Châteaubriant

Flaco Nuñez + Ametek de Kemet chez Moss à Châteaubriant

Flaco Nuñez + Ametek de Kemet chez Moss à Châteaubriant, vendredi 4 octobre 2019. La Charrue n’est plus, vive Chez Moss. Une soirée d’inauguration qui démarre fort. Très fort. Une soirée sous le signe de l’HipHop-Cuba et de l’Afrorap togolais. Deux styles musicaux à découvrir d’urgence.

Flaco Nuñez , de son vrai nom Livan Nuñez Aleman , plus connu sous le pseudonyme Flaco Pro naît a La Havane (Cuba) dans le quartier populaire de Cayo hueso le 24 Décembre 1973. Dés son plus jeune age, il étudie les arts scéniques. Il privilégie la danse l’étonnement de ses professeurs. Curieusement, c’est dans la rue qu’il pratique cette expression culturelle et s’y fait remarquer comme jeune talent défendant le mouvement Hip-Hop.

Musicien autodidacte, auteur, compositeur et interprète, c’est à 9 ans qu’il fait ses débuts artistiques a La Havane et ses environs. Il intègre alors des groupes de danse traditionnelle et hip hop et accompagne des orchestres tels que Los Van Van avec de performances ou des programmes en direct pour la télévision. Flaco Pro est le MC fondateur du groupe cubain Orishas. A lo cubano , le premier LP groupe sort en 1999, et devient rapidement disques d’or en France, en Espagne et dans d’autres pays

Arrivé en France au printemps 1995, Flaco Nuñez s’impose comme DJ incontournable de la scène Latina de Paris, et mixe dans les belles salles de la capitale. La Coupole,La Java,Montecristo Café,Divan du Monde.

Flaco Nuñez + Ametek de Kemet chez Moss à Châteaubriant pour l’inauguration

En 1996, il fait un remix latino pour le groupe hip hop suisse Sens Unik avec le producteur français Manu Cartano et le percussionniste cubain Miguel Anga Diaz, père de jumelles du duo franco-cubain « Ibeyi ». Il réalise différentes playlists pour des compilation de musiques latines et commence à fusionner musiques urbaine et latine.

Il travaille pour différents maisons de disques comme Sonny music, Emi ,Edemways Records.

En 1997, il fait ses début sur les ondes en entrant a Radio Nova. Avec un mix latino programmé tous les dimanches avec Dj Remy Kolpa Kopoul et Dj Pedro de Vilmo. C’est là qu’il rencontre le Sergent Garcia, avec qui il collabore sur le projet musical. Un Poquito Quema’o qui sort en 1998 . Il intègre le groupe Los locos del barrio et participe à l’enregistrement de cet album et aux tournées en Europe.

C’est à la fin des années 90 que Flaco Pro commence à s’affirmer comme l’un des représentants de la fusion de la musique cubaine urbaine sur la scène française et internationale.

En 2015 sort officiellement EP Barrios de Cayohuesoprod. L’artiste y affiche clairement ses intentions.

Une invitation aux sonorités afrocaribéennes

Fin 2015, il participe à l’enregistrement de l’album #2, de La Dame Blanche. Artiste internationalement reconnue, de origine cubaine et installée à Paris. Sur scène. Il participe à sa présentation.

Au cours de l’année 2016 on a pu voir Flaco Nuñez sur scène avec d’autres artistes comme Ibevi.

2016 marque les retrouvailles musicales de Flaco Pro avec Dj Vichi aka Presagio. Ils réitèrent après avoir marqué les esprits dans les années 90 sous le collectif Afrocuban Orishas Underground Crew. Ensemble, ils présentent leur projet Factoria Sonora initié par Cayohuesoprod. Cette proposition artistique aux racines afrocaribéennes est une pure invitation à improviser des fêtes résolument calientes.

Ametek de Kemet est un des membres fondateurs du mythique groupe de hip hop togolais Djanta kan. Il fit sa première apparition sur scène à l’âge de 12 ans lors de la deuxième édition du festival inter scolaire FEMESCO 92. Festival où il fut sacré Meilleur batteur dans la catégorie Ballet . Il obtint ainsi la première place au groupe de ballet de son école. Arrivé au collège ou il découvre le Hip Hop, il s’associe avec ses camarades de classe Da Flag, Bobby et Agama Flo. Plus tard, ils forment le groupe emblématique Djanta kan. Le premier groupe de hip hop togolais à représenter le Togo dans les festivals internationaux en Afrique et en Europe.

Un griot des temps modernes

Avec ses amis du groupe Djanta kan ils sortent deux albums. Tout d’abord Agbéadjézo (2003) et Doto (2005). Ils reçoivent les prix du Meilleur groupe hip hop, Meilleur album et Meilleur album d’inspiration traditionnelle. Et ainsi, ils sont fiers de montrer le HIP HOP togolais sur l’échiquier international. Auteur, compositeur, chanteur, rappeur, percussionniste, Ametek de Kemet est un artiste complet. Un griot des temps modernes qui s’approprie le monde tout en vantant les mérites, les valeurs de l’Afrique. « Sa terre mère »,« l’avenir du monde » comme il aime à dire.

Il rappe avec ses tripes. Et quiconque a déjà eu l’occasion de l’écouter et/ou de le voir sur scène peut le confirmer. Petit à petit, au fil des collaborations extérieures, il a également développé sa vision de la musique, empreinte d’humilité et de travail. Par son talent, Ametek de Kemet a participé à différents projets comme Droits des enfants au Togo avec l’appui de Plan-Togo. Mais aussi Nous sommes les Tam-tam au Burkina Faso avec l’appui de l’ONU-Sida. Cité K Show (Togo), compilation A Flow Tendu. Sans omettre l’album Synopsis du groupe Nantais Dispositif en France.

Il a participé à différents festivals internationaux de hip hop. A l’instar de Ouaga Hip au Burkina Faso (2002, 2004, 2005). Ou Gabao Hip Hop (2006) au Gabon Sénégal Hip Hop Awards (2006) au Sénégal. Africa Rap (2004, 2005) au Togo. Et en Europe Tam-Tam from Afica (2008, 2009, 2010) à Zurich en SUISSE, Ouaga Hip Hop à Paris (2010) en France, Festival des cultures urbaines(2012)  à Paris en France…

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer