Châteaubriant

Châteaubriant : C’est à nouveau le bordel

Châteaubriant : C’est à nouveau le bordel en centre-ville. Depuis plusieurs jours les voitures envahissent le centre-ville, déconfinement oblige. Les automobilistes reprennent leurs mauvaises habitudes. Cette photographie prise à 17h30, ce jeudi, à l’angle de la Grande Rue et de la rue Aristide Briand témoigne d’une automobile garée sur une place handicapée.

Et c’est ainsi chaque jour à Châteaubriant sur les places handicapées de jour, comme de nuit.

L’amende pour stationnement sur une place handicapée…

…Alors que l’on est pas bénéficiaire de la carte handicapé est verbalisée comme un stationnement gênant. C’est à dire une amende forfaitaire de 135€ (majorée à 375€) en vertu de l’article R417-11 du code de la route. Cette sanction peut être accompagnée d’une immobilisation et d’une mise en fourrière. Mais, aucune perte de points n’est prévue.

A Châteaubriant, l’automobiliste ne risque rien. Il y a bien une caméra à cet endroit, capable de lire les plaques d’immatriculation. Mais le maire de Châteaubriant a décidé de ne pas utiliser ce matériel, qui a d’ailleurs couté fort cher au contribuable castelbriantais.

Les automobilistes à Châteaubriant pourraient concourir aux jeux olympiques de l’incivilité

Il est fréquent de voir devant une banque, une boulangerie, un tabac, des automobiles qui stationnent, souvent mal, et qui laissent ronronner le moteur. Non seulement, c’est très mauvais en terme d’économie d’énergie : Un moteur qui tourne dix secondes dépense plus qu’un simple redémarrage. Mais c’est également très mauvais en terme de pollution de l’atmosphère. Une amende de 135 euros est prévue au code de la route ( minorée à 90 euros encas de règlement de suite).

Autre discipline très pratiquée par les automobilistes à Châteaubriant : C’est le défaut de clignotant.

Un défaut d’un clignotant lorsque l’on dépasse, on stationne ou on arrive sur un rond point ou dans l’anneau du carrefour giratoire, est passible d’une contravention de classe 2. Soit a perte de 3 points sur son permis et de 35 à 75 euros à la clé.

C’est surtout un manque certain de civisme. Le confinement et la crise sanitaire sont là pour nous le rappeler : Il est urgent de changer de comportement.

Le centre-ville de Châteaubriant est en zone 30. Et les habitants attendent toujours l’application de la loi quant à la circulation des vélos en contre-sens. A Châteaubriant, un arrêté municipal empêche la fluidité de la circulation. Les cyclistes peuvent remonter seulement les rue de Rigale, Marcel Viaud et Charles Goudé. Alors que le gouvernement a présenté en septembre 2018 un plan vélo ambitieux, on attend toujours à Châteaubriant.

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité