Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

PoiÊsiS, Samedi 30, Dimanche 31 Mai, Châteaubriant


Article publié par Châteaubriant Actualités http://www.paysdechateaubriant.fr le Mercredi 27 Mai 2009

Poiêsis, Festival arts littérature et Poésie, Samedi 30 et Dimanche 31 Mai 2009 Châteaubriant.
En 2008, le Festival Poiêsis, qui essuyait les plâtres avait eu un beau succès, 1000 personnes, dans l'enceinte du Château de Châteaubriant. Malgré la pluie.



Debrorah commerçante à Châteaubriant " Paradoxe" pose ici devant son portrait
Debrorah commerçante à Châteaubriant " Paradoxe" pose ici devant son portrait
Cette année, pour la deuxième édition Poiêsis, consacré à la poésie contemporaine à lieu dans la ville, dans les rues, les lieux publics. Magali Thuillier et Denis Guitton, infatigables chevilles ouvrières de l'association trois petits points de suspension...initiatrice de Poiêsis, ont eu la bonne idée de faire participer les gens du crû,  en affichant la trombine de 90 d'entre eux dans les vitrines du coeur de Ville de Châteaubriant. Des castelbriantais de souche ou d'adoption. Chaque personne, est là, avec un livre à la main. Un clin d'oeil malicieux. Ainsi le patron de café, côtoie la vendeuse de fringues, l'actrice de théâtre à la retraite et le libraire. Ces portraits, que l'on doit à Yannick Pasgrimaud resteront visibles jusqu'à la fin aôut.

Samedi 30 Mai 2009
à partir de midi, Inauguration dans le jardin des Remparts, 15h, lectures de Florence Pazzotu, à 16 h, lectures d'Amandine Marembert, 17h, lectures de Charles Pennequin.
19 h, La Compagnie Lucarne présente mélodies Intruses

PoiÊsiS, Samedi 30, Dimanche 31 Mai, Châteaubriant
Création de Gustave Chainon (guitare voix) et Thierry Petel contrebasse. un moment de grande complicité, d’émotions et d’humour la guitare flotte et flirte dans la profondeur des basses … la contrebasse est maîtrisée avec des velléités rock, de façon originale … ». « une promenade, un petit voyage immobile, là, tout près du guéridon bancal, entre poésie et chanson …

Les expositions visibles samedi et dimanche  au château , à la galerie renaissance, puis dans la chapelle. En villes sous le Marché Couvert et à La Maison de l'Ange.
Arno Rocher, Yannick Pasgrimaud, valérie Linder, Thanh hik et Nunk
La présence des éditeurs Dana, Le chat qui tousse, l'Ecart et l'Accord, l'Idée Bleue, Ce qui secret, Wigwam
la Librairie Les Enfants Terribles et la Trsè Petite Librairie de Clissonalérie Linder, Thanh hik et Nunk
La présence des éditeurs Dana, Le chat qui tousse, l'Ecart et l'Accord, l'Idée Bleue, Ce qui secret, Wigwam
la Librairie Les Enfants Terribles et la Trsè Petite Librairie de Clisson

Arno Rocher
"Véritables palimpsestes, les toiles d'Arno Rocher procèdent de l'inachèvement, du work in progress. A travers une altération illimitée, par recouvrements successifs, elles tiennent d'un paradoxe: mettre en forme la transformation. A partir d'un protocole précis et récurrent, le choix d'éléments figuratifs qui se superposent les uns aux autres, ces peintures constituent le moment d'une expérience, au sens presque scientifique, et qui n'a de cesse de se prolonger. Dans un processus distancié, il s'élabore une composition volontiers ludique qui reposerait sur une non décision constante, tel un agencement en suspension. Les peintures d'Arno Rocher sont l'endroit de l'errance, de l'exploration et de l'aléatoire. L'idée d'une surface qui s'organiserait d'une manière autonome, chaque motif s'impressionnant les par rapport aux autres, comme un polaroïd à choix multiples. De l'ordre de l'organique et de la sédimentation, elles mettent en oeuvre jusqu'à la saturation, l'action du temps. Quand l'artiste gratte une strate pour en retrouver une autre antérieure, il mime ainsi la mécanique complexe de la mémoire. En effaçant un élément, un autre refait surface ou agit par transparence sur la toile, réceptacle de toutes les combinatoires possibles : un puzzle infini où la dernière pièce serait à trouver et dérangerait le reste de l'ordonnancement.
Les travaux d'Arno rocher articulent une matière qui aménage la densité du temps, une interface à l'équilibre perturbé et changeant, une cartographie mouvante du souvenir. Une peinture qui ne s'arrête pas. commente Frédéric Emprou sur le site d'Arno Rocher




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Sirene : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.