Châteaubriant

Et si l’avenir de la ligne Rennes-Châteaubriant passait par le TaxiRail ?

Publié il y a

le

Les innovations existent qui proposent des solutions rapides, modernes et peu polluantes. Taxirail est l’une d’entre elles. Pour la ligne Rennes-Châteaubriant qui vient de rouvrir, le matériel roulant doit être changé à plus ou moins long terme.

Les élus avec peu d’imagination ont remis en l’état la ligne de Train Express Régional (TER) Rennes-Châteaubriant. Ils ont fait faire des études d’un coût prohibitif  : 800 000€ du coté Pays de la Loire et de 900 000€ du coté Bretagne. Cinq années plus tard et des tonnes de ballast convoyées, on arrive à une note totale de 49, 2 Millions € d’argent public mal utilisé.

Un trajet d’1h13 pour parcourir 58 km dans des trains peu sûrs et polluants

Les associations d’usagers comme l’ACCRET ou la FNAUT Pays de Loire ne réussissent pas à changer de logiciel et restent résolument tourné vers le passé. Ces quelques adhérents sont pour la plupart des retraités nantis qui ont profité du système durant les quarante glorieuses. Ils restent dans la nostalgie du C’était mieux avant. Ils ne savent pas encore que le monde a changé ou feignent de l’ignorer. Ces dernières décennies, on se souciait peu de polluer et du prix que cela coutait. L’État providence était là.

En 2021 il convient d’être économe en ressources et d’optimiser au maximum.

Taxirail, le transport autonome, à la demande

Dans ce décor, une innovation bretonne émerge : Taxirail, une invention de Régis Coat, un Costarmoricain qui a sa StartUp à Plusquelec.

Taxirail est un modèle nouveau, intelligent et surtout qui rompt avec le marasme ambiant.

Lorsqu’un autorail pèse 50 tonnes, Taxirail oppose des modules dix fois moins lourd. Chaque module a une capacité de 40 personnes. On assemble plusieurs modules selon le besoin du moment.

Autre originalité du Taxirail, automatisé, sans chauffeur, il fonctionne à la demande. Selon les billets réservés sur bornes en gare, smartphone ou ordinateur, un ou plusieurs modules partent à n’importe quel moment du jour ou de la nuit. Taxirail s’adapte ainsi au trafic. Ces horaires s’ajoutent au cadencement des horaires fixes..

On lit également sur la fiche de présentation de Taxirail : « Depuis la remise du rapport Spinetta (février 2018), le « mouvement des gilets jaunes », l’urgence climatique – dramatiquement rappelée dans le récent rapport du GIEC –  ainsi que les objectifs précis, ambitieux et mobilisateurs édictés par les COP successives ne cessent de mettre en exergue la pertinence de TAXIRAIL™ comme solution de report modal décarboné en zone rurale et péri-urbaine. »

On imagine déjà le long de la voie ferrée, la mise en place d’une voie cyclable

Les Bretilliens connaissent bien le métro rennais entièrement automatisé qui a fait ses preuves depuis 2002.

Et si l’avenir de la ligne Rennes-Châteaubriant passait par le TaxiRail ? Cela peut devenir rapidement une réalité si les élus le désirent vraiment. Et si l’avenir de la ligne Rennes-Châteaubriant passait par le TaxiRail ? Cela peut devenir rapidement une réalité si les élus le désirent vraiment.

Quitter la version mobile