Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

SeaFrance : Sarkozy jure qu'il ne "renoncera jamais" à se battre pour l'emploi


Article publié par Châteaubriant Actualités le Mardi 3 Janvier 2012

Nicolas Sarkozy a justifié mardi en Bretagne la décision du gouvernement de soutenir le projet de reprise de la compagnie de ferries SeaFrance, en liquidation judiciaire, par ses
salariés, jurant qu'il ne "renoncera jamais" à se battre pour l'emploi.



Un ferry SeaFrance dans le port de Calais le 2 janvier 2012 (AFP, Philippe Huguen)
Un ferry SeaFrance dans le port de Calais le 2 janvier 2012 (AFP, Philippe Huguen)
Lanvéoc-Poulmic (Finistère), 3 jan 2012  - "Quand il y a une chance de sauver une entreprise, c'est le devoir du président de la République de s'y impliquer, je ne crois pas à la fatalité", a
déclaré M. Sarkozy à la presse après avoir présenté ses voeux aux armées à l'école navale de Lanvéoc-Poulmic.
 
"Si les salariés veulent investir leurs indemnités pour sauver leur entreprise, notre devoir c'est de les aider, en tout cas c'est de réunir les conditions pour qu'ils puissent défendre leur projet", a-t-il ajouté.
 
"Je ne renoncerai jamais. Si des gens aiment leur métier, aiment leur entreprise et veulent essayer de la sauver on doit les aider. Je ne sais pas si ça réussira, je ne sais pas si ce sera possible, mais on ne peut pas rester les bras ballants, on ne peut pas accepter, considérer qu'il n'y a rien à  faire, il y a toujours quelque chose à faire", a conclu le chef de l'Etat.
 
Après l'avoir critiqué, le gouvernement a annoncé lundi son soutien au projet de coopérative ouvrière pour reprendre SeaFrance, filiale de la SNCF et dernière société française à assurer la liaison maritime Calais-Douvres, qui emploie 880 personnes à Calais (Pas-de-Calais).
 
Nicolas Sarkozy, qui a dit samedi lors de ses voeux télévisés vouloir faire de la défense de l'emploi la priorité absolue de sa fin de mandat, s'est lui-même impliqué dans le dossier en demandant à la SNCF de verser des indemnités exceptionnelles aux salariés pour financer leur projet.
 
L'audience au tribunal de commerce de Paris qui devait statuer mardi sur le sort de SeaFrance a été reportée au lundi 9 janvier.
(AFP)




Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Sirene : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.