A la Une

Le vélo est autorisé dans tous les cas

Le vélo est autorisé dans tous les cas. Durant le confinement, on peut pratiquer le vélo comme moyen de transport pour se rendre à son travail, aller faire ses courses. Et bien entendu, pour faire du sport. Les seules obligations sont d’avoir sur soi l’attestation de déplacement. Et notamment de ne pas s’éloigner de plus d’un km de son domicile.

Dans le cadre de la pandémie de Coronavirus, l’ordonnance du 20 mars 2020 ne précisait aucune interdiction de véhicule précis. Or, en droit français, ce qui n’est pas interdit par la loi est permis.

Le vélo est autorisé dans tous les cas : Loisir, déplacements, travail…

Plusieurs sons de cloches étaient entendues ici ou là. La puissante FFC ( Fédération Française de Cyclisme) qui ne pratique pas le vélo au quotidien, recommandait de rester chez soi. A l’opposé, la FUB – Fédération des usagers de bicyclettes) qui regroupe les gens qui pratiquent chaque jour le vélo, appelait à utiliser son deux roues dans tous les cas.

Le ministère de l’Intérieur précisait que la pratique de la bicyclette lors des loisirs, était formellement interdite. On ne sait pas sur quel règlement le ministère se basait pour une telle interdiction. Le texte de loi stipule :  » dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre de son domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes. A l’exclusion de toute autre pratique sportive collective et de toute autre proximité … »

Des pv contestés

Devant tant de cacophonie,  la Fédération des Usagers de la Bicyclette a déposé un référé près du Conseil d’État, et le ministère de l’Intérieur a été obligé de reculer. La FUB réclamait la liberté de déplacement dans le respect strict des règles imposées par la crise sanitaire liée au Covid19. Certaines municipalités fermaient les pistes cyclables et des couloirs réservés aux deux roues. En toute illégalité.

Donc la loi autorise la pratique du vélo. Il y a fort à parier que de nombreux PV que les forces de l’ordre dressaient abusivement lors du confinement pour une pratique légale du vélo soient contestés.

En septembre 2018, Édouard Phillippe, Premier Ministre dédiait un plan au vélo. Un plan qui a pour objectif de multiplier par trois l’usage du vélo, pour atteindre 9 % des déplacements en 2024.

Le vélo reste aujourd’hui le meilleur véhicule pour le déconfinement. Il permet la distanciation sociale. Il n’est pas polluant. Et il nous remet à l’exercice après ces semaines d’enfermement.

 

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité