Chateaubriant Actualités
 


Notre Dame des landes : La messe est dite


Article publié par Châteaubriant Actualités le Mercredi 17 Janvier 2018

Il n'y aura pas d'aéroport à Notre dame des Landes.



© ValK
© ValK
A l'issue du conseil de ministres, la décision tant attendue est tombée.  Il était 13h 34, entouré de quatre ministres et du porte-parole du gouvernement, Édouard Philippe a annoncé l'abandon du projet de Notre Dame des Landes. Le dossier vieux de plus de 50 ans voit un aboutissement

La décision n'est pas vraiment une surprise et le suspens tenait plus du secret de polichinelle. Malgré les consultations du premier Ministre ces dernières semaines auprès des élus du département, on pouvait s'attendre à l'abandon du projet depuis la remise du rapport de la commission de médiation en fin d'année dernière.
Les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes", Dès aujourd'hui, la demande de prorogation de la déclaration d’utilité publique sera retirée. La déclaration d’utilité publique actuelle deviendra caduque le 8 février prochain. Les 3 routes qui traversent Notre-Dame-des-Landes doivent être rendues à la libre circulation pour tous.
 
La circulation doit être rétablie, à défaut, les forces de l’ordre procéderont aux évacuations nécessaires. Les occupants illégaux de cette terre devront partir d’ici le printemps prochain, sinon ils seront expulsés.

Dans un premier temps, il sera modernisé ( Nantes-Atlantique) pour accueillir plus de passagers. Cela peut être fait dans des délais rapides. En parallèle, une procédure pour l'allongement de la piste sera engagée.

 En parallèle, on accompagnera le développement de l’aéroport de Rennes Saint-Jacques, qui appartient à la région Bretagne. On travaillera pour permettre cet agrandissement si la région le souhaite. On doit jouer plus sur la complémentarité rail-air. Pour les longs-courriers, l’enjeu de Rennes ou de Nantes, c’est de rallier directement les grands aéroports parisiens. Ces liaisons directes existent, mais sont insuffisantes.

Les réactions

Pour le PS de Loire-Atlantique :

"Abandon de l’aéroport NDDL : Une trahison du Président de la République, une décision à courte vue, un abandon de l’Ouest

Le Premier Ministre vient d’annoncer l’abandon du transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes décidé par le Président de la République. Cette décision, est une trahison de la parole de l’Etat vis-à-vis de l’Ouest, une trahison des engagements électoraux d’Emmanuel Macron, une trahison du vote démocratique qui s’était clairement exprimé lors du referendum comme à l’occasion de toutes les élections locales.

Il s’agit d’une décision à courte vue. Des centaines de millions d’euros vont être dépensés à Nantes Atlantique pour rien puisque tout le monde reconnait que l’avenir de cette plateforme n’est pas assuré après 2040 et que la question d’un nouvel aéroport se reposera inéluctablement. Seules des considérations politiques justifient cet abandon, bien loin de l’image du Président visionnaire et courageux à laquelle on veut nous faire croire.

Cette décision est prise sans apporter aucune réponse digne de ce nom aux questions légitimes des habitants du sud-Loire qui attendaient du transfert une meilleure qualité de vie et un développement des emplois industriels autour d’Airbus et du quartier Jules Verne.

Cette décision est une impasse face aux enjeux de connexion de l’Ouest à l’espace européen et international. Le gouvernement se garde bien de dire en la matière quelles sont les alternatives alors que les travaux à Nantes Atlantique vont perturber l’offre aérienne et que les infrastructures ferroviaires sont saturées.

A travers cet abandon, le gouvernement renonce à l’avenir, renonce à l’emploi. Il s’agit d’une décision parisienne, qui abandonne l’Ouest, qui tourne le dos aux régions et aux métropoles les plus dynamiques du pays.

Emmanuel Macron ne s’en tirera pas à si bon compte. Les questions qui se posent concrètement sur le terrain restent sans réponse :

· Quel plan d’action concret et financé pour l’avenir de l’actuel site aéroportuaire et son développement ?
· Quelles réponses aux besoins des habitants du sud-Loire ?
· Quel soutien au pôle industriel notamment aéronautique du quartier Jules Verne ?
· Quelles alternatives en matière de connexion de l’Ouest ?
· A quand l’évacuation de la ZAD ?"

Philippe Grosvallet, président du département de Loire-Atlantique, qui avait fuité une demie-heure avant la prise de parole du Premier Ministre :
" C'est une très mauvaise décision que prend le Président de la République. Il piétine les habitants de mon département qui sont allés sacrifier un dimanche pour aller voter. Il tourne le dos à 8 millions d'habitants de l'ouest"




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.

Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79





Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Sirene : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.