Ils étaient là pour dire  » Non  » à la loi travail

Elles et ils étaient là, Travailleurs, chômeurs, lycéens, retraités, entre 250 et 300 personnes descendues dans la rue, ce jeudi matin à Châteaubriant pour dire leur refus de la Loi Travail de la jeune Ministre Myriam El Khomri. Dès 10h30, devant le Théâtre de Verre, les syndicats, sauf la CFDT, ont pris la parole pour dénoncer le recul social si une telle loi passait.

 » Aujourd’hui, la crainte de basculer un jour dans la précarité et de voir ses enfants connaître le même sort touche une part de plus en plus large de la société « .

Derrière les banderoles, la foule a fait le tour du centre-ville de Châteaubriant pour montrer sa détermination à défendre les acquis sociaux.

L’ensemble des syndicats présents a écrit au député de la 6è circonscription de Loire-Atlantique pour faire par des inquiétudes grandissantes de la population :

Monsieur le député,
Les journées de mobilisation concernant la réforme du code du travail ont rassemblé des centaines de milliers de manifestants, jeunes, salariés, retraités, privés d’emploi, dans toute la France, avec de nombreux appels à arrêter le travail.
Le débat sur la loi est loin d’être terminé. La réécriture du texte ne touche pas au cœur du projet qui contient toujours de multiples régressions.
La création d’emplois de qualité ne peut pas être synonyme de la casse du code du travail mais nécessite en revanche un changement de politique économique et sociale.
Le gouvernement doit retirer son projet, entendre les propositions alternatives portées par les organisations de jeunesse et de salariés et en discuter avec elles.
Il faut rompre avec les politiques de précarité d’emploi, de baisse des rémunérations, de baisse de droit pour les salariés dans les entreprises. Ce projet de loi travail doit être retiré.
Pour les organisations syndicales de Châteaubriant, nous serons très attentifs à votre position sur ce projet
.
Union locale CGT, FO, Union syndicale Solidaires, FSU.
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page