Chateaubriant Actualités, Le Site d'Informations de Châteaubriant

Un autre coup de massue pour les agriculteurs !


Article publié par André Trillard le Lundi 4 Mars 2013



André Trillard, Sénateur de Loire-Atlantique, alerte le gouvernement sur le décret dont bénéficiaient les employeurs de travailleurs saisonniers agricoles qui porte un nouveau coup au monde
agricole. Il s’agit selon lui d’une fausse bonne idée.

Ce décret centre son exonération sur les bas salaires et en exclut aussi les cotisations d’accidents du travail et de maladies professionnelles.

Au lieu de conserver une mesure d’exonération qui a fait depuis ces dernières années la preuve de son efficacité, permet de mener une politique de sauvegarde voire de reconquête de l’emploi sur notre territoire, le Gouvernement la remet en cause.

Les charges patronales pour un salarié saisonnier passeraient ainsi de 5 à 9 % (contre un taux de près de 44 % pour une cotisation classique). Cette mesure va pénaliser plus fortement encore les employeurs qui rémunèrent leurs salariés occasionnels au-delà du SMIC. Les charges doubleraient, voire tripleraient dans le vignoble, des salariés saisonniers y occupant souvent des postes clés rémunérés plus que le SMIC (travaux de taille, pressurage, cuverie...)
En 2011, 115 500 saisonniers étaient engagés pour les vendanges, on en dénombrait 23 000 hors vendanges.

De même, pour les activités d’arboriculture, de maraîchage, d’horticulture et de production de semences dont le coût de production est majoritairement constitué par le coût du travail, il sera encore plus difficile d’être compétitif face à des pays aux coûts de production très inférieurs aux nôtres.
Les pertes d’emploi en agriculture se feront plus silencieusement, de façon plus insidieuses mais toutes aussi réelles et parfois plus lourdes au niveau régional et local que certaines annonces médiatiques. Il est urgent que le Gouvernement se décide à défendre un secteur de production qui emploie plus d’un million de salariés, qui permet avec son amont et son aval, à 3,5 millions de personnes d’avoir une activité. Un secteur où l’emploi est non délocalisable tant que l’activité de production se maintient…mais aussi qui apporte du lien social, des
produits de qualité et respectant des cahiers des charges sanitaires et environnementales stricts.

De même cette mesure va précariser les travailleurs saisonniers qui pourraient être victimes d’une baisse de leur rémunération pour que l’employeur puisse être exonéré.



Nouveau commentaire :

Vous avez toute possibilité d'écrire et de vous exprimer sur tout sujet vous tenant à coeur.
Vous connaissez les règles. Aucune atteinte à la personne et c'est tout. Bonne plume.


Pour nous joindre
chateaubriant@orange.fr
06 79 50 86 79




Châteaubriant Actualités édité par ADSL et A.M - Les articles et les visuels font l'objet de droits.ISSN 2257-8501.Déclaration 1143762 CNIL Sirene : 498 366 988 00026-APE : APE 5813 20Z. CPPAP ( Commissison Paritaire des Publications et Agence de Presse ) service de presse en ligne reconnu par l’État sous le n° 0617 W 92737.