Juliette n’aime pas la chanson sur la scène de Quartier Libre d’Ancenis

Par Alain Moreau, le dimanche 7 octobre 2018 — 2 minutes de lecture
Juliette, chante à Quartier Libre, Ancenis, mercredi 28 novembre 2018

[one_third]Juliette à Quartier Libre d’Ancenis. Fougue, humour, piano et bons mots : Juliette évidemment . Après trente ans de carrière, elle perpétue un style qui fait d’elle une artiste emblématique. Sur scène, c’est toujours avec beaucoup de fougue et de générosité qu’elle interprète ses chansons tissant avec le public une évidente complicité.

Elle livre de délicieux portraits aux tonalités différentes, se veut moqueuse lorsqu’il s’agit de remise de prix, grinçante autour d’un repas de famille mais aussi sensible et élégante à l’heure d’évoquer l’exil de son grand-père. Au bout du compte, une œuvre torrentueuse, exigeante, instinctive, aussi généreuse que gourmande, aussi intelligente que folle.

Juliette, une chanteuse assez peu présente dans les médias

Juliette choisit les émissions dans lesquelles elle accepte de passer. A force d’exigence, elle compose un auditoire fidèle qui la suit depuis ses débuts. C’était en 1985 sur la scène des Découvertes du Printemps de Bourges.

Une écriture jubilatoire. A l’ère du tout-rap et de la pandémie électro, où se situe-t-elle ? Qu’est-ce qu’on s’en fiche. Ni Gréco ni Armanet, elle c’est Juliette tout court. Tantôt lyrique, tantôt gouailleuse. Auteur-compositeur de chansons pleines de sentiments authentiquement bio comme les instruments qui l’accompagnent.
[/one_third][one_third]

Juliette à Quartier Libre d'Ancenis
Juliette, sur la scène de Quartier Libre Ancenis

De son concert enregistré en public au Théâtre des Mazades à Toulouse en 1987 où elle chantait Barbara, Piaf, Brel, Boby Lapointe … jusqu’à son album studio Nour en 2013, la chanteuse à texte, auteur, pianiste, compositrice et interprète « surréaliste » a toujours montré un goût certain pour la précision du verbe. Sur scène elle aime passer du drame à la farce avec une exubérance et une générosité gourmande. Depuis févier 2018 son nouvel album J’aime pas la chanson est dans les bacs.  Juliette à Quartier Libre d’Ancenis, c’est à voir absolument.

[/one_third][one_third_last][box type= »note » align= » » class= » » width= » »]Juliette,  » J’aime pas la chanson  » mercredi 28 novembre 2018, Quartier Libre Ancenis,  durée 1h10 – dès 10 ans tarifs plein 35 €, réduit 30 €, abonné 30 €, jeune 25 €, abonné jeune 20 €[/box][/one_third_last]