Connectez-vous avec nous

A la Une

Christelle Morançais devient porte-parole de Valérie Pécresse

Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire devient l’une de ses six porte-parole de campagne de Valérie Pécresse, candidate à l’élection présidentielle.

Publié sur

sur

christelle-morancais-devient-porte-parle-de-valerie-pecresse
La Baule, sa plage, son remblai, et Franck Louvrier son maire qui accueille Christelle Morançais et Valérie Pécresse.

Christelle Morançais devient porte-parole de Valérie Pécresse.

« Je suis très reconnaissante à Valérie Pécresse de m’avoir désignée comme l’une de ses porte-parole de campagne. C’est une marque de confiance qui me touche beaucoup, et dont je veux me montrer digne. » déclare la présidente de la région des Pays de la Loire.

« A ses côtés, je veux contribuer à porter la voix du rassemblement que Valérie Pécresse a su faire entendre depuis son entrée en campagne.

Je veux contribuer à convaincre nos électeurs, et notamment ceux qui font la France et qui l’ont tenue à bout de bras tout au long de la crise : nos dirigeants et salariés de TPE/PME, nos indépendants, nos agriculteurs, nos autoentrepreneurs…, qu’elle est la candidate du travail, du mérite, de l’effort et de la lutte contre la bureaucratie qui prive notre beau pays de tant d’énergies.

Après des mois de crise sanitaire et alors que les difficultés liées au COVID persistent, je suis convaincue que Valérie Pécresse offre aux Français la perspective d’une alternance non seulement crédible et extrêmement ambitieuse, mais surtout et c’est essentiel à mes yeux : positive ! »

Vingt ans de parcours à droite

Adhérente à l’UMP dès 2002, Christelle Morançais commence à militer activement à partir de 2011, lors de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

En mars 2014, elle est tête de liste UMP au Mans lors des municipales. C’est le maire PS sortant Jean-Claude Boulard qui l’emporte. Elle est conseillère municipale de 2014 à 2020. En 2014, Jean Pierre Vogel lui propose d’être candidate sur sa liste lors des sénatoriales. Elle figure en 2e position sur la liste UMP, mais en vain.

En décembre 2015, elle pilote la liste de droite dans la Sarthe lors des régionales. Elle devient la 2e vice-présidente du conseil régional des Pays de la Loire, à l’emploi, l’apprentissage, et à la formation professionnelle et de l’insertion.

Bruno Retailleau démissionne de la présidence du conseil régional des Pays de la Loire pour cumul des mandats. Le 7 septembre 2017, Christelle Morançais est désignée par les élus de la majorité régionale pour lui succéder.

Elle gagne les élections régionales de juin 2021 et rempile pour une second mandat.