Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Les opposants au projet d'aéroport s'invitent chez le député


Article publié par Châteaubriant Actualités le Lundi 5 Novembre 2012



Les opposants au projet d'aéroport s'invitent chez le député
Ils étaient 72 à s’être invités à la permanence du député de la sixième circonscription de Loire-Atlantique, Yves Daniel. Place du Bon accueil, à Derval, ce mardi après-midi, des opposants au projet d’aéroport, exploitants agricoles, producteurs de produits locaux ont répondu à l’appel du collectif. Ils ont été reçus par le Yves Daniel, député, et éleveur bio en Gaec sur le Nord du département. La position de l’élu n’est pas aisée, coincé entre son parti, le Ps, qui est résolument pour la construction de l’aéroport et la réalité du terrain, ou lors des permanences où il rencontre les citoyens. Les opposants, présents ce mardi, Yves Daniel les connaît bien. Et depuis des années. Ils ont pour la plupart contribué à son élection.
Lors de cette entrevue, le Député, Yves Daniel a promis d’interpeller son groupe à l’Assemblée nationale ce mardi et de poser une question au gouvernement, si possible dès mercredi, malgré un agenda chargé.
Un point sur lequel les opposants et le député sont d’accord : le site de Notre Dame des Landes n’a pas besoin de violence policière et d’un dispositif disproportionné pour le sécuriser

Jean Louis Ralison-Yon producteur de fromages de chêvre, participait à cette rencontre avec le député, il témoigne :

Lundi 5 novembre 2012-15 h 00-permanence du député socialiste Yves Daniel à sa permanence de Derval.
Une bonne soixantaine de personnes à Derval pour rencontrer Yves Daniel, député de notre circonscription.
Il est bien peu de chose ce gars, multipliant les lapsus et les malentendus, s’exprimant peu finalement, maladroit aussi dans l’usage de la langue bois… C’est dire ! En face de lui, des personnes claires dans leur argumentation et déterminées, autour d’un Michel Tarin maîtrisant parfaitement son sujet, l’histoire de la lutte contre l’aéroport, les relations avec le pouvoir - ou l’absence de relations !- Et une description très sensible de l’attitude des occupants de la ZAD.

De nous tous, une très grande estime pour cette jeunesse au front, de son écoute, de sa vigueur et de la valeur de ses choix de vie dans le respect d’un monde, d’une nature que les dernières générations ont mis en péril.

(On pourrait les entendre nous dire : "vous avez fait assez de conneries, maintenant, laissez nous faire. !")

Une heure 30 d’échanges avec fair-play. Quelques brusqueries bien sûr, bien senties et surtout bien méritées, sur ses engagements passés à la Conf', à la MRJC, sur son mutisme à l’assemblée nationale après qu’en réponse à la question d’un député vert choqué par l’actualité de NDDL, le ministre des transports a répondu avec des propos télécommandés et méprisants, des arguments ressassés sur la dangerosité de Nantes-Atlantique, sur la présence de terroristes chez les zadistes…

Et lui, Yves Daniel, lorsqu’il aura fait le constat que tous ces grands projets : aéroports, autoroutes, sont dévoreurs d’énergies et d’espaces, votera-t-il avec ses amis socialistes, comme un seul homme, l’exploitation des gaz de schistes ?

En substance, on lui explique à notre député ce qu’on attend de lui : qu’il n’y a pas besoin d’être contre l’aéroport pour dénoncer, de son point de vue d’élu, la mauvaise foi comme la démesure.

Combien de députés peuvent se targuer de recevoir sur leur territoire pendant quelque trois semaines plus de 500 robocops armés de lacrimo (250 au Sabot, le 16 octobre, en deux heures !), de flash-ball, appuyés en quasi-permanence par deux hélicos,

Combien de députés peuvent être fiers d’avoir dans leur circonscription une telle concentration de militants conscients de l’urgence des défis à venir, tant environnementaux, qu’économiques et sociaux, (voir la lettre ouverte de Patrick Warin à François Hollande qui est évoquée et que notre député n’a même pas lue, ha si ! Il l’a parcourue sur son ipod, pauvre !)

Combien de conseillers généraux devenus députés, peuvent se vanter d’avoir laissé les coudées franches à Vinci, et pour cette entreprise privée, accréditée le fait que l’on dépense beaucoup d’argent public…

Donc, notre député, il s’engage à présenter une question au gouvernement dès ce mercredi, sur quoi déjà ? Ce n’est pas très clair dans sa tête… On lui redit qu’il faut cesser immédiatement les manœuvres policières et engager un vrai débat sur l’opportunité d’un tel projet inutile. Le mot "moratoire" semble ne plus l’effrayer.

Et puis, nous l’invitons à venir sur NDDL, dans sa circonscription où il ne risque rien de notre part. Son seul risque ? Recevoir une grenade lacrimo…

On s’en va. On surveille juste ses prochaines permanences. On le colle à la culotte !

Jean Louis des Chèvres




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Sirene : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.