Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Nantes Métropole : 50 000 personnes supplémentaires entre 8 heures et midi


Article publié par Châteaubriant Actualités le Jeudi 28 Mars 2013



© Patrick Garçon Nantes Métropole
© Patrick Garçon Nantes Métropole
À l’image des grandes agglomérations françaises, l’organisation du territoire autour de la métropole nantaise transforme la ville aux différentes heures de la journée : en semaine, ce sont 630 000 personnes qui sont présentes pendant les heures d’activité à Nantes Métropole, soit un gain net de population de 50 000 personnes par rapport à la population résidente.
La localisation de la population à différentes heures dans l’hypercentre et dans les grands pôles d’activité traduit la multipolarité de la communauté urbaine de Nantes.
Elle soulève d’importants enjeux en termes d’aménagement du territoire, qui dépassent les limites de la métropole. La concentration en journée de la population dans certains lieux interpelle, au-delà des politiques de déplacements, sur la nécessité de mener des actions concertées d’aménagement urbain, en particulier pour maintenir une bonne accessibilité aux lieux de travail.

Un rayonnement qui génère des variations de population à l’échelle de la journée

Avec près de 320 000 emplois et plus de 580 000 habitants, la communauté urbaine de Nantes regroupe aujourd’hui 60 % des emplois du département de Loire-Atlantique et près de la moitié de sa population, quand elle n’occupe que 8 % de sa superficie. La concentration de l’activité et de la population dans la métropole génère au quotidien des variations de population aux différentes heures de la journée par le jeu des mouvements pendulaires : 90 000 actifs travaillent ainsi à Nantes Métropole sans y habiter. D’autres facteurs comme le développement des équipements métropolitains ou l’offre de formation d’enseignement supérieure participent au rayonnement de la métropole et sont sources de variations de population au cours de la journée.

De 580 000 à 630 000 personnes présentes à Nantes Métropole selon l’heure de la journée hors population touristique

Hors population touristique, la population habituellement présente du lundi au vendredi à Nantes Métropole entre 8 h et 12 h et entre 14 h et 17 h atteint un pic de 630 000 personnes, soit 50 000 de plus que la population résidente. Parmi ces 630 000 personnes, près de la moitié sont dans l’exercice de leur activité professionnelle ou sur leur lieu d’étude. La population présente dans la métropole diminue à 620 000 personnes durant la pause méridienne, imputable au retour d’un certain nombre d’actifs périurbains à leur domicile. Plus tard, de 17 h à 20 h, ce sont 600 000 personnes qui sont habituellement présentes dans la métropole. En soirée et au cours de la nuit, la population présente est proche du nombre d’habitants (580 000 personnes). Aux alentours de 6 h, la métropole s’éveille avec une arrivée d’actifs qui va se poursuivre jusqu’aux heures de pointe : la population dépasse alors les 590 000 personnes.

Espaces résidentiels, espaces d’activité : les vases communicants

Le gain de 50 000 personnes est la résultante de nombreuses arrivées et sorties sur le territoire. Nantes est la commune qui gagne le plus d’habitants aux heures de « bureau » (45 000 personnes de plus), traduisant la concentration de l’emploi dans la ville. La présence de grands pôles d’activité dans certaines communes induit des gains de population substantiels entre 8 h et 12 h et entre 14 h et 17 h, tandis que d’autres communes plus résidentielles voient leur population diminuer, de l’ordre de - 1 000 à - 2 000 personnes. À travers les variations de population observées localement, c’est toute la complexité de l’aménagement d’une grande métropole qui se révèle : quand des quartiers résidentiels se « vident » en journée, d’autres zones (pôles d’activité, centres- bourgs, quartiers regroupant les écoles…) enregistrent des gains de population.

Une métropole multipolaire

C’est dans l’ « hypercentre » de Nantes que se concentrent les plus forts gains de population de la métropole : entre 8 h et 12 h et entre 14 h et 17 h, la populationprésente est deux fois plus importante qu’au cours de la nuit (entre 1 h et 4 h). Les pôles d’activité, regroupés dans cette étude selon les lieux d’habitat privilégiés par leurs salariés, sont également des lieux de polarisation de la population aux heures de « bureau » (Cf. pôles d’activité regroupés« nord-est », « nord-ouest », « sud-ouest », et « sud-est »). Enfin, l’île de Nantes connaît des variations importantes de sa population au cours de la journée, du fait notamment de la présence de son pôle administratif. De la même manière, les lieux d’études sont d’importantes zones de polarisation dans la métropole avec 51 000 étudiants et 110 000 élèves.

Garantir l’accessibilité pour tous aux lieux de travail

Plus de 7,2 km : c’est en 2008 ce qui sépare le domicile du lieu de travail (à vol d’oiseau) pour la moitié des salariés travaillant dans Nantes Métropole. Un quart des salariés habitent à plus de 17,7 km. Ces distances domicile-travail varient selon la localisation de l’emploi dans la métropole : 30 % des salariés travaillant dans les pôles d’activité « nord-est » et « sud-ouest » habitent à plus de 17,7 km de leur lieu de travail, contre 18 % des salariés travaillant dans « l’hypercentre ». Les ouvriers et les professions intermédiaires travaillant dans la métropole parcourent globalement une plus grande distance que l’ensemble des salariés pour rejoindre leur lieu de travail (respectivement 8,4 km et 7,8 km pour la moitié d’entre eux). Il en va de même pour les jeunes salariés âgés de 30 à 40 ans.
Face aux dynamiques démographiques et d’emplois, reflet du phénomène de métropolisation à l’œuvre dans les grandes villes, la garantie d’une bonne accessibilité aux lieux de travail est devenue un défi conséquent. Elle pose la question d’une articulation étroite entre les politiques en charge de l’aménagement du territoire, et plus particulièrement celles de l’habitat et du développement économique. La communauté urbaine de Nantes lance actuellement une démarche pour élaborer un Plan Local d’Urbanisme Métropolitain qui vise à renforcer la cohérence entre les politiques d’urbanisme, d’habitat, et de déplacements à l’échelle de la métropole. Imposé par la loi Grenelle II du 12 juillet 2010, ce document définira des règles qui s’appliqueront aux 24 communes de Nantes Métropole.

Etude réalisée par Vincent Bonnefoy, Laurence Cochet de l'Insee des Pays de la Loire, Patrick Pailloux, Cécile Michaut de l'Auran.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Sirene : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.