google.com, pub-4293709329446137, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Chateaubriant Actualités
 


Swin Musique Indienne, Swin Golf Rougé, Lundi 14 Juillet 18 h,


Article publié par alain moreau le Samedi 12 Juillet 2008

Julien Guiheneuc, du Swin Golf de Rougé a eu la bonne idée d'inviter deux grands maitres de la Musique Indienne, qui nous viennent de Bénarès. Chandra Kant Prasad e Kailash Prasad Nishad donnent un concert d'exception à Rougé ce lundi 14 Juillet, à 18 h. Musique classique Indienne, Bajhan, Dhun, ainsi que des compositions personnelles.
Dès 14h, au Swin Golf, Marie Anick Chenu présentera un atelier Yoga,...Divers animations, restauration et buvette sur place.
Renseignements au 06 23 77 57 13



Swin Musique Indienne, Swin Golf Rougé, Lundi 14 Juillet 18 h,
Chandra Kant Prasad, né le 15 décembre 1964, connu aussi sous le nom de Sohan Lal, est l’actuel dépositaire de la tradition musicale d’une gharana établie au moins depuis 1845 à Bénares (Varanasi). Chandra Kant Prasad joue aussi bien du shahnai (hautbois de l’Inde du Nord) que du bansuri (flûte traversière en bambou). C’est avec Babu Lal ji, en 1845, que se forge un jeu spécifique du shahnai, qui intègre des éléments spécifiques du Banaur (Varanasi). Dès 1870, ce style est transmis au fils Buddhu Lal ji, qui le lègue à son tour à son fils Nand Lal ji. Celui ci, grâce à l’enseignement qu’ils tient du grand chanteur Pandit Mahadev Prasad Mishra ( lui même disciple de Pandit Bade Ram Das), infléchit le jeu du shahnai dans le sens du style vocal (ang-gayaki). Dès 1920, grande est la réputation de Nand Lal ji qui parcoure le pays à la demande des principales cours du royaume . Son fils, Kanhiya Lal transmettra à nouveau son savoir à son propre fils Chandra Kant Prasad. Chandra Kant Prasad commence donc à l’âge de sept ans l’apprentissage du shahnai avec Nand lal ji et l’étude du chant avec Pandit Mahadev Mishra. Il étudie auprès de son grand père Nand Lal ji pendant dix ans et simultanément reçoit l’enseignement de son père Khanhiya Lal ji. Après la mort de Nand Lal ji, Chandra Kant Prasad continuera sa formation auprès de son grand cousin, le célèbre Rama Shankar. Chandra Kant grandit ainsi immergé totalement dans une famille d’artistes à l’intérieur de laquelle on lui impose la plus grande discipline et une pratique rigoureuse. Parallèlement à son étude du shahnai celui-ci étudie en cachette le bansuri. Mais son grand père Nand Lal ji veut qu’il ne consacre son étude qu’au shahnai... l’instrument familial. Celui- ci continue malgré tout l’étude de la flûte malgré les brimades de son grand père. Il s’inspirera du style de jeu de Pandit Bolanath Prasanna, (Guru du célèbre Hari Prasad Chaurasia), ainsi que du style de sa gharana et de l’inflexion du shahnai pour devenir le flûtiste reconnu et respecté qu’il est aujourd'hui. En 1982, alors à peine âgé de dix huit ans, Chandra Kant participe à une compétition à la Bénares Hindu University; il finit premier de la catégorie senior et reçoit alors sa première médaille. En 1985, il prend part à deux autres compétitions, une au BHU (Bénares Hindu University) et l’autre à la Sangeet Natak Academy de Lucknow. Il se distingue une fois de plus en finissant premier des deux compétitions.

Trois ans plus tard, en 1988, il remporte à Bombay un autre prix, le Sur Mani Award lors de la Kalkekalaka competition. Il joue en de nombreuses occasions aussi bien du shahnai que de la flûte bansuri, et mène parallèlement son activité d’enseignement auprès des cadets de la famille mais aussi auprès de disciples de toute origine. On reconnait le style de Chandra Kant Prasad à sa touche populaire traditionnelle et à la façon délicate dont il traite le jeu instrumentale, à la manière du chant dans le style du khyal et du thumri. Chandra Kant Prasad joue régulièrement pour la All India Radio où celui est distingué par le grade « B high ». Par ailleurs, il se produit régulièrement à travers toute l’Inde, Delhi, Lucknow, Dharamsala, Rampur et le Bihar. A Bénares, Chandra Kant Prasad joue régulièrement aussi bien en qualité de soliste que d’accompagnateur au côté de son grand cousin Rama Shankarji... Chandra Kant Prasad a aussi donné des concerts en Europe; notamment lors d’une tournée en Espagne (Barcelone, Madrid, Salamanca et St Jacques de Compostelle). Enregistrement d’un disque «l’art de la flûte», collection Prophète n°28, Universal, Kora Sons, Philips. Raag Bhinna Shadja et Raag Pahadi (Dhun).



std_948432cb3ba32184e8fe3f0db32b3855.mp3 Chandra Kant Prasad  (2.13 Mo)





1.Posté par eve le 08/02/2012 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je souhaiterais apprendre a jouer du badjan j'habite a marseille et je ne trouve pas d endroit, pourriez vous me donner quelques adresses soit sur marseille soit sur aix, merçi

Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.

Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Sirene : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.