Châteaubriant

Action Cœur de Ville, Châteaubriant n’est pas lauréate

Action Cœur de Ville, Châteaubriant ne figure pas dans la liste des 54 villes lauréates de la consultation nationale « Réinventons nos Cœurs de Ville ». Néanmoins, elle bénéficiera d’un accompagnement spécifique pour parfaire sa copie et affiner son projet.

Mardi 19 mars 2019, les candidats du concours Action Cœur de Ville attendaient l’annonce des villes lauréates du concours « Réinventons nos Cœurs de Ville ». Les résultats étaient déclarés à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris. Sous la présidence de Jacqueline Gourault, ministre de de la Cohésion des territoires.

Action Cœur de Ville, Châteaubriant n’est pas lauréate

Châteaubriant n’a pas été retenue parmi les 54 villes lauréates pour être accompagnées dans le lancement d’un appel à projet local. Ces villes bénéficieront d’une mise à disposition d’expertise. Et d’ingénierie complémentaire afin de formaliser les éléments constitutifs d’un appel à projet. Elles recevront ensuite une subvention à hauteur de 30 000 euros par ville. Afin de couvrir tout ou partie des frais induits par une telle opération.

Comme une aide aux devoirs d’un élève en difficulté.

Châteaubriant, elle se contentera d’un lot de consolation en quelque sorte. Un panier garni. Châteaubriant fait partie des 58 autres villes candidates qui feront quant à elles l’objet d’un accompagnement spécifique. Pour affiner leur projet d’une part et assurer à terme leur concrétisation d’autre part. Elles disposeront des moyens financiers et en ingénierie supplémentaires. « Initialement non-prévu dans le cahier des charges, ce dispositif complémentaire illustre la formidable mobilisation des acteurs du plan Action Cœur de Ville autour de l’enjeu de la redynamisation des centres villes. »

Action-coeur-de-ville-Châteaubriant-recalée

Châteaubriant pourra se représenter en 2020. Le temps de peaufiner un projet cohérent.

« Innovations urbaines en cœur de ville »

À savoir « Réinventons nos cœurs de ville » a été lancé en décembre 2018 par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, le ministère de la Culture, la Cité de l’architecture et du patrimoine . Et les partenaires financiers du programme Action Cœur de Ville – Banque des territoires, Action Logement et Anah.

« Réinventons nos cœurs de ville », invitait les 222 collectivités, labellisées « Action Cœur de Ville », à réfléchir à l’émergence de projets urbains innovants en centre-ville.

La Ville de Châteaubriant a répondu à cet appel en présentant un projet de renouvellement urbain …. L’îlot concerné est celui des Terrasses, dont les compositions urbaines et la proximité avec le pôle multimodal de la Gare et le Château, en font un site privilégié. Les objectifs de ce renouvellement urbain seront proposés par le Conseil Municipal pour être adoptés avant l’été.» peut-on lire sur le site de la ville de Châteaubriant.

Il faut savoir que l’école des Terrasses, telle qu’on la connaît aujourd’hui fut inaugurée en 1952. Ses travaux démarrent aussitôt l’après-guerre en 1948. Elle est constituée de béton et aussi d’amiante. Autant dire que la détruire ou l’aménager ne sera pas une partie de plaisir.

Châteaubriant n’a pas décroché le pompon cette année. Elle qui aime tant les honneurs et les subventions qui y sont liées. Le jury national n’a pas cru bon retenir le projet castelbriantais. Les services de l’État vont lui apporter de l’ingénierie afin que la ville représente mieux son projet l’année prochaine. A Châteaubriant de livrer un dossier plus construit, mieux ficelé qui tienne compte des réalités présentes et à venir.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer