Chateaubriant Actualités
 


Notre-Dame des Landes : l'opération se durcit


Article publié par Châteaubriant Actualités le Mardi 10 Avril 2018



©Cortegedetete
©Cortegedetete
L'opération débutée hier matin sur la ZAD de Notre-Dame des Landes a repris ce mardi matin dès 6 heures.

Les opposants semblent plus remontés que jamais. ils ont reçu durant la nuit des renforts en hommes et matériel.
La situation s’annonce « de plus en plus compliquée ». De nouveaux heurts ont éclaté à l’aube.

Le conflit a débuté ce mardi 10 avril sur la ferme des Fosses Noires. Lacrymogènes contre jets de pierre, les affrontements se durcissent, un zadiste et trois gendarmes ont été touchés

L'opération lancée hier par le ministre Gérard Collomb a pour but de détruire une quarantaine de lieux sur les 97 recensées sur la ZAD. devant la résistance, elle pourrait durer jusqu'à la fin de la semaine.

Vers 9h45 l'hélicoptère de la Gendarmerie a été visé par des fusées anti-grêle. Le parquet de Nantes a ouvert une enquête pour "violences aggravées", "après les tirs de fusées anti-grêle essuyés par le l'hélicoptère de la gendarmerie nationale".

La Chèvrerie, le Lama fâché, les Planchettes, Planchouette, , Noue non plu, Youpiyoupi, Jessie James, Phare Ouest, et le symbolique lieu des "100 noms" ont été détruits.

Un véhicule des forces de l'ordre a été touché par un cocktail molotov.

Les images ci dessous nous sont fournies par la Gendarmerie Nationale.



La ferme des 100 noms

© Nantes Révoltée
© Nantes Révoltée
Ce qui a le plus choqué les opposants au projet d'aéroport les plus modérés est la destruction de la ferme des " 100 noms"
L’ACIPA avait appelé à protéger les lieux de vie, qui doivent pouvoir concrétiser leurs projets agricoles, culturels, sociaux et ruraux. Le mouvement est en train de travailler sur ces projets et était en réflexion pour apporter des solutions plus individuelles sous forme de convention d’occupation précaire dans ces projets collectifs. Des réunions de concertation ont d’ailleurs déjà eu lieu avec la préfecture de Loire-Atlantique. La ferme en devenir des 100 noms portait un vrai projet agricole, un projet solide et pérenne. Son expulsion et sa destruction constituent une ligne rouge que le gouvernement a franchie. D’autres lieux de vie porteurs de projets sont aussi menacés. Ce passage en force, à l’opposé des paroles d’apaisement du gouvernement et de la Préfète, notamment de maintenir une agriculture alternative, est inacceptable et choquant.

Un appel aux paysans de Copain

Une conférence de presse avec les paysans de Copain s'est tenue ce matin à 11 h.

Pour les zadistes : La préfecture va-telle s'attaquer à un autre projet agricole emblématique de la zad ?

Ce matin, presque une centaine de camion de gendarmes mobiles, blindés, tractopelles reviennent sur la zad semer leur travail de destruction.

Plusieurs lieux de vie et projets agricoles semblent aujourd'hui immédiatement dans les viseurs de la préfecture : la Chèvrerie une maison magnifique déjà reconstruite après César en 2013 avec ses mosaïques et ses mur en terres chaux.

La maison des vraies rouge un des plus vieux groupement d'habitats auto-construits en terre-paille ou en bois de la zad avec son espace collectif sur deux étages.

Les vraies rouges abritent aussi le jardin rouge et noir, projet maraîcher avec ses serres et le champs médicinal avec sa cabane de séchage et de transformation.

Le jardin rouge et noir est un espace agricole emblématique qui alimente le marché de la zad ou et des luttes, projets associatifs, et migrants.

Le jardin rouge et noir fonctionne par chantier collectif hebdomadaire, ouverts qui permettent à un grand nombre d'habitants de la zad et voisins de se réapproprier des savoir-faire maraîchers.

Il s'organise avec le soutien des agriculteurs de COPAIN 44.

De nombreuses personnes se rendent sur place pour les défendre et se rejoignent au camps des cheveux blancs. Des barricades ont été érigées.

Les habitants de la Chèvrerie comme d'autres lieux, ont se sont nommé et identifiés à la préfecture et AGO-vinci. La préfecture le nie et s'apprête à  les expulser illégalement et sans procédure nominative comme les autres.




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.

Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79





Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Sirene : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.