas, Mardi 11 Novembre 2008, 16h30, Châteaubriant
Avant de devenir « Musique », cette cantate pour la Paix fut un poème, fort et poignant, écrit en langue bretonne par Joban Irien.

Avant de devenir "Musique", cette Cantate pour la Paix fut d’abord un magnifique poème, fort, poignant, écrit en langue bretonne par Job An Irien.
Tour à tour grave, devant l’angoisse générée par l’évolution de notre société "As-tu entendu le bruit de l’angoisse au coeur creux du monde…" le texte se veut plus serein.
Malgré le constat de la perte de nos valeurs essentielles, il interpelle l’Homme…" on nous a dit qu’il y avait une source cachée dans le coeur de l’homme"… Le texte devient violent en fustigeant notre comportement "…malheur à qui amasse des richesses sur le dos des pauvres, sur ses biens, goût de mort…". Mais l’espoir est là, sous-jacent "…J’ai vu la paix en devenir… J’ai goûté au sourire de la paix…"
La foi en l’humanité renforcée par la beauté de la création, transcendée par les vertus qui ont fait grandir l’être humain apporte un bouillonnement de vie, une plénitude des valeurs humaines retrouvées.
PAIX AU MONDE ENTIER PEOH D’AR BED A-BEZ
La puissance, l’humanisme de ce poème inspirèrent le compositeur René Abjean, qui composa une musique très subjective, faisant corps avec les sentiments exprimés.
Deux versions furent écrites :
- Version Folk, création en juillet 1989, à Landerneau (29), lors du Festival Kan al Loar, avec la chorale du Bout du Monde, soutenue par 4 musiciens
- Version Symphonique (1992). À l’initiative de la Confédération Kendalc’h, le compositeur Yvan CASSAR signa l’orchestration et les arrangements de la musique de René Abjean. Cette version symphonique de la Cantate pour la Paix, fut créée à Rennes, dans le cadre du Festival "Les Tombées de la Nuit", le 6 juillet 1992, avec l’orchestre de Brocéliande, composé de 45 musiciens sous la direction de Jacques WOJCIECHOWSKI.
Le choeur de 400 exécutants environ était composé de 10 ensembles vocaux issus du festival de chant choral BREIZH A GAN (création Kendalc’h).
En 1992/1993, la Cantate de la Paix, Kan Evid Ar Peoh fut interprétée à 12 reprises (dont 2 fois à Paris).
Prélude à la Cantate pour la Paix : Comment naquit cette oeuvre pacifique ?
Le 17 mars 1978, le pétrolier géant Amoco Cadix, s’échoua sur les rochers de Portsall en Ploudalmézeau (29), répandant ses 240 000 tonnes de fuel sur les côtes bretonnes. Ce fut la plus grande catastrophe écologique du monde. En juin 1978, dans l’église de Ploudalmézeau fut interprétée Peoh, le Final de ce qui devait devenir la Cantate pour la Paix. La Bretagne répondait à l’outrage fait à son environnement par un message de Paix, le mot koltar se substituant au mot algue dans le texte. C’est par ce geste symbolique, empreint de dignité et d’espoir, que prit naissance KAN EVID AR PEOH.
Reprises 2008/2009
Un choeur formé d’environ 250 choristes, fait renaître cette oeuvre musicale.
Il est constitué par :
- Chorale Maxime Bonnet de Baden (56), direction Marc Filiot
- Chorale de la Ria d’Etel (56), direction François Chapron
- Chorale Vocalys de St Nolff (56),direction Jean-Yves Le Duc
- Chorale Adagio de Theix (56), direction Nolwen Caudal
À ces 4 ensembles se joignent une cinquantaine de chanteurs issus des chorales de Concarneau, Larmor-Plage, Pontivy, Montfort sur Meu, Vannes, Lorient…
L’orchestre de Brocéliande (environ 50 musiciens), formé de professeurs et d’élèves des écoles de musique d'Hennebont, Lanester, Vannes, renforcé par des amateurs confirmés, sera de nouveau dirigé, comme pour la création en 1992, par le chef d’orchestre Jacques WojcIechowski

Mardi 11 Novembre 2008, 16h30,
Eglise St Nicolas,
En première partie, Fantaisie Choral-Opus 81 de Beethoven, piano Christian Foison

paix.mp3 paix.mp3  (468.16 Ko)

33593401164500112.mp3 Gloria  (466.12 Ko)




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.